• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LA MEDIATHEQUE ANDRE ROMAN RENOVEE

    Inauguration Médiathèque

    Samedi 28 mai, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron en présence de Monsieur Franck PERARD, adjoint à la culture, au patrimoine et à la mémoire, Monsieur Bernard CODOUL, adjoint à l’urbanisme, au logement et au foncier, Madame Christiane GHERBI, adjointe à la vie quotidienne, à la proximité et à l’animation et Monsieur Michel AILLAUD, conseiller municipal délégué aux travaux procédait à l’inauguration des travaux de rénovation de la médiathèque André Roman.

    Des travaux qui transforment le hall d’entrée dédié à l’accueil et à l’espace CD, et au niveau inférieur l’espace multimédia.

    Daniel SPAGNOU dans son allocution rappelait : « Je suis particulièrement heureux de vous accueillir ici, aujourd’hui, pour l’inauguration des nouveaux espaces de notre médiathèque municipale. Vous savez tous combien la commune est attachée au bien-être de ses habitants et quels efforts sont faits pour vous offrir un environnement de qualité. Ainsi, la municipalité continue sa politique visant à créer des équipements qui répondent à vos attentes. Conscients de la diversification des usages du livre – la littérature occupant une part moins importante dans la production de livres et dans la pratique de la lecture – et davantage encore, à une diversification des supports du texte, il nous a paru nécessaire de moderniser notre médiathèque afin de vous accueillir dans des lieux parfaitement adaptés et attractifs, dans une médiathèque troisième lieu – expression aujourd’hui consacrée- répondant mieux à ces nouveaux usages du livre et nouvelles pratiques culturelles.

    Le développement de l’offre culturelle numérique constitue l’enjeu majeur des années à venir, et nous en ferons l’une de nos priorités en s’adaptant aux nouveaux usages numériques. Ainsi, vous l’aurez compris, cet équipement qui sait intégrer l’espace multimédia et la RFID a été pensé à la lumière de cette « révolution ».

    Quel qu’en soit le support, la lecture est un accès à la liberté, à l’évasion. C’est sortir de tous nos enfermements. Lire c’est être, le temps d’une page, d’un chapitre, comme en apesanteur, comme hors du monde. Mais tellement vivant. Je souhaite que ce lieu, à l’instar de la bibliothèque d’Alexandrie, confine à la connaissance et au savoir, mais aussi qu’elle devienne celui de toutes les passions que le livre seul sait générer, comme l’écrit l’auteur Christian Bobin que je vous cite : « Je suis tellement heureux de me lier en écrivant à d’autres humains, que je suis conscient quand j’écris des osselets puis de la fine poussière en quoi se résoudra ma main droite. »

    Je souhaite que cette médiathèque devienne le lieu de la démocratie, de l’accessibilité du savoir pour tous et pour chacun, un lieu ouvert et généreux comme l’est son emplacement au cœur même de la ville. Qu’il devienne aussi un lieu vivant, un lieu de rencontre. Rencontre entre les lecteurs et les auteurs. Rencontres entre les lecteurs entre eux. Rencontre entre les générations. Un lieu d’échange et de dialogue dans un monde où l’on se parle si peu. Je souhaite que ce lieu fasse le lien entre les écrits les plus anciens et les créations les plus modernes, entre les supports les plus anciens et les technologies d’aujourd’hui. Un lieu qui, sans l’abolir, donne simplement envie d’appréhender le temps.

    L’équipe de la médiathèque, aujourd’hui sous l’égide souriante et passionnée de Laetitia PERRIN, aura connu ces trois phases du temps, elle qui a patienté si longtemps pour voir ce projet aboutir, elle qui, sans doute, s’est maintes fois interrogée pour savoir si ce projet se réaliserait bien un jour. Tout au long de ce lent cheminement, les personnels de la médiathèque et de l’ancien espace multimédia l’auront accompagné de leurs idées, de leurs envies et de leur énergie tout en continuant d’accueillir et guider l’usager avec bienveillance et générosité. Quitte à bousculer un peu le protocole, c’est d’abord à Jocelyne, Carmen, Myriam, Laetitia, Williams et Abdel que je veux rendre hommage ce soir, en formant le vœu que ce nouvel outil soit à la mesure de leurs espérances passées et de leurs desseins futurs. Hommage que je dois aussi aux nombreux personnels des Services Techniques qui auront déployé des trésors d’Ingéniosité pour transformer les plans et les idées des bibliothécaires en une réalité parfaite et surtout auront su tenir des délais, forcément contraints.

    Enfin, avant de terminer ce discours, je voudrais préciser que ce projet a nécessité un investissement d’un montant de 29 903€ qui a été affecté pour les travaux de réaménagements, 12 752 € pour l’agencement mobilier et 20713 € pour l’équipement informatique et multimédia dont les portiques antivol et RFID. Je tiens à remercier nos partenaires depuis de nombreuses années : la Direction Régionale des Affaires Culturelles pour ses conseils et ses aides financières, et la Médiathèque Départementale pour son soutien moral sans faille et son partage d’expériences. Je remercie également Mme GHERBI, adjointe à la Proximité et M. PERARD, adjoint à la Culture, au Patrimoine et à la Mémoire et l’ensemble des conseillers pour leur investissement dans la réalisation de cet outil au service de notre population. Je n’oublie pas évidemment la Directrice des Affaires Culturelles Armelle BROCHET qui s’est beaucoup impliquée dans ce dossier. »

     

     

    Les commentaires sont fermés.