• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • NE RESTONS PAS LES BRAS CROISES ! AGISSONS ! CAR NOUS ASSISTONS A UN ABANDON ACCEPTE DE NOS ELEVEURS !

    Mais où sont les responsables politiques de notre département ? Je ne parle même pas de Madame la Ministre de l’Environnement qui chercherait à l’heure actuelle, au chaud dans un bureau parisien,  un « nouvel équilibre » entre la présence du loup et l’élevage.

    Oui, où sont ceux qui, il y a quelques jours, qualifiaient encore les précédents Plans Loup, d’échecs en laissant presque entendre que rien n’avait été fait ? Non, des avancées ont été constatées mais face à l’explosion du nombre d’attaques et de la population de loups qui colonisent nos régions, constatant depuis ces derniers mois que le loup n’a plus peur de l’homme et rôde au pied de nos villages et villes, à quelques mètres de l’habitat, ce n’est pas suffisant et cela fait des années que je me bats et que je tire la sonnette d’alarme pour ne pas arriver à la situation tragique de Monsieur Aillaud.Cet été, alors que je me suis encore déplacé sur son exploitation, j’ai pu mesurer la détresse de cet éleveur qui était déjà fortement éprouvé. Aujourd’hui, Patrick Aillaud est en danger. Ce père de deux enfants en bas âge, constate son impuissance face aux loups qui viennent au pied de sa maison et l’abandon pur et simple des pouvoirs publics. Le témoignage de Patrick Aillaud est un appel à l’aide que nous avons le devoir d’entendre. Il y a urgence, Patrick Aillaud n’en peut plus, il est à bout de forces. Comme nous pouvions nous en douter, le prélèvement d’un seul  loup dans le secteur n’y suffit manifestement pas.Je redemande donc instamment, que soit organisée très vite une battue pour défendre et mettre hors de danger Patrick Aillaud, sa famille et son exploitation. Il est de la responsabilité directe des pouvoirs publics de porter de toute urgence assistance à un éleveur en grand danger.Ne restons pas les bras croisés ! Il faut agir car on ne peut pas accepter cet abandon déplorable et insupportable de nos éleveurs.Daniel SPAGNOUMaire de Sisteron, Ancien Député, Président des Maires du 04  

    Les commentaires sont fermés.