• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • NE LES OUBLIONS PAS !

    16 août 2019

    DSC_0030

     

     

    Jeudi 15 août 2019, la délégation s’est ensuite rendue à Castel-Bevons, sur la route où furent abattus le Docteur Raoul Robert, Mme Niel et M. Durbesson. Le 18 août 1944, alors qu’ils se dirigeaient vers la Maison d’enfants où un hôpital de fortune avait été installé, leur voiture a été mitraillée.

    Ils faisaient partie de ceux qui portaient secours, soin et assistance aux blessés de ces terribles journées et la croix-rouge peinte sur le toit de leur véhicule n’a pas suffi à les protéger, les stoppant net dans leur mission.

    La cérémonie d’hommage s’est déroulée en présence de Mme Edith Robert, petite-fille du Docteur Raoul Robert qui déposait avec M. Spagnou, une gerbe de fleurs en hommage aux trois victimes pour ne pas oublier leur courage et leur dévouement ; pour ne pas les oublier.

     

    HOMMAGE AUX VICTIMES DU BOMBARDEMENT DU 15 AOÛT 1944

    16 août 2019

    DSC_0020

    En ce 15 août 2019, Sisteron a rendu hommage aux victimes du bombardement du 15 août 1944.

    75 ans après, le maire Daniel Spagnou a rappelé que la ville n’était plus qu’un champ de ruines après le passage des bombardiers qui devaient couper toute retraite à l’ennemi. Cinq attaques en une demi-heure ont anéanti 106 immeubles et soufflé 30 maisons. Du 15 au 19 août, les bombardements ont continué. On dénombra 141 victimes – dont 21 personnes disparues – ainsi que 120 blessés. Pour une ville qui comptait moins de 3.500 habitants, c’est un lourd bilan.

    Il soulignait le courage des sisteronais, l’organisation et la solidarité qui se sont installées pour venir en aide aux blessés et mettre à l’abri ceux qui n’avaient plus de toit.

    Le Maire de Sisteron remerciait les personnes qui contribuent à travers leurs écrits à garder cette mémoire du passé de la ville et, en particulier, Monsieur Robert Blanc.

    En présence des autorités civiles et militaires, des représentants des associations patriotiques, de la police municipale et de la protection civile, une gerbe était déposée au pied de la stèle où sont gravés les noms des victimes de cette véritable tragédie, qui eut lieu le jour-même du débarquement de Provence.

     

    DSC_0021

     

    LES NUITS DE LA CITADELLE SONT CLOSES

    14 août 2019

    NUITS CLOTURE

    Les 64ème Nuits de la Citadelle se sont achevées sur un magnifique spectacle de danse mis en scène par Benjamin Millepied, en présence de 1.400 personnes parmi lesquelles la Député, Emmanuelle Fontaine-Domeizel. Cette très belle programmation 2019 du Festival des Nuits de la Citadelle a été clôturée par le traditionnel feu d’artifice.

    VOYAGE EN ORIENT-EXPRESS

    14 août 2019

    NUITS 09.08

    avant-dernier spectacle des Nuits de la Citadelle au Cloître Saint-Dominique, en compagnie d’Emmanuelle Fontaine-Domeizel,

    de Mme et M. Gérard Tenoux vice-président de la Communauté de Communes Sisteronais-Buëch.

    HOMMAGE A IRMA PONTI

    12 août 2019

    IRMA p

    C’est avec une grande émotion que je m’adresse à vous, dans cette église où parents et amis sont rassemblés pour rendre un dernier hommage à Madame Catherine PONTI, que tous, nous appelions, Irma.

    Irma était native de l’Isère mais c’est à Ribiers qu’elle a grandi avec toute sa famille.

    C’était une femme courageuse et téméraire à qui le travail ne faisait pas peur et qui ne s’est jamais départie de cette joie de vivre qui la caractérisait.

    Lorsqu’elle épouse Maurice en 1966, Irma le rejoint au sein du Quadrille Sisteronais Fanfare du Boumas où ils seront 1er danseur et 1ère danseuse.

    Membre assidue, on pouvait compter sur son dynamisme et sa spontanéité.

    Si la maladie l’a écartée de la danse, ses enfants ont pris la relève, mais on pouvait toujours compter sur son aide, solide et efficace.

    Irma a travaillé dans le privé avant d’être recrutée en tant qu’agent d’entretien puis agent d’accueil au standard de la mairie ; souriante et très professionnelle, c’était une employée communale très appréciée.

    Elle prend sa retraite en 2005 et, malheureusement, a la douleur de perdre son mari, moins d’un an plus tard.

    Très éprouvée, elle surmonte cette épreuve dignement en famille et avec le soutien de son entourage proche.

    Elle devra en affronter une autre, l’année dernière : celle de la disparition de son neveu, Christian, qui l’a beaucoup déstabilisée.

    Mais Irma était une femme remarquable qui restera un exemple pour tous ceux qui l’ont connue.

    Dotée d’un tempérament qui lui a donné la force de vivre avec la maladie, entourée de ses enfants et petits-enfants, et de ses fidèles amis de toujours.

    Des amis qui répondent présent chaque fois qu’elle les sollicitera ; avec eux, elle fera des repas, des voyages, assistera à beaucoup d’événements ; jamais elle ne s’est enfermée dans l’isolement où la sclérose en plaques aurait pu la conduire. Toujours partante !

    D’ailleurs, le 27 juillet, à la Fête du Thor, nous avons partagé l’aïoli et pu parler longuement ensemble en passant un agréable moment ; rien ne laissait présager que nous nous retrouverions ici, aujourd’hui.

     IRMA, nous avons été en admiration devant toi, devant ta volonté et ton courage et toujours conquis par ton regard malicieux et ton sourire, si naturel et sincère.

    Tu avais un mot gentil pour chacun et de l’empathie pour tous, reléguant ta maladie au second plan.

    Tes enfants, Sandrine et Nicolas et tes petits-enfants, Martin, Gauthier, Hugo et Lily, peuvent être fiers de leur maman et grand-mère.

    IRMA, c’est un grand vide que tu laisses dans nos cœurs, mais nous garderons de toi cette gaîté et cette force dont tu as fait preuve chaque jour.

    A tes enfants, à tes petits-enfants, à ton frère, à tes sœurs, à toute ta famille, et à tes amis fidèles, j’adresse mes plus sincères condoléances.

     Repose en paix, chère Irma.

    Daniel Spagnou

    THEATRE A LA CITADELLE

    7 août 2019

     

    64ème Nuits de la Citadelle : théâtre avec « La légende d’une vie » de Stefan ZWEIG

    IMG_3842

     

    Parmi le nombreux public, on notait la présence de Mme ELLUL Sous-Préfet de Forcalquier, Mme Eliane BARREILLE Vice-présidente de la Région Sud, Mme Patricia GRANET-BRUNELLO Maire de Digne-les-Bains, et de Mesdames Sylvie GIONO et Françoise MAGNAN.

    DRAPEAUX EN BERNE

    7 août 2019

    drapeau en berne

     

     

     

    J’ai mis les drapeaux de Sisteron en berne à la suite du décès du maire de Signes Jean-Mathieu MICHEL et j’ai demandé, en tant que président de l’Association des Maires de France pour le 04, à tous les maires du département des Alpes-de-Haute-Provence d’en faire autant afin d’honorer la mémoire de ce grand maire qui avait été élu comme moi en 1983.

     

    C’ETAIT LA FETE AU PLAN D’EAU !

    5 août 2019

    fete plan d'eauPLAN D'EAU PM

    Une fête en musique clôturée par un très beau feu d’artifice en présence de Monsieur le Maire, et la Police Municipale pour assurer la sécurité.

    NUITS DE LA CITADELLE

    5 août 2019

    DSC_0003

    C’est dans le cadre magnifique du Cloître Saint-Dominique que le public a pu apprécier, vendredi 2 août ,  les prestations de l’Orchestre de Chambre de Bâle dans les œuvres de Vivaldi

    et samedi 4 août, le Trio Wanderer dans des œuvres de Ravel et de Messiaen ;NUITS RF

    5ème et 6ème programmations du  64ème Festival des Nuits de la Citadelle, qui ont eu lieu en présence de  Mme la Députée Emmanuelle DOMEIZEL, de M.Mme WATTIER de l’Assemblée Nationale, de Mme Carole FICATIER mannequin international et de Mme DURANCEAU.

     

     

    EXPOSITION LACOMME

    5 août 2019

    vernissage LACOMME

    L’inauguration de la magnifique exposition contemporaine de Daniel LACOMME a eu lieu, Samedi 3 août, à l’Espace d’Ornano ; elle se tiendra jusqu’au 7 septembre 2019.

    « En plein cœur de l’été, nous avons fait le pari un peu fou d’exposer un artiste contemporain Daniel Lacomme, maître dans son art qu’est l’abstraction.

    Pari un peu fou car nous sommes bien conscients que l’art abstrait déroute bien plus souvent qu’il n’attire les foules tant il apparaît difficile d’accès à bon nombre d’entre nous Et pourtant, l’abstraction représente cet avantage non négligeable des lectures multiples contrairement au figuratif qui lui impose une lecture unique.

    Comme les grands maîtres tels que Kandinsky, Kupka ou Klee, Daniel Lacomme s’est détaché de la forme du sujet pour se consacrer entièrement à la matière, au mouvement ou à la lumière. Il confère d’ailleurs à cette dernière « un rôle essentiel, souverain dans la peinture. La lumière est le dénominateur commun grâce à laquelle les couleurs s’accordent.»

    Monsieur Daniel Lacomme, au nom de tous les sisteronnais, je voudrais vous remercier très chaleureusement de nous inviter ainsi dans votre univers, dans votre sensibilité là où, comme vous le dîtes « on peut aller plus loin que par la simple volonté ou par l’esprit d’analyse, dans cette vie pas toujours contrôlable des couleurs, de la matière, de la lumière que l’on crée», là où vous mettez en quelque sorte le hasard de son côté.

    Je remercie également tous ceux qui de près ou de loin nous permettent de vous accueillir : mon adjoint à la culture, la présidente et tous les bénévoles de l’AGAC sans oublier les services municipaux des techniques et de la culture.

    Maintenant que cette exposition est officiellement ouverte, nous ne pouvons que lui souhaiter le succès qu’elle mérite ! », a déclaré Daniel SPAGNOU dans son allocution.