• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • JEAN-BAPTISTE OLIVE A LA L’ESPACE D’ORNANO DU MUSEE GALO-ROMAIN

    3745 - 061 - EXPO JEAN-BAPTISTE OLIVE (2)

    Samedi 22 septembre, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, en présence de Monsieur Olivier JACOB, Préfet des Alpes-de-Haute-Provence et de sa charmante épouse, assistaient au vernissage de l’exposition consacrée à Jean-Baptiste OLIVE (1848 – 1936) à l’espace d’Ornano du Musée Gallo-Romain, qui sera exposée jusqu’au 24 novembre. En début d’après-midi Monsieur Alexis PENTCHEFF, expert et galeriste commentait l’exposition.

    « Durant tout l’été, j’ai eu le grand privilège d’inaugurer de magnifiques expositions, aussi bien à la Galerie Domnine qu’ici-même. Aujourd’hui Monsieur Olivier Jacob, Préfet des Alpes-de-Haute-Provence et son épouse nous font le plaisir et l’honneur d’être présents, pour ce nouveau vernissage.

    Celui d’une exposition de grande qualité, mettant à l’honneur les œuvres de Jean-Baptiste Olive, né à Marseille en 1848.

    Enfant issu d’un milieu modeste, l’artiste passait son temps à dessiner.

    Il aimait beaucoup sa ville et était particulièrement doué pour peindre le vieux port, ses îles et ses rivages. Et, tout au long de sa vie, il alternera dans sa peinture, la violence et la douceur des tons traités, avec une profonde conscience du beau et du vrai. Perfectionniste, Jean-Baptiste OLIVE n’est cependant ni le peintre des sentiments, ni celui des attitudes, encore moins du portrait. Et, dans son œuvre, il n’y a pas de référence à l’actualité du moment, à l’Histoire, ni même à l’évolution urbaine, économique et industrielle.

    Il reste en marge, solitaire, aucune influence ne l’atteint. C’est un travailleur acharné, méthodique, discret et attentif qui possède l’intelligence des ambitieux et embrasse avec intégrité cette qualité qui le portera au sommet.

    A Paris, il participe à la décoration du Cirque d’Hiver ainsi qu’à celle de la Basilique du Sacré Cœur de Montmartre. Dès 1874, il obtient plusieurs prix et reçoit, en 1889, une médaille d’argent à l’Exposition Universelle. Et pour ne citer qu’un seul exemple de son succès, il compte parmi ses admirateurs le Général Malesherbes qui lui achètera plusieurs de ses toiles.

    Jean-Baptiste Olive a su se faire une place d’honneur dans la vie et le cœur des personnes rencontrées au cours de sa carrière, parmi lesquelles Etienne Corneiller grand décorateur, Johanny Rave professeur aux Beaux-Arts de Marseille, ou encore Noël Mazet, grand collectionneur et défenseur de ses œuvres.

    On peut regretter que ce peintre, d’une grande humilité quant à son talent, n’ait jamais pensé devoir transmettre son savoir. A son décès en 1936 à Paris, Jean-Baptiste Olive laisse perplexes autant de critiques et de galeristes que d’amis, fascinés par le contraste entre une peinture éblouissante de clarté et un peintre à la personnalité complexe et introvertie, à l’inverse de l’exubérance provençale. », dira le Maire de Sisteron.

     

     

     

    Les commentaires sont fermés.