• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • MONSIEUR CLAUDE COULANGE HONORE PAR LA VILLE DE SISTERON

    remise-medaille-or-claude-coulange-008.JPG

    Vendredi dernier, Daniel SPAGNOU, Maire de Sisteron remettait la médaille d’or de la ville de Sisteron à M. Claude COULANGE, en témoignage de son investissement personnel et le travail réalisé par cet homme pour la ville de Sisteron. Claude COULANGE est né à Marseille, le 23 janvier 1929, d’un père marseillais Docteur en médecine Rhumatologue et d’une mère née à Villeneuve dans notre département où se trouvait le siège des Mines du Bois d’Asson dont son grand père Joseph ARESTEN, ingénieur civil des mines, était Directeur. Enfant, Claude COULANGE est d’ailleurs confié très souvent à ses grands parents domiciliés à MANE. Le plus souvent, il passe l’été à Sisteron où sa grand-mère Charlotte SILVESTRE possède des biens. L’arrière grand-père de Claude COULANGE, Monsieur Charles SILVESTRE avec le concours de son frère Lucien SILVESTRE avait créé une entreprise de travaux publics, travaillant exclusivement pour le génie militaire, qui les conduisit dans l’Est de la France. Les deux frères se retirèrent assez rapidement et revinrent à Sisteron en 1885 où ils retrouvèrent leur soeur Mélanie SILVESTRE épouse TOURRES, arrière grand-mère de Mme Henriette BONTOUX-QUEYREL, récemment disparue elle aussi. Les frères SILVESTRE, en février 1887, achetèrent auprès des héritiers de Jean-Louis FEREVOUX (arrière grand père de Paul ARENE), la Maison de la Mission. En raison de ses connaissances techniques, Charles SILVESTRE devient président de l’Association du Canal de St Tropez. Le canal a été créé 100 ans plus tôt, il nécessite une révision générale à laquelle s’attache Charles SILVESTRE. A la demande du Sous-préfet de Sisteron, il recevra en 1902 les insignes de Chevalier du Mérite Agricole, en reconnaissance de son dévouement. Son frère, Lucien SILVESTRE apprécié à Sisteron pour ses connaissances juridiques devient Trésorier de la Mutualité scolaire, Adjoint au Maire de Sisteron, Président du Conseil des Directeurs de la Caisse d’Epargne. En cette dernière qualité, il présidera à la construction du bâtiment actuel de la Caisse d’Epargne, qui a été inauguré en 1914. Ayant entrepris des études juridiques d’abord à la Faculté de Droit d’Aix et puis à celle de Paris, après un passage dans les services des finances, et la soutenance d’une thèse de doctorat en droit d’Etat, qui sera couronnée par la faculté de droit de Paris, Claude COULANGE, entre dans la Magistrature.Il est nommé Juge d’Instruction au Tribunal de Grande Instance de Châlons sur Marne, aujourd’hui Châlons en Champagne. A cette époque, les pouvoirs du Juge d’instruction sont plus étendus que de nos jours, de telle sorte que la nomination en cette qualité ne se fait que pour trois ans. Claude COULANGE, sera renouvelé 7 fois dans les fonctions de Juge d’Instruction, parfois avec de l’avancement, puisque de Châlons sur Marne il passera à Marseille, puis ensuite à Paris. Par la suite, il exercera les fonctions de Vice Président du Tribunal de Grande Instance de Créteil, avant d’être nommé Président de Chambre à la Cours d’Appel de Colmar pour terminer Président de Chambre à la Cour d’Appel d’Aix en Provence. Devenu magistrat honoraire, Claude COULANGE, sera chargé de présider la Cour Régionale des pensions militaires, des veuves de guerre et des victimes des actes de terrorisme. Aujourd’hui il poursuit son activité judiciaire en qualité de Président Suppléant du Tribunal du Contentieux de l’incapacité de Marseille. Père de deux fils, il leur a transmis le sens des valeurs juridiques et morales, puisque l’aîné Philippe est Premier Vice Président du Tribunal de Grande Instance de Toulon et le second, Pierre, prêtre de Notre Dame de Vie, enseigne au Studium de l’institut à VENASQUE les doctrines sociales de l’église et participe à diverses associations de recherche économique et sociale. Claude COULANDE est grand-père de 3 petits enfants, dont deux font des études juridiques et une se destine à l’architecture.  Sensible au problème des personnes en situation de faiblesse, il adhère en 1999 à ALMA 13, Association relevant du mouvement ALMA FRANCE, créé par le Professeur Robert HUGONOT, fin 1994 et qui a pour mission de prévenir et de lutter contre la maltraitance des personnes âgées. Seules quelques associations départementales existent alors et le Professeur HUGONOT, cherche à étendre le mouvement sur l’ensemble du territoire National.Claude COULANGE, lui propose la création d’une association sur les Alpes de Haute Provence ayant pour siège SISTERON. ALMALPES sera ainsi créée en 12 juin 2001, dans les locaux de la Mairie. En 2007, ALMALPES étendra son action au département des Hautes Alpes. Son Président est depuis cette même époque délégué régional d’ALMA France.Cette même année 2007 voit l’extension de la lutte contre les maltraitances au bénéfice des personnes handicapées et en 2008 un numéro national, le 3977 sera créé par le Ministère, pour recevoir les appels lesquels sont transmis aux Associations départementales, telles qu’ALMALPES pour en assurer le suivi. « Monsieur Coulange, la ville de Sisteron est honorée de vous compter parmi ses citoyens les plus actifs et méritants. Aussi, au nom du Conseil Municipal et au nom de l’ensemble des sisteronais, j’ai le plaisir de vous remettre la médaille d’Or de la Ville de Sisteron qui vous témoigne ainsi notre sincère reconnaissance. », devait rappeler Daniel SPAGNOU, avant de remettre la médaille au récipiendaire.  

    Les commentaires sont fermés.