• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LE LIVRE DES MEMOIRES DE VOTRE DEPUTE VIENT TOUT JUSTE DE PARAITRE

     VOUS TROUVEREZ CET OUVRAGE EN VENTE DANS LES POINTS DE VENTE SUIVANT:

    MAISON DE LA PRESSE, 178 RUE DROITE A SISTERON

    MAISON DE LA PRESSE, RUE BERLUC PERUSSIS A FORCALQUIER

    MAISON DE LA PRESSE, BOULEVARD GASSENDI A DIGNE LES BAINS

    MAISON DE LA PRESSE, PLACE CAMILLE REYMOND A SAINT AUBAN

    LIBRAIRIE IMAGINEZ, 3 PLACE MANUEL A BARCELONNETTE

    LIBRAIRIE LE BLEUET, PLACE SAINT JUST A BANON

    LIBRAIRIE AU POIVRE D’ANE, 9 PLACE DE L’HOTEL DE VILLE A MANOSQUE

    LIBRAIRIE LIS LA, 3 AVENUE DE PROVENCE A LARAGNE

    LIBRAIRIE DAVAGNIER, PLACE JEAN MARCELLIN A GAP

    LIBRAIRIE ALPINE, RUE CARNOT A GAP

    MAISON DE LA PRESSE, RUE GRANDE A SEYNE LES ALPES

    PRESSE SAINT JEAN, CENTRE COMMERCIAL ST JEAN A CHATEAU ARNOUX

    MAISON DE LA PRESSE, AVENUE JEAN GIONO A MANOSQUE

    TABAC PRESSE RUE GRANDE A ST ETIENNE LES ORGUES

    SUPER U A SISTERON

    TABAC LE CALENDAL A SISTERON

    presentation-livre-ds-a-la-presse-006.jpg

    Mercredi dernier, Daniel SPAGNOU, en compagnie de son éditrice Madame MATERA, de Dysmat éditions à Curbans, vient de présenter à la presse son livre et les premiers points de vente dans le département, respectivement à : MANOSQUE – Libraire Au Poivre d’Ane, 9 Place Hôtel de Ville, tél : 0492724508SISTERON – Maison de la Presse, 178 rue Droite, tél : 0492611211BARCELONNETTE – Librairie « Imaginez », 3 Place Manuel, tél : 0492353443BANON – Libraire Le Bleuet, Place St Just, tél : 0492732585FORCALQUIER – Maison de la Presse, Rue Berluc Perussis, tél : 0492750040  « L’enfance nous permet à tous de nous construire et de rêver, nos songes ne sont pas toujours compris par les adultes et nous luttons tous pour parvenir et réussir dans nos ambitions. Vous trouverez dans ce livre l’histoire de ma vie, le jour où j’annonçais à mon père, « un jour j’irai à l’Élysée ». Quel adolescent n’a pas fait part de ses désirs ? La vie difficile que nos parents ont vécu à l’époque de la guerre, le bonheur passé au sein de la famille ; et l’affliction que nous vivons tous à la disparition d’un être cher. Les joies avec ceux qui nous ont permis de croire en nous ce qui nous a poussé vers le haut pour arriver vers les carrières que l’on souhaitait ; J’avais choisi la politique, certes beaucoup de travail a été nécessaire, un long chemin pour y arriver… »  Daniel SPAGNOU.

    Les commentaires sont fermés.