• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LE CONSEIL GENERAL NE PEUT PAS CACHER SON PROPRE ABANDON DU MONDE SPORTIF BAS-ALPIN DERRIERE LA REFORME DES COLLECTIVITE TERRITORIALES !


    Daniel SPAGNOU tient à réagir au message délibérément trompeur du Conseil Général lors de l’Assemblée Générale du Comité Départemental Olympique et Sportif du 04.

     

    En effet, le projet de loi de réforme des collectivités territoriales, adopté en première lecture au Sénat le 4 février dernier, prévoit en son article 35 que, dans les douze mois suivant sa promulgation, un texte procèdera à la clarification de la répartition des compétences des régions et des départements.

     

    Alain MARLEIX Secrétaire d’Etat chargé de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, a assuré que ce projet vise seulement à opérer une définition plus claire des responsabilités de chacun, notamment du département et n’aura pas pour effet un désengagement du soutien des collectivités dans le domaine sportif. Au contraire, le monde sportif y gagnera car il a besoin d’interlocuteurs aux responsabilités clairement délimitées qui seront en situation de répondre de leur action (et parfois de leur inaction) sans pouvoir invoquer les carences d’autrui. L’élaboration du projet de loi s’effectuera dans un esprit de large concertation avec les élus et acteurs concernés et les attentes et spécificités du monde sportif seront pleinement prises en compte. Une réunion de travail aura d’ailleurs prochainement lieu avec le CNOSF.

     

    « Cela fait deux ans que le Conseil Général diminue ses subventions au monde sportif du 04 et je le regrette car outre la valeur du tissu associatif, des clubs et des athlètes bas-alpins, je trouve dommage que notre département n’ait pas une vraie stratégie de développement sportif porteuse d’image forte à l’instar de ce que fait notre voisin haut-alpin. A ce titre, quand je vois comment le Conseil Général a sacrifié financièrement, le Rallye Terre de Provence dont la notoriété et  les retombées étaient énormes, le constat de l’abandon du sport par le CG04 est, on ne peut plus clair et préjudiciable » dixit Daniel SPAGNOU.

     

    Les commentaires sont fermés.