• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LA STELE EN HOMMAGE AUX HARKIS INAUGUREE

    inauguration-stele-harkis-47

    Samedi 15 octobre, dans les jardins de la mairie, square Pierre Lanza a eu lieu l’inauguration de la stèle en hommage aux Harkis en présence de Madame Fabienne ELLUL, sous-préfet de Forcalquier, de Daniel Spagnou, maire de Sisteron, Madame Yamina CHALABI, déléguée départementale de l’ARACAN (Association des rapatriés et anciens combattants d’Afrique du Nord), de Madame Christiane GHERBI, adjointe, fille de Harki et de la Gendarmerie, de la Police municipale et de la grande famille des Harkis du département.

    Après avoir dévoilé la stèle, Monsieur le maire de Sisteron rappelait, « Je suis heureux de vous retrouver autour de cette stèle qui vous rend hommage et que nous allons inaugurer aujourd’hui. Le plan gouvernemental d’action en faveur des harkis présenté en 2014 prévoyait, entre autres, la pose de plaques mémorielles dans les anciens hameaux de forestage. Des hameaux créés par le Lieutenant Yvan DURAND, officier d’une section administrative, qui, s’inquiétant du sort de ses hommes, souhaitait les ramener en France avec leurs familles. Il démissionna d’ailleurs de l’armée afin de se consacrer entièrement à son projet dont le but était de donner un logement, de former et d’employer les hommes. Un projet qui comprenait l’installation d’un village avec un chef de hameau, accompagné d’une monitrice de promotion sociale, comme l’on disait alors, pour accueillir les familles. Les hommes travaillaient avec l’administration forestière, au reboisement et à l’aménagement des forêts domaniales et en prévention des incendies. C’est ainsi que 75 hameaux forestiers furent créés essentiellement dans le sud de la France et, dans notre département, il y en eut quatre, dont Sisteron. En 1962, ce sont 170 familles, environ 700 personnes, qui sont arrivées dans le hameau de forestage, situé à côté du silo, route de Gap. Des familles dont vous faites partie, et dont les pères et vous-mêmes ont travaillé pour ce qui est devenu l’Office National des Forêts. Et c’est ce travail que l’Etat a voulu souligner par la pose d’une plaque mémorielle. Mais comme vous le savez, puisque vous avez participé au choix de l’emplacement de cette stèle, le square Pierre Lanza était le lieu le plus approprié pour l’implanter, et surtout pour que chacun de vous puisse y accéder facilement. Ce qui n’était pas le cas pour le chemin du Molard où bon nombre d’entre vous ont travaillé. Quant au « hameau », route de Gap, il n’en reste rien, plus aucun vestige apparent qui pourrait être le témoin de votre passage. Je sais que, malgré les années, les épreuves ; malgré votre envie d’intégrer ce pays auxquel vous êtes attachés et pour lequel les anciens ont combattu, Mais les souvenirs liés à cette époque douloureuse pour vous et pour vos familles ne se sont pas effacés. »

    Monsieur SPAGNOU devait remercier chaleureusement Madame CARMARAN, directrice départementale des anciens combattants.

    Madame Yamina CHALABI, déléguée départementale des rapatriés et anciens combattants d’Afrique du Nord, dans une allocution très émouvante rappelait le sacrifice des Harkis et la dette dont la France leur est redevable. Madame Fabienne ELLUL, sous-préfet de Forcalquier, représentant le Préfet, concluait les allocutions en rappelant les grandes étapes de la reconnaissance nationale jusqu’à cette stèle voulue par le gouvernement. Accompagnés de Harkis, Madame ELLUL, Monsieur SPAGNOU, maire, Madame Christiane GHERBI, adjointe au maire, fille de harki, Madame CHALABI devaient déposer une gerbe. Après la minute de silence, Didier Barbelivien chantait « Harki, mon père » et la Marseillaise était reprise par l’assistance. On notait la présence des portes drapeaux, de la gendarmerie et de la police municipale. C’est autour d’un apéritif convivial que s’est terminéecette manifestation.

    inauguration-stele-harkis-35

    Les commentaires sont fermés.