• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LE BISTROT DE VALERNES

    27 mai 2015

    INAUGURATION BISTROT VALERNES (16)

     

    Le « Bistrot de Valernes » a été inauguré samedi dernier, par son Maire, Gérard EULOGE, entouré du Conseiller Régional, du Conseiller Général, du Président de la Communauté des communes du Sisteronais, des élus, et d’une population venue nombreuse saluer cette réalisation.

    C’est sur le ton de l’humour, teinté d’amertume parfois,  mais porteur d’espoirs que le Maire s’est exprimé sur le : « pourquoi donc, à Valernes, un café, un restaurant, et une épicerie, le tout en un, à l’américaine ?

     L’idée m’en est venue, il y a bien longtemps, peut-être en rêvant à ce que pouvait être la vie dans un village de 800 âmes, comme au siècle dernier, où il y avait encore beaucoup de monde. Il y avait aussi des paysans, beaucoup de paysans, qui nourrissaient les hommes de ce village et même de ce pays. Quand je dis les hommes, je veux dire aussi les femmes, bien entendu, Et quand je dis les paysans, je veux dire aussi les paysannes. Je ne tiens pas à tomber victime des féministes.

     La vie, dans le Valernes d’avant 14, devait beaucoup aux cafés, il y en avait trois dans ce Village, qui ne se contentaient pas alors de désaltérer les assoiffés. Ils entretenaient la flamme du civisme et de la vie au pays. Les plus âgés d’entre nous ont connu les deux derniers, le café Courbon et le café Michel qui donnaient leur rythme et leur sens aux fêtes villageoises et patriotiques, au bon sens du terme, notamment les fêtes votives. Celles-ci ont plutôt bien résisté sur notre Commune grâce au dévouement du comité des fêtes, notamment de son président, ainsi que du Foyer rural. Mais avec la disparition des bistrots les âmes s’en sont allées peu à peu et la vie aussi, comme partout ailleurs. Aujourd’hui, on cherche vainement l’âme des villages. Et pourtant, il en a une, en dépit de la politique, dont chacun sait, qu’elle, n’a plus aucune âme.

    Comment ressusciter l’âme de Valernes ? J’aurais pu faire comme beaucoup d’autres maires, construire, par exemple, un petit édicule (c’est le mot savant pour dire une pissotière), édifier un rond-point, ici ou là, peu importe, ou monter un festival, de ceci ou de cela, peu importe. Mais un café ? Drôle d’idée, je ne vous le fais pas dire, à une époque où pullulent les ligues de vertu, contre l’alcoolisme, contre le tabagisme, contre le catéchisme, contre l’esclavagisme, contre le colonialisme, contre l’automobilisme, contre l’immobilisme, et j’en passe, bref contre tous ces trucs auxquels les bobos aiment ajouter des -ismes.

    Quand j’étais à l’école primaire de Valernes  –  c’est loin – c’est du temps du pré-pédagogisme, quand on y apprenait encore à lire, à écrire et à compter, on nous faisait lire du Victor Hugo qui nous disait qu’ouvrir une école c’est fermer une prison. Mais, vous le savez tous, la République nous a ouvert beaucoup d’écoles et nos prisons sont pleines, et dans les deux cas, sans aucun résultat.

     Quand j’ai vu que, dans notre coin, on voulait fermer les écoles, j’ai pensé qu’il fallait ouvrir non pas une prison, mais un café. J’étais au fond dans la ligne de Victor Hugo : ouvrir un café c’est maintenir nos écoles, puisque ça fait venir du monde.

    A Valernes, on pourra dire, comme des pédagogues sortis de l’ENA  « à l’école, j’y suis été, et au café j’y suis été aussi »

     Il s’est trouvé un Conseil Municipal pour me suivre dans cette voie. C’était pourtant mon premier mandat, mais il m’a fait confiance. La décision a été prise d’acquérir l’immeuble, la Licence, sans oublier un très ancien four à pain, et d’y asseoir un commerce.

    Encore fallait-il concrétiser l’idée, ce qui n’était pas le plus simple. »

    Le Maire a rappelé les embûches, les obstacles et autres tracas administratifs auxquels il a fallu faire face, sans manquer de remercier les conseillers municipaux qui lui ont fait confiance ; ceux qui se sont succédé à Valernes et qui, durant trois mandats, avec des impératifs différents, se sont évertué à atteindre l’objectif fixé.

    Il n’a pas manqué de souligner que, dans le mille-feuille administratif, « les responsabilités se multiplient à l’infini pour se dissoudre dans une irresponsabilité générale. La plupart du temps, il ne reste qu’un responsable : le maire ».

    Mais l’essentiel reste que ce projet a abouti.

    Audrey et Vincent sont les gérants du «Bistrot de Valernes», «qui vivra autant que vous le ferez vivre et autant qu’il réussira à attirer des gens», déclarait Gérard EULOGE.

    NON ! SISTERON N’EST NI SURENDETTEE NI EN FAILLITE MAIS… LES COMMUNES DU 04 TIRENT LA SONNETTE D’ALARME CONTRE LA POLITIQUE CONFISCATOIRE DE L’ETAT

    26 mai 2015

     

    A la suite d’un article paru dans le JDD, qui présentait le signal d’alarme lancé par les maires des Alpes de Haute Provence qui ont rencontré François Baroin Président de l’Association des Maires de France en avril dernier. Daniel Spagnou en tant que représentant des Maires du 04 avec d’autres maires du département ont longuement fait état des baisses catastrophiques des dotations de l’Etat couplée à une augmentation exponentielle des charges telles les nouveaux rythmes scolaires ou encore la gabegie de la participation au  Fonds de Péréquation Intercommunal et Communal.

    France 2 dans son JT du dimanche soir, a alors fait un amalgame entre les situations de certaines communes de France surendettées et celle de Sisteron dont les finances ; fort heureusement sont, on ne peut plus saines et la dette totalement maîtrisée dans la moyenne nationale des villes de même importance. Daniel Spagnou, Maire de Sisteron, regrette un raccourci qui n’est pas du tout conforme à la réalité. « Je me suis exprimé en tant que Président des Maires de mon département en soulignant les graves difficultés de certaines communes notamment les petites qui subissent déjà les fermetures de certains services publics comme La Poste, et qui ne concernent pas du tout Sisteron. Tout le monde sait que Sisteron est en bonne santé financière même si à l’avenir, ma ville comme les autres devront être encore plus rigoureuses dans leur gestion. C’est d’ailleurs pour cela que les maires demandent un étalement jusqu’en 2020 des ponctions budgétaires demandés à leur commune afin de mieux supporter les contraintes imposées par l’Etat et qu’ils ne remettent pas en cause. Participer à l’effort commun demandé à tous les français, c’est tout naturel ; se faire dépecer par une politique confiscatoire du gouvernement, les maires ruraux s’y opposent ». Voilà l’unique message repris fidèlement dans le JDD et malheureusement galvaudé par France Télévisions.

    Sisteron, le 26 mai 2015

     

    LES AMIS DE LA REGION DE RIVNE

    22 mai 2015

    Des enfants de la région de Tchernobyl (Ukraine) qui viennent chaque année en séjour dans notre déparement seront chez nous du 3 juillet au 30 juillet et du 1er août au 27 août. Ils seront accueillis bénévolement dans des familles. Vous pouvez les accueillirs en téléphonant à Madame Cadenel (Association les Amies de la région de Rivne) au 04.92.79.83.13. Ils comptent sur vous.

    UNE FIGURE LOCALE DISPARAIT

    22 mai 2015

    C’est un homme bon, jovial, avec un humour décapant ;

    un homme avec des vraies valeurs, toujours prêt à rendre service,

    qui vient de nous quitter.

    Et c’est une grande perte, car cet homme-là était l’ami de tous, et il va laisser un grand vide à Sisteron.

    Jacques CHEILAN était un homme très respectueux des idées politiques des uns et des autres. Il a toujours placé l’humain au centre de ses préoccupations.

    Il a été Conseiller Municipal de 1971 à 1989, sous les municipalités de M. Elie Fauque, de Pierre Lanza et André Roman, et j’ai eu la chance de le compter dans l’équipe municipale pour mon premier mandat, où j’ai pu apprécier ses conseils éclairés et ses observations sur les projets, toujours pertinentes et empreintes de bon sens.

    C’était aussi un homme particulièrement attaché à sa commune ; un patriote dans l’âme.

    Il a exercé sa profession d’électricien toute sa vie, et chacun se souvient lorsqu’il avait son magasin, rue Mercerie, de sa compétence et de son sérieux.

    Il était aussi respecté pour cela des Sisteronais qui appréciaient la qualité de son travail.

    Jacques CHEILAN a aussi été un homme actif dans le monde associatif, notamment au sein de « Arts Théâtre et Monuments ».

    C’est une nouvelle figure sisteronaise qui disparaît, et il va nous manquer.

    A son épouse, à ses enfants et à ses petits-enfants, j’adresse mes plus amicales pensées et mes plus sincères condoléances.

     

    Ses obsèques auront lieu demain, Samedi 23 mai 2015, à 14 h 30 en la Cathédrale de Sisteron

     

     

     

    LES FORAINS RECUS EN MAIRIE DE SISTERON

    22 mai 2015

    Apéritif Forains (8)

    Jeudi 21 mai, une journée avant l’ouverture officielle de la fête foraine de Sisteron, les forains étaient conviés à lever le verre de l’amitié lors de la traditionnelle réception en Mairie de Sisteron.

    Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, Jean-Pierre TEMPLIER, premier adjoint, Christiane GHERBI, adjointe à la vie quotidienne, à la proximité et à l’animation, les membres du conseil municipal, Jean-Paul LAURENT, président du Comité des fêtes de Sisteron, Nicolas LAUGIER, président de l’APACS et les forains étaient réunis pour partager un agréable moment de partage autour d’un événement très attendu à Sisteron.

    Daniel SPAGNOU, déclarait, « Je vous souhaite la bienvenue à Sisteron ! Vous venez de terminer l’installation de vos manèges et autres attractions foraines, au cœur même de la ville et c’est avec grand plaisir que je vous reçois, ici, pour partager ensemble le verre de l’amitié. Vous êtes là, fidèles à ce rendez-vous annuel qui, traditionnellement, lance aussi les festivités organisées par le Comité des Fêtes de Sisteron. Votre arrivée annonce pour les sisteronais la saison estivale et qui, nous l’espérons tous sera placée sous les meilleurs auspices.

    Ainsi, pendant les quatre jours du long week-end de Pentecôte, Sisteron sera en fête, musique, manèges, tirs, autos tamponneuses, et autre pêche aux canards, vont rythmer les journées sisteronaises. La place va retentir des cris de joie des enfants , de rires… et de bonnes odeurs de gaufres, de chichis, de barbe à papa et de pommes d’amour, qui solliciteront la gourmandise de tous ! Pour cette fête votive, Sisteron s’apprête à recevoir beaucoup de monde et je remercie tous ceux qui ont travaillé à votre venue, la Police municipale, les Services techniques et le Service des Sports de la ville, E.D.F., et bien sûr Eric Bremard, régisseur et placier, que vous connaissez bien.

    Vous êtes une trentaine pour cette édition 2015 et nous nous connaissons depuis plusieurs années pour la plupart d’entre vous ! Certains viennent pour la première fois à Sisteron car sur, quelques emplacements bien précis, c’est un changement d’occupant chaque année. Une façon de découvrir d’autres attractions sans pour autant bouleverser l’essence même de la fête où chacun aime à retrouver son manège préféré tous les ans ! Avant de vous convier à prendre le verre de l’amitié, il me reste à former un vœu, que le soleil vous accompagne et permette à tous de profiter un maximum de votre présence dans notre ville. Merci à tous ! ».

    Forains 2

     

     

     

     

     

     

    LES ELEVES ALLEMANDS RECUS EN MAIRIE DE SISTERON

    22 mai 2015

    Echange scolaire Herbolzheim (7)

    Jeudi 21 mai les élèves allemands en séjour à sisteron étaient conviés à une réception en présence de Daniel SPAGNOU, maire, des memebres du conseil municipal, de Madame martine SADOCH, présidente du Comité de Jumelage et de Mesdames les Professeurs : pour Sisteron, Madame ALPHAND et Monsieur PALANCA et pour Herbolzheim, Madame REISER et madame WEISS-VERDIER.

    « C’est avec un grand plaisir que je vous reçois dans la maison commune, élèves, parents, professeurs, membres du Comité de Jumelage d’Herbolzheim ainsi que celles et ceux qui oeuvrent au sein des autres comités des villes jumelées à Sisteron. Après les jeunes italiens et espagnols, les jeunes élèves allemands ont pris le relai de leurs camarades sisteronais qui eux, se sont rendu à Herbolzheim du 13 au 20 avril dernier. Vous arrivez au bout de votre séjour parmi nous, et je ne doute pas de l’accueil qui vous a été réservé.

    Je sais que ces échanges, s’ils demandent beaucoup de préparation et d’organisation, sont essentiels pour nos comités de jumelage car ils participent à la pérennité des relations créées il y a déjà quarante ans entre nos deux villes, en ce qui concerne Herbolzheim. Comme je le dis à chaque réception d’élèves étrangers, et je le répète encore aujourd’hui, les échanges scolaires sont une aubaine pour ceux qui en bénéficient. C’est une richesse, une source incomparable de connaissances culturelles de par le quotidien vécu dans les familles ou encore à l’école, où les rythmes sont différents chez nos amis européens.

    Mais également à travers la découverte de l’environnement rural ou urbain, de l’architecture aussi, des lieux visités. Les échanges scolaires ce sont encore des souvenirs à rapporter, à garder vivaces dans un coin de sa mémoire, et qui ressurgiront à un moment de votre vie. Pour certains, ce sera aussi la naissance de liens amicaux et sincères qui pourront être entretenus et perdurer dans le temps. C’est cela l’esprit des jumelages : le partage et l’amitié, pour les jeunes comme pour les adultes d’ailleurs, pour qui ces liens sont aussi des liens de dimension européenne. Le Comité d’Herbolzheim entretient savamment ces relations en participant activement à des actions sportives ou culturelles en lien direct avec notre ville jumelle. Toujours très actifs, des membres se déplacent régulièrement et veillent à ce que les manifestations alternent entre la France et l’Allemagne ; le Marché de noël et la Foire-Exposition, en sont les exemples les plus caractéristiques. Lire le reste de cet article »

    APRES MIDI RECREATIVE A L’ALCAZAR

    21 mai 2015

    Après midi récréative Alcazar (1)

    Jeudi 21 mai, Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, Christiane TOUCHE, adjointe à la solidarité, Janick REY, nouveau président du Rotary Club Sisteronais et Sylvie FRITZ, adjointe du gouverneur du Rotary pour le département étaient présents pour assister à l’après-midi récréative qui réunissait les personnes âgées à l’Alcazar.

    Une après-midi des plus conviviales placée sous le signe de la musique, animée par le groupe « Juke BOX » et Frédérique YOUNES, suivie d’un goûter. Une initiative qui a été possible grâce à l’union du CCAS de la ville de Sisteron et du Rotary Club.

    Daniel SPAGNOU remerciait le président du Rotary Club et Chantal VICENTE, directrice du CCAS pour cette initiative qui en appelle d’autres.

     

    LES HONNORAT S’EXPOSENT A LA GALERIE DE LA CITADELLE DE SISTERON

    21 mai 2015

    Expo HONORAT (9)

    Mercredi 20 mai, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron et Monsieur Franck PERARD, adjoint à la culture, au patrimoine et à la mémoire et madame Eliane BARREILLE, conseillère régionale, procédaient au vernissage de l’exposition « Les Honnorat : Jean (1888-1969) – Pierre (1921 -1997) -Geneviève (1928) – Denis (1956) –», à la galerie de la Citadelle, dans le cadre de l’Art de Mai.

    La rétrospective des œuvres HONNORAT présentées à la Galerie de la Citadelle à Sisteron mérite vraiment que les passionnés de peinture lui consacrent un peu de leur temps. C’est en effet un panel d’œuvres tout à fait intéressantes et représentatives du talent de ces artistes qui sont accrochées aux cimaises.

    « J’ai le très grand plaisir de vous accueillir aujourd’hui pour la 17e édition de « l’Art de Mai », car c’est dans ce cadre que nous inaugurons l’exposition de peintures de 4 grands artistes, issus d’une même famille. L’Art de Mai est une manifestation dont le département des Alpes de Haute Provence a l’exclusivité et c’est l’occasion, cette année encore, de permettre à de nombreux artistes d’exposer le fruit de leur travail et de leur passion, autour d’un thème commun, dans plus de 60 lieux différents. D’ailleurs, j’en profite pour remercier Isabelle Morineaud et Robert Gay, Conseillers départementaux de notre canton et, à travers eux, le Conseil Départemental des Alpes de Haute Provence, qui est à l’initiative de «L’Art de Mai », et qui le soutient. La ville de Sisteron est fidèle à ce rendez-vous artistique qui intègre parfaitement la politique de développement des arts menée par la Municipalité.  Pour cette édition 2015, Madame Geneviève Honnorat, qui nous fait l’honneur de sa présence, expose avec beaucoup de sensibilité son univers artistique mais aussi celui d’un « patronyme ». rappelait Daniel SPAGNOU.

    C’est en effet le travail de 3 générations qui vous est présenté ici : celui du père, de son fils et son épouse, de son petit-fils. Quatre personnes : Jean, Pierre et Geneviève, Denis, qui nous interpellent à travers leurs œuvres qui, outre les liens du sang, possèdent ce lien pictural, cette expressivité d’une grande générosité qui a traversé trois générations. »

    Madame HONNORAT dans son allocution rappelait : « J’adresse mes plus vifs remerciements à toutes les personnes qui m’ont beaucoup aidé pour la préparation de cette exposition des 4 HONNORAT. Merci monsieur le maire pour votre éloge dans notre catalogue, merci cher Franck PERARD pour nous avoir prêté notre peinture de Sisteron. Merci à tout le service culture, particulièrement à madame Michèle THUNIN, Magali FEYRIT, le peintre Jean-Pierre MARIMOT, ma gentille Cathy CODOL. Merci à notre poète Sisteronais Gaston MERCIER pour son très beau poème  qui orne le catalogue. Jean (1888 – 1969) mon illustre beau père fut un très grand aquarelliste provençal. C’était un ami de Marcel PROVENCAL.

    Pierre, son fils (1921 – 1997) était né à Sisteron comme toute la famille du côté de sa Maman, son père étant des Sièyes. Pierre fut membre de l’Académie de Marseille. Il avait la chaire de dessein à l’Ecole d’Art de Marseille et était très aimé de ses élèves. Vous pouvez voir ici, au sous-sol, de grandes huiles, des monotypes à l’huile de Pierre. Au fond de cette salle figurent  de merveilleux dessins à la pierre noire : la japonaise, farniente. De Denis (1956), notre fils ainé, voici une série de Suminagashis inspirée de l’art japonais appelé : « Variations sur les éléments ». De Geneviève (1928) toute une série de peintures à Tempéra. Pendant plus de 20 ans, j’ai pratiqué aussi le pastel. Vous en avez ici deux exemplaires (Farniente et Sisteron). Un chaleureux remerciement à monsieur MOUCHEZ du Sisteron journal pour son bel article. Merci à la Provence et à Monsieur GENIEZ. La municipalité et le service culture nous offrent un bel apéritif et je vous convie à y faire honneur maintenant. »

    Une très belle exposition à voir jusqu’au 31 mai. Pour tous renseignements : Service Culture et Patrimoine : 04.92.61.54.50 et facebook/culturesisteron.

     

    SAMEDI 30 MAI PORTES OUVERTES A LA RESIDENCE POUR PERSONNES AGEES LES VISITANDINES DE 14H30 A 17H

    21 mai 2015

    foyer-logement-sisteron-7591

    Cette journée a pour but de faire découvrir la résidence en expliquant les particularités du foyer logement, une solution intermédiaire entre le domicile et les maisons de retraite médicalisées.

    Il y aura :

    –   visite des parties communes

    –   visite d’un studio

    –    rencontre avec les résidents

    –   information générale des activités

    Pour information, l’hébergement est au environ de 980,00 euros par mois pour un studio d’un peu plus de 30m2. Les repas sont servis le midi en salle de restaurant et tous les après-midi des animations sont proposées.

    Des aides du conseil général peuvent être financées selon les ressources ainsi que l’allocation logement. La nuit il y a du personnel de garde et la journée les aides à domiciles, aides-soignants, kiné, infirmiers ou médecins interviennent selon la demande. Le tout au cœur de Sisteron à proximité de tous les services et commerces.

    PALMARES REGIONAL de l’HABITAT 2015 : SISTERON primé pour la réhabilitation de l’Hôtel d’ORNANO

    21 mai 2015

    Immeuble d'Ornano le 19 mai 2015

    Une vingtaine d’opérations se sont portées candidates au Palmarès régional de l’habitat 2015 lancé par l’Etat (Direction Régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), le Conseil Régional, l’Association régionale HLM, l’Union régionale des Maires, l’Etablissement Public foncier, la Caisse des dépôts.

    A l’issue d’une journée d’examen des dossiers, les membres du jury représentant de ces diverses structures régionales, sous la présidence d’Hélène DADOU, sous directrice des politiques de l’Habitat au sein du Ministère du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité, ont désigné neuf opérations lauréates dont fait partie l’Hôtel d’Ornano dans la catégorie « Acquisition- Amélioration ».

    L’objectif de ce palmarès était de promouvoir une nouvelle image du logement social, de mettre en valeur des opérations de logements remarquables réalisées et occupées en PACA où les acteurs du logement savent se montrer pionnier et novateur en termes de conception et de cadre de vie et de distinguer des programmes pour leurs qualités urbaines, architecturales et leur caractère innovant.

    Il faut rappeler que les importants travaux de confortements de l’Hôtel d’Ornano sont le fruit d’un programme de Réhabilitation de l’Habitat Insalubre (RHI) d’un montant de 1 047 000 €, subventionné par l’ANAH  (Agence Nationale de l’Habitat) pour 680 313 € et par la Région pour 97 187 €,  avec la forte implication de la Direction Départementale des Territoires et plus particulièrement du Service Aménagement Urbain et Habitat.

    Pour l’ensemble des travaux (confortements  réalisés par la Commune et création de 9 logements réalisés par H2P dont le coût s’élève à 964 000€), la maîtrise d’œuvre a été assurée par le cabinet d’Architecture Olivier CADART.

    Grâce à ce partenariat, le travail de réhabilitation a été pensé pour conserver l’âme et le caractère exceptionnel de cet ancien Hôtel particulier, situé dans le centre historique de Sisteron.

    Ce sont les atouts de ce programme qui ont probablement retenus l’attention des membres du Jury pour les neufs logements loués depuis Juillet 2014, avec des prestations de qualité, comme de larges terrasses ou loggias, une cour intérieure, un puits de lumière, un chauffage collectif au gaz avec une chaudière  à condensation, une isolation thermique et phonique performante tout en préservant certains anciens éléments d’architecture.

    Cette distinction, c’est pour Sisteron, la reconnaissance d’un travail de longue haleine pour la revitalisation de son centre ancien, tout en assurant une mixité sociale afin de répondre aux attentes des ménages et à la demande en logements locatifs.

    Gageons que les deux autres îlots du RHI, le Bras d’Or (11 logements) qui seront livrés en Septembre 2015 et l’Immeuble BROUCHON (5 logements) livrés en Juin 2016, auront le même succès.