• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • DANIEL SPAGNOU DEMANDE A LUC CHATEL DE REVENIR SUR SA DECISION DE SUPPRIMER L’EVALUATION DE L’EXERCICE DE MATHS DU BAC AYANT FUITE

    Le député maire de Sisteron vient de se faire l’écho de ce qui est pour lui, une véritable injustice que ressentent de nombreux parents d’élèves et de lycéens suite à la décision du Ministre de l’Education Nationale de faire noter l’épreuve sur uniquement les trois questions (sur quatre) qui n’ont pas fuité.

    Plusieurs parents des Alpes de Haute Provence l’ont alerté sur le fait que leur enfant qui a passé  l’épreuve  de  math  du  BAC  S  (coefficient 7)  vont ainsi  se  voir perdre  28 points  sur  l’épreuve  du  BAC. « En  annulant, cet  exercice  on  favorise ceux  qui  ne l’ont  pas fait et on pénalise fortement ceux qui ont travaillé et réussi cet exercice alors que le fraude n’a semble-t-il profité qu’à une infime partie des élèves. Sous le prétexte de « l’intérêt des familles » et de « rupture de l’égalité », je crois que cette décision génèrera inévitablement une situation d’une plus grande injustice encore. Je fais partie de ceux qui pensent que si une décision devait être prise, c’est la réorganisation de l’épreuve dans sa totalité » défend Daniel Spagnou.

    Il  y  a  quelques  semaines  plusieurs  députés  de la majorités ont  obtenus  de  ne  pas  ôter  les  panneaux  de  signalisations  des  radars en répercutant auprès  du  Gouvernement  le  désaveu  de  leurs  administrés. Aujourd’hui, Daniel Spagnou entend faire état du désaveu et du grand désarroi des parents et des élèves confrontés à cette décision.

    « En ce qui concerne le BAC, il s’agit de la  jeunesse  de notre pays  et  son  avenir, que l’on  ne  doit  pas hypothéquer  par  la faute de quelques uns » conclue le député maire de Sisteron.

    Les commentaires sont fermés.