• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • « DE L’OCCUPATION A LA LIBERATION DANS LE PAYS SISTERONAIS » PAR ROBERT BLANC

    Robert Blanc SJ (2)

    Lundi 26 mars, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron recevait Monsieur Robert BLANC et son épouse devant une assistance venue nombreuse pour la présentation de son dernier livre : « De l’occupation à la libération dans le Pays Sisteronais », de Monsieur Robert BLANC.

    Monsieur Robert BLANC est né ici, dans une famille sisteronaise, à l’automne 1934. Il fait sa scolarité à Sisteron où il travaille ensuite dans la serrurerie et les charpentes métalliques, à la tête de son entreprise. Il sera ensuite commerçant avant de prendre sa retraite à l’âge de 67 ans.

    Aujourd’hui, c’est son second livre qu’il a le plaisir de présenter sur cette période noire de notre histoire : la seconde guerre mondiale. « J’avais dix ans en 1944 » – ces mots sont le titre de son premier ouvrage et ils en disent long sur l’impact de cette guerre sur l’enfant qu’il était alors et sans doute aussi sur la passion qui l’anime encore aujourd’hui. Robert BLANC a pour sa ville un amour immense et une curiosité qui n’a pas de limites. Il a effectué de nombreuses recherches sur les édifices religieux, les sources de captage, les maires – syndics et consuls de la ville, les évêques aussi et sur la tour de l’Horloge, entre autres. Il a également dirigé son intérêt sur les Sapeurs-Pompiers Sisteronais, sans doute un hommage à son père, Gabriel, qui fut l’un des fondateurs du centre de secours de Sisteron.

    Avant de laisser la parole et faire la présentation de son livre à Monsieur Robert BLANC, Monsieur Daniel SPAGNOU rappelait : « Dans ce nouveau livre, outre les documents, photos et autres témoignages qu’il a pu réunir, Robert Blanc a eu la satisfaction de mener à bien une quête qui lui tenait beaucoup à cœur et dont il vous parlera lui-même. Laissez-moi le remercier pour ces heures innombrables de travail consacrées à la recherche de la vérité historique, de réponses à ses questionnements. Sa ténacité, pour rassembler les documents, coucher sur le papier les souvenirs et permettre ainsi aux Sisteronais de connaître mieux encore l’histoire de leur ville, me touche. Avec la complicité de son épouse Rose-Marie, le soutien et l’aide de quelques passionnés comme lui, Robert BLANC signe encore un bel ouvrage de mémoire. Merci Robert, c’est un héritage précieux que tu laisses aussi pour les jeunes générations. »

    Les commentaires sont fermés.