• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • HENRI GUAINO SOULIGNE L’EXCEPTIONNELLE GRAVITE DE LA SITUATION DE LA FRANCE ET APPELLE A LA CONSTRUCTION D’UNE AUTRE POLITIQUE

    henri-gaino.JPG

    Salle comble, mercredi soir à l’Alcazar de Sisteron où plus de 300 personnes étaient venues écouter Henri Guaino lors d’une réunion organisée sous l’égide des “Amis de Nicolas Sarkozy” dont Daniel Spagnou est l’un des co-fondateurs avec Brice Hortefeux. De nombreux élus du département étaient présents, notamment Bernard Jeanmet Maire de Manosque, mais aussi des cadres de l’UMP, Michel Lanfranchi Président UMP04, Franck Couriol Secrétaire Départemental UMP04, Sébastien Ginet responsable des Jeunes Populaires 04 et Guillaume Garcin Délégué Cantonal de Sisteron UMP04.

     

    Dans son allocution, Daniel Spagnou parlait d’Henri Guaino comme “un homme courageux, au parler franc, parfois décrié mais toujours respecté. Un homme dont la pensée et la plume se sont aiguisées au contact de grands hommes d’état, tels Jacques Chirac, Charles Pasqua, Philippe Séguin et bien sur Nicolas Sarkozy. Les références à  Hugo, Jaurès, Blum et Guy Môquet, la “liquidation de Mai 68”, la fin des repentances et l’union de la Méditerranée, c’était lui !!! Comme beaucoup, je suis admiratif de cet homme car il a parfois été à contre-courant et pourtant il est écouté et a même souvent raison trop tôt. En tout cas, aujourd’hui, plus que jamais sa voix porte et compte dans un paysage politique confisqué par la gauche et la médiocrité. Et c’est peut-être parce qu’il a été en quelque sorte dans l’ombre de Nicolas Sarkozy, qu’il est sans doute  parmi ceux qui peuvent le mieux nous faire comprendre pourquoi l’ombre de Nicolas Sarkozy n’a jamais été aussi présente dans l’esprit de nos concitoyens.” Puis le Maire de Sisteron évoquait l’action du gouvernement actuel : “Jusqu’à aujourd’hui, la gauche a consacré plus d’énergie à détricoter la politique de Nicolas Sarkozy, à imposer des réformes sociétales qui n’ont jamais autant divisé les français et à vouloir tripatouiller les modes de scrutin à son avantage qu’à lutter contre le chômage. Au moment où les français exigent que l’on s’occupe d’emploi, d’activité économique, de pouvoir d’achat, de leur niveau de vie, le gouvernement a fait fausse route.”

     

    Henri Guaino, avec la verve qu’on lui connaît, prenait le relai pour souligner des réalités qui semblent échapper totalement à nos dirigeants, rappelant tour à tour que “La période que nous traversons exige une autre politique », que « face à une situation d’une gravité exceptionnelle, on doit en être conscients pour construire autre chose » et qu’avec “un gouvernement qui étouffe l’activité, on est sûrs d’aller dans le mur ». Evoquant le rôle de l’opposition, il affirmait « Nous devons apprendre à vivre sans chef pendant un moment, et faire de notre diversité une richesse », avant d’ironiser sur « la publication du patrimoine, un spectacle dégradant pour les ministres de la République ».

     

    A l’issue de cette réunion, un militant déclarait “Quelle réunion de haut niveau ! Henri Guaino n’est pas seulement une belle plume, mais un orateur qui sait faire passer ses émotions. Nous avons le sentiment d’avoir évolué au sortir de cette réunion et c’est, je pense, l’objectif de tout à chacun. Cette rencontre m’a donné l’envie de lire ses ouvrages.”

    Les commentaires sont fermés.