• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LE DEPUTE SPAGNOU N’EST PAS AUX ORDRES DE MONSIEUR CASTANER


    Daniel SPAGNOU apprenant par voie de presse que le candidat CASTANER en pleine campagne électorale souhaitait débattre avec lui, entend réagir vivement devant les méthodes cavalières du chef de file du PS pour le 04 aux élections régionales. « Monsieur CASTANER se trompe d’élection et je veux lui rappeler que la moindre des politesses serait qu’il invite Eliane BARREILLE qui peut légitiment quant à elle démontrer comment le Conseil Régional, entre autres géré par Monsieur CASTANER Vice-Président, a réussi à décrocher la médaille d’or nationale de l’endettement, la lanterne rouge de l’investissement et le grand prix spécial des frais de communication et tout cela comme il l’a dit dernièrement, sans réelle stratégie de développement pour notre région, privilégiant le saupoudrage et même le clientélisme. Avant de se préoccuper de l’établissement hospitalier de Sisteron pour lequel la Région n’a aucune compétence, et pour lequel Monsieur CASTANER n’a jamais levé le petit doigt, qu’il explique pourquoi par exemple, il considère les sisteronais comme des citoyens de seconde zone avec des taux de subvention pour la Ville de Sisteron divisés par trois depuis qu’il est élu à la Région. Concernant le tribunal de Barcelonnette, le procès honteux qu’il fait à Jean CHABRE relève de la malhonnêteté ; là encore qui peut remettre en cause la mobilisation de l’ancien maire de Barcelonnette avec lequel, nous nous sommes battus pour conserver le tribunal ? Le courage, c’est aussi d’assumer les réformes douloureuses mais nécessaires pour notre pays. La carte judiciaire fait partie de ces chantiers que les amis socialistes de Monsieur CASTANER ont toujours soigneusement évité d’engager. Le départ du CIECM montre déjà aujourd’hui qu’avec une vraie volonté constructive, dès lors qu’on veuille soutenir le gouvernement dans ses démarches de vitalisation du territoire, une décision difficile peut être le gage de nouvelles opportunités porteuses d’avenir ».

    Les commentaires sont fermés.