• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • DANIEL SPAGNOU REJOINT LES DEPUTES FAVORABLES AU MAINTIEN DE LA PUBLICITE SUR LES CHAINES PUBLIQUES


    Rejoignant ainsi Jean-François Copé, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, qui s’est exprimé à ce sujet hier devant les députés siégeant à la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale, Daniel Spagnou a pour sa part co-signé une proposition de loi pour autoriser le maintien de la publicité sur les chaînes publiques entre 6 heures du matin et 20 heures.

    La  loi votée en mars 2009, avait prévu la disparition de la publicité en deux étapes. Au 1er janvier 2009, les spots publicitaires ont été supprimés entre 20 heures et 6 heures, la disparition totale des spots étant programmée pour la fin de 2011.

    L’avenir incertain provoqué par cette suppression soulève de nombreuses interrogations sur le financement de la télévision publique. En effet, les recettes de la régie publicitaire de France Télévisions, qui en 2007 étaient de 800 millions d’euros, sont tombées à 425 millions d’euros et le système de taxes supporté par les chaînes privées et les opérateurs de télécommunications montre ses limites financières mais aussi légales puisque Bruxelles a retoqué la taxe sur les opérateurs de télécommunications.

    Au-delà de l’avenir des 280 salariés de la Régie publicitaire de France Télévisions, c’est aussi un vrai problème déontologique qui se pose avec la vente annoncée de cette régie à des investisseurs privés qui eux-mêmes produisent des émissions pour les chaînes du Service Public.

    Pour toutes ces raisons et soucieux de l’indépendance et de la qualité préservée des programmes de France Télévisions auxquelles les français sont attachés, Daniel Spagnou vient donc de rallier une position partagée par de nombreux parlementaires, toutes tendances confondues, Mais l’avenir reste incertain.

    Les commentaires sont fermés.