• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LE THEATRE DURANCE VERS UN LABEL NATIONAL

    dscn0732.JPG

    Le 22 juillet 2011, une délégation conduite par Daniel SPAGNOU Député Maire de Sisteron et Patrick MARTELLINI Maire de Château-Arnoux, accompagnés de Robert PASQUIER Directeur du Théâtre Durance,  se rendaient à la Direction Générale de la Création Artistique (DGCA), rue Beaubourg à PARIS.L’objet de cette visite était de présenter une requête afin d’obtenir sur le territoire des Alpes de Haute Provence un établissement culturel d’intérêt national. En effet, le Théâtre Durance, compte-tenu de l’excellence de la production artistique de sa programmation, de l’impact territorial qu’il a en tant qu’équipement structurant, aspire à devenir une Scène Nationale.



     


    Ceci a été exposé à Anne-Marie LE GUEVEL, assistante de Georges-François HIRSCH, direction générale de la création artistique au Ministère de la Culture & Communication et Mickaël LE BOUEDEC, en charge des Scènes Nationales. C’est dans un climat serein que Daniel SPAGNOU et Patrick MARTELLINI ont exposé leur souhait de voir le Théâtre Durance reconnu par l’Etat en tant que Scène Nationale afin de rendre plus pérenne la situation de cet établissement et de renforcer l’effort financier de l’Etat. Les représentants de la DGCA ont exposé le contexte sévère dans lequel le budget de l’Etat évolue et les difficultés de créer de nouvelles Scènes Nationales. Cependant, la position géographique stratégique du Théâtre Durance au sein des Alpes du Sud, son implantation en milieu rural, son projet artistique qui tend à faciliter un accès à la culture au plus grand nombre d’habitants de ce département, devrait permettre d’envisager l’obtention d’un tel label dans le futur. Il a été convenu qu’une réunion de travail se tiendrait au Théâtre Durance en septembre/octobre 2011 avec le nouveau DRAC PACA et la DGCA afin d’étudier la faisabilité de l’attribution d’un tel label (mutualisation territoriale, mutualisation de moyens avec d’autres lieux, etc…). Robert PASQUIER, lors de l’entretien, a mis en avant la faible participation actuelle de l’Etat au fonctionnement du Théâtre Durance et souligné, compte-tenu de la reconnaissance par le Ministère de la qualité du travail produit sur le territoire, l’importance d’un effort significatif sur le plan budgétaire dès 2012, en attendant l’attribution des labels. 

    Les commentaires sont fermés.