• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • SISTERON VILLE AMIE DES ENFANTS-UNICEF


    protocole-villes-amies-des-enfants-020.JPG

    La ville de Sisteron s’est vu décerner le titre de « Ville amie des enfants ». Elle rejoint ainsi le réseau des 202 villes françaises partenaires de cette action lancée en 2002 par UNICEF France et l’Association des Maires de France.

     

    Dans sa séance plénière du 4 Juin 2010, le Conseil Municipal avait voté à l’unanimité une délibération pour postuler à devenir « Ville amie des enfants », répondant ainsi aux sollicitations des élus du Conseil Municipal Jeunes qui ont décidé de s’investir dans ce projet-clé de leur mandature.

     

    Samedi dernier, dans le cadre de la « Journée Internationale des Droits de l’Enfant », la charte « Sisteron ville amie des enfants » a été signée à l’Hôtel de Ville en présence du Sous-Préfet Mickaël DORE, de l’Inspecteur d’Académie, des représentants de l’UNICEF, des membres du Conseil Municipal et du Conseil Municipal Jeunes, des responsables du Département Jeunesse, et des partenaires des différentes actions mises en place.

     

    A cette occasion, Madame TETRE, Présidente du Comité Départemental de l’UNICEF, soulignait que la qualité et la diversité de ces actions ont fait que, parmi les dossiers des différentes villes candidates, le dossier de Sisteron avait engendré un fort consensus.

     

    Mickaël DORE évoquait les droits, mais aussi les devoirs des enfants qui sont les citoyens de demain, rappelant qu’il faut permettre aux enfants, quelque soit leur classe sociale, d’avoir des chances égales pour préparer leur avenir.

     

      Daniel SPAGNOU soulignait que la candidature de la ville avait été portée par l’ensemble des structures publiques et associatives recevant des enfants et des jeunes, tant au plan de l’éducation que des loisirs. Après avoir rappelé les différentes actions mises en place, il évoquait les droits ainsi que les devoirs des enfants, affirmant que « la dignité de l’enfant dans une société évoluée et démocratique se protège en respectant ces deux dimensions ».

     

    Il remerciait les Elus du Conseil Municipal qui ont tous adhéré à ce projet, le Département Jeunesse service pilote en charge de ce dossier, le Conseil Municipal Jeunes, la Cité Scolaire Paul Arène, les écoles maternelles et primaires, les services municipaux, et UNICEF France.

     

    Après la lecture du texte de la charte par Martin PAU, Conseiller Municipal Jeune, et deux chants – « Si tous les gars du monde » interprété par les Enfants de l’Accueil de Loisirs des Mercredis et les Ainées du Foyer des Capucins, et « Naître adulte » par le Conseil Municipal Jeunes, le Député Maire incitait le public à visiter les expositions qui se tiennent jusqu’au 29 Novembre dans le hall de la Mairie, à la Médiathèque et au Centre Municipal des Loisirs.

     

      La veille de ce 20ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, la Municipalité de Sisteron avait programmé, en collaboration avec le cinéma Rex, deux projections gratuites du film « Les enfants invisibles » retraçant les destins de 7 enfants vus par 8 des plus grands réalisateurs. Sept vies contrariées, sept enfances mal aimées ou maltraitées, sept enfances volées, qui précédaient un débat animé par Jacqueline TETRE, responsable du Comité Départemental de l’UNICEF.

    Les commentaires sont fermés.