• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • RENTREE SCOLAIRE : EFFECTIFS STABLES DANS LES ECOLES DE SISTERON

    1 septembre 2015

    Les Plantiers (8)

    Comme ils le font chaque année à l’occasion de la rentrée, Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, Christophe LEONE, adjoint à la Jeunesse, aux Sports et à l’Education et Cécilia LOUVION, conseillère municipale déléguée aux écoles, sont allés à la rencontre des enseignants et des élèves dans les différentes Ecoles maternelles et élémentaires de la ville, en faisant le tour de chaque classe.

    Les cinq établissements : Verdun, La Baume, « Edouard De Laplane » au Thor, « Pierre Magnan » aux Plantiers et « Jean Andrieu » au Tivoli, accueillent cette année, des effectifs stables par rapport à l’année dernière.

    Pour l’école de Verdun : 120 élèves.  Jean Andrieu : 72 élèves. Les Plantiers: maternelle, 61 élèves et élémentaire 85 élèves. Ecole Édouard De Laplane maternelle, 65 et élémentaire 110. Pour la Baume, maternelle 45 et élémentaire 65.

    Durant l’été la liste des travaux dans les écoles a été des plus variée, les Services Techniques interviennent au niveau des quatre groupes scolaires (trois écoles primaires – deux écoles maternelles) que possède la Commune, afin de réaliser les travaux d’entretien nécessaires au bon démarrage de la rentrée scolaire 2015. Les travaux concernent tous les corps de métiers : peinture, menuiserie, maçonnerie, serrurerie, électricité, plomberie, agents d’entretien, et mobilisent une dizaine de personnes pendant les deux mois des vacances scolaires, soit environ 3200 heures de travail (64 000,00 €). Les fournitures représentent une somme de 17 000,00 €.

    Parallèlement à ces travaux d’entretien, la Commune réalise des travaux pris dans la section investissements du budget communal pour l’année 2015. Il est prévu :

    Changement  de volets roulants aux écoles de la Baume, des Plantiers et Jean Andrieu ; Changement de sols aux écoles des Plantiers et Jean Andrieu ; Changement de la chaudière de l’école de Verdun, avec passage au gaz et mise en conformité de la chaufferie ; Renouvellement du mobilier d’une salle de classe à l’école maternelle du Thor. La somme des investissements pour l’année 2015 s’élève à 53 000,00 € TTC.

    Monsieur le maire devait finir cette traditionnelle journée en se rendant au Lycée Paul Arène pour saluer et souhaiter une belle année scolaire à Madame la proviseure, Valérie AUCOMTE. Les effectifs du Collège demeurent stable avec 665 élèves au Collège et 665 pour le Lycée 374. Avec le GRETA et les BTS, il y a un total de 1500 élèves sur la cité scolaire Paul Arène.

    COLLEGE (1)

     

     

     

    LA MAISON D’ASSISTANTES MATERNELLES« MA MAN A MOI » PREPARE SA RENTREE

    1 septembre 2015

    MAM Sisteron

    Il y a quelques jours, Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron et Christophe LEONE, adjoint à la jeunesse, aux sports et à l’éducation, assistaient à l’apéritif de rentrée de « Ma Man à Moi » (MAM), située à l’ancienne école du Gand. Une maison qui est très utile, avec l’accueil d’enfants, qui est le fruit d’un magnifique projet à l’initiative des assistantes maternelles, Madame Michèle BENAÏSSA ; Madame  Angélique BOUKELLALA et Madame Mélodie LEONE.

    1 septembre 2015

    LETTRE

    PIERRE SPAGNOU AU SECOURS DE GALILEE

    28 août 2015

     

     

    livre galiliee

    « E pero’ si muove ! » (Et pourtant elle tourne !). Galileo Galilei, ce Florentin génial scientifique surnomé Galilée chez nous, est l’objet de constantes attaques qui cherchent à minimiser son oeuvre pour des motifs souvent idéologiques que de récupérations diverses de la part de pseudo-scientifiques désireux d’adopter une posture victimaire en s’identifiant à cette icône glorieuse.

    C’est ce que pense l’ingénieur Pierre Spagnou qui, dans son dernier ouvrage « Galilée ou les délices de la question », prend fait et cause pour le scientifique. « Il a jeté les bases de la physique moderne en imaginant d’ingénieux dispositifs expérimentaux et a tracé les contours entre science et pseudosciences, sans oublier ses découvertes astronomiques stupéfiantes », précise Pierre Spagnou qui enseigne l’histoire de la physique à l’Ecole d’ingénieurs généralistes en technologies du numérique (ISEP).

    L’auteur analyse tour à tour le Galilée copernicien, hérétique, physicien et philosophe, vulgarisateur, inventeur ou explorateur, sans oublier le délicieux anagramme que constitue son nom, dans un précis très agréable à lire et que je vous conseille.

    « Galilée ou les délices de la question » par Pierre Spagnou, Editions book-e-book, 11€.

    En vente uniquement sur le net : www.book-e-book.com

    SANOFI SISTERON : PHILIPPE LYX PROMIS A DE PLUS HAUTES FONCTIONS EST REMPLACE PAR ERICK MAREC

    28 août 2015

    MEDAILLELYXLYXMAREC

     

    J’ai reçu jeudi soir en mairie de Sisteron, Philippe Lyx et Erick Marec, l’ancien et le nouveau directeur de Sanofi-chimie Sisteron. Philippe Lyx est arrivé il y a 4 ans à Sisteron et je dois dire que les rapports avec notre commune ont toujours été excellents. Sa carrière exemplaire qui a débuté en 1984, lui ont permis de gravir toutes les marches afin d’arriver aujourd’hui, en haut de la pyramide, puisque Philippe Lyx est nommé Directeur de Chimie France-Sanofi au siège de Gentilly, ce qui veut dire que nous aurons encore l’occasion de le voir de temps à autres à Sisteron. J’ai eu grand plaisir à lui remettre la médaille « Or » de la ville. « Vous êtes, Monsieur le maire, probablement un des meilleurs ambassadeurs de Sanofi. Votre accueil excellent et l’esprit d’entreprise dont vous faites preuve vous honorent. En effet, peu d’endroits peuvent, comme ici à Sisteron, être fiers d’avoir aménagé une SEM de cette qualité. Bravo ! » a commenté Philippe Lyx, non sans avoir fait un clin d’oeil appuyé au restaurant du Cours et à Françoise Michel, présente à la réception, pour son accueil « légendaire ».

    C’est Erick Marec qui succède à Philippe Lyx. Il est arrivé il y a 3 mois déjà depuis Landerneau où il était directeur de l’usine Dupont Nutrition et Healt. Son parcours exceptionnel laisse présager d’une grande compétence pour continuer à faire prospérer l’établissement de Sisteron, même dans une adversité mondiale que nous connaissons actuellement. « Depuis 3 mois ici à Sisteron, j’ai découvert un magnifique outil industriel. Notre groupe a validé la volonté de moderniser et développer le site de Sisteron. C’est ainsi que 30 millions d’euros seront investis dans un projet d’incinérateur et groupe froid, ce qui permettra de nous doter, au cours des prochains 18 mois, d’infrastructures modernes et efficaces. Je vous remercie Monsieur le maire, pour cet accueil très chaleureux. Sachez que je suis prêt à relever les défis à venir afin de pouvoir sereinement faire entrer cette Grande Dame sisteronaise dans son second siècle et dans le respect des communautés et territoires sisteronais », a précisé Erick Marec avant de lever le verre de l’amitié.

    On notait la présence à cette réception de M. Denis VOGADE, Président de l’Union des Entreprises des Alpes de Haute Provence et de Mme Marianne DIDIER, Directrice de la Société d’Economie Mixte de Sisteron.

     

    A PIED JUSQU’A PARIS POUR L’EDUCATION DES ENFANTS MALADES

    28 août 2015

    DELAUBIER

    Sophie de Laubier est professeur de Lettres à Paris. Après avoir enseigné dans les classes traditionnelles, elle s’est investie pleinement pour les enfants malades ou handicapés qui ne peuvent se déplacer jusqu’à l’école. C’est donc le professeur qui se rend au domicile de l’enfant pour lui dispenser l’enseignement qu’il est en droit de recevoir.

    Afin de sensibiliser le plus grand nombre, car il y a actuellement environ 5000 enfants en France qui, à cause de leur handicap ou de leur maladie, ne bénéficient pas d’enseignement, Sophie de Laubier partira demain vendredi 28 août depuis Sisteron, où elle possède une petite ferme, pour rejoindre Paris, à pied, dans 48 jours après avoir parcouru quelque 900 km.

    Durant tout son périple, elle visitera des écoles afin de rencontrer élèves et professeurs et leur expliquer sa démarche.

    Hier matin au parc Massot-Devèze, Sophie de Laubier a été reçue par Jean-Pierre Templier, premier adjoint au maire de Sisteron en compagnie de Françoise Garcin et Christophe Léone, avant d’échanger avec des enfants de CM1-CM2 et la presse régionale.

    « Sisteron, Ville amie des enfants UNICEF, considère que l’éducation est l’un des droits majeurs pour tout enfant. C’est pourquoi nous soutenons votre démarche et vous accompagnons par la pensée sur le chemin des écoliers que vous emprunterez demain », a précisé Jean-Pierre Templier.

    www.ecole-en-marche.com

    ARTHUR RICHIER, MAIRE ETERNEL DE FAUCON DU CAIRE

    24 août 2015

    IMG_0726 

      J’ai eu l’immense plaisir de remettre dimanche en la mairie de Faucon du Caire, le diplôme de maire honoraire à mon ami Arthur Richier et de le ceindre d’une magnifique   écharpe brodée en présence notamment du maire actuel Robert Zunino, du sénateur et du député.

    Arthur Richier a été élu maire pour la première fois en 1947. A 26 ans, il était le plus jeune maire de France. 11 mandats se sont succédé ensuite pour atteindre 66 années à la tête de la commune de Faucon du Caire, ce qui a fait aussi d’Arthur Richier un maire « éternel » ! Jacques Chirac l’avait d’ailleurs invité à ses côtés, il y a quelques années, à la tribune officielle lors du défilé du 14 juillet. Il faut savoir en effet qu’Arthur Richier est entré en Résistance dès l’âge de 18 ans avec de nombreux autres jeunes du village.

    Le président de l’Association des Maires de France François Baroin, m’a également chargé, en tant que président de l’Association des maires des Alpes de Haute-Provence, de transmettre toutes ses félicitations à Arthur Richier, pour sa longévité, son dévouement inconditionnel à son village et son abnégation. Arthur Richier est un vrai exemple pour tous les maires de France.

    (

    Photo René GALVEZ – La Provence)

    LE LIVRE DANS TOUS SES ETATS

    19 août 2015

    fete du livre (11)

    fete du livre (18)Sisteron, pour la 4ème année, a organisé la Fête du Livre.

    Et pour cette édition 2015, la ville de Sisteron a joué la carte de la mutualisation des forces grâce au soutien inconditionnel de l’AGAC, association fer de lance de nos animations culturelles et au nouveau partenariat avec l’APACS, l’association de promotion des commerces sisteronais, comme l’a rappelé Jean-Pierre TEMPLIER, Premier Adjoint lors de l’ouverture.

    Ainsi, la Fête du Livre s’est doublée d’un marché aux livres anciens et aux vieux papiers qui a permis aux bouquinistes d’investir les rues de la ville.

    Il suffisait après cela de se laisser guider, à regarder, à admirer, à aller à la rencontre des auteurs locaux présents : Sylvie GIONO, René FREGNI, Françoise BOURDON, André BUCHER, Elisabeth MARTINEZ-BRUNCHER, André AMOURICQ, qui présentaient leurs ouvrages et qui ont débattu sur le thème « Etre auteur aujourd’hui en région », au cours d’un Café Littéraire…

    Animations, séances de dédicaces, jeu concours, lectures à voix haute, mais on pouvait aussi s’essayer à l’illustration ou à l’écriture, au cours de cette Fête du Livre qui a connu un très beau succès.

    Les visiteurs avaient le choix avec une présentation du livre « dans tous ses états » où chaque amateur, chaque lecteur, a pu se retrouver, qu’il soit passionné de BD, d’ouvrages régionaux, anciens, de romans, ou de tout autre style de littérature…

    Une belle manifestation, préparée par la Médiathèque de Sisteron, qui a pris de l’ampleur et a drainé bon nombre de visiteurs témoignant de leur intérêt – toutes générations confondues – pour les livres, la lecture et l’écriture. Et l’on espère une 5ème édition en 2016.

     

    15 août 1944 – 15 août 2015

    19 août 2015

    Se souvenir, ne jamais oublier…

    15 AOUT SISTERON (7)

    Comme chaque année, c’est par une messe aux Drapeaux à la chapelle de la Citadelle, le Vendredi 14 Août, que les cérémonies commémoratives du bombardement de Sisteron ont commencé.

    Samedi 15 Août, c’est au carré militaire, au cimetière, que se sont rassemblés les Associations Patriotiques et leurs Drapeaux, la population et les élus, le Conseiller Régional Jean-Louis Clément, le Conseiller Départemental et Maire de Mison Robert Gay, les représentants des Sapeurs-Pompiers et de la Gendarmerie avec le Commandant du Groupement de Gendarmerie de Digne-les-Bains, le Lieutenant-Colonel Christophe CUIGNET et l’Adjoint au Commandant de Gendarmerie de Forcalquier, le Capitaine Stéphanie BOURACHOT, pour ce moment de recueillement.

    Jean-Pierre TEMPLIER, Premier Adjoint au Maire de Sisteron, rappelait que ce bombardement de la ville par les Alliés, venus pour détruire les voies de communication et notamment les ponts, a fait : 98 victimes identifiées, 8 victimes non identifiées, 21 personnes disparues, 6 victimes indirectes, 8 soldats allemands tués dans la garnison de la citadelle, soit 141 victimes et 120 blessés environ. 106 immeubles ont été complètement détruis et plus de 30 maisons ont été soufflées, laissant un champ de ruines.

    « Sisteron a pleuré ses enfants et s’est relevée de ses ruines ; elle s’est reconstruite ; elle s’est transformée, modifiant son image en redessinant ses rues, en s’étalant un peu plus au pied de la citadelle. Mais elle n’a pas oublié. Sisteron n’oubliera pas ses enfants…. Pour eux, nous devons continuer à être présents, chaque 15 août. Jamais Sisteron n’oubliera ce terrible épisode de son histoire ; ces quatre jours où la terreur a régné, où l’entraide et la solidarité ont permis de supporter cette douloureuse épreuve, unis dans l’adversité », concluait le Premier Adjoint avant le dépôt de gerbe et avant que L’Harmonie des Touristes des Alpes n’interprètent « Le Chant des Partisans », « La Sonnerie aux Morts » suivies d’une minute de silence. « La Marseillaise clôturait cette cérémonie au cimetière de Sisteron.

    C’est ensuite à Castel-Bevons, au pied de la stèle érigée à leur mémoire, que la délégation rendait hommage au Docteur Robert, à Madame Niel et à Monsieur DURBESSON, tous trois victimes du bombardement effectué le 18 août 1944. Malgré la croix rouge bien visible sur le toit de leur ambulance, ils ont péri, ici, sur cette route,  tués par les tirs des avions mitrailleurs, alors qu’ils se rendaient au chevet des blessés transportés à l’hôpital de fortune installé à Bevons ; celui de Sisteron étant saturé.

    Car, tous les trois, comme beaucoup de bénévoles, depuis trois jours déjà que durait cet enfer de bombes, allaient ainsi panser les plaies, soulager les souffrances  et apporter un peu de réconfort.

    15 AOUT BEVONS (2)Madame Edith Robert, descendante directe du Docteur Raoul Robert, avec le Premier Adjoint au Maire de Sisteron, Jean-Pierre TEMPLIER, a déposé une gerbe au pied du monument qui a été dédié à son aïeul, à Madame Niel, infirmière et épouse du Docteur Niel, et à Monsieur Désiré Durbesson.

    LA DISPARITION DE GERARD MAUREL

    18 août 2015

    Depuis mon lieu de villégiature, j’ai été abasourdi et choqué d’apprendre la mort subite de mon ami fidèle Gérard Maurel.

    Aujourd’hui je pleure un être charmant, attentionné en même temps que la disparition d’un ami cher.

    J’adresse mes affectueuses pensées à sa famille et à ses proches.