• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • SISTERON ACCUEILLE UN COLLOQUE SUR L’ACCES AU DROIT DES PERSONNES « SANS VOIX »

    journee-nationale-almalpes-003.JPG

    Jeudi dernier, le Député Maire Daniel SPAGNOU et Laurence JULIEN, Conseillère municipale, déléguée aux personnes âgées et handicapées étaient présents lors du colloque sur l’accès au droit des personnes « sans voix », à l’occasion de la 6ème journée mondiale sur la prise de conscience de la maltraitance envers les personnes âgées et/ou handicapées, qui s’est déroulé à Sisteron. Le colloque a été présidé par Claude COULANGE, président de chambre honoraire à la cour d’appel d’Aix-en-Provence et Président d’ALMAlpes ; Madame Céline SAMONINI, coordinatrice du conseil départemental de l’accès au droit des Alpes de Haute Provence ; Madame Christel GUILLAUME, directrice de l’association mediavic ; Madame Isabelle TRAHAN, directrice de l’udaf 04 ; Monsieur Philippe HEBRARD, directeur de l’udaf 05 ; Madame Christine RICHAUD, de l’association tutélaire des Alpes de Haute Provence ; Madame Géraldine LAFOND, directrice de l’association cidff et Madame Solange GIRARD, Procureur honoraire de la république. Les personnes âgées ou handicapées doivent à leur dépendance, leur fragilité et aussi à la possession de biens, parfois importants, d’être les victimes d’une maltraitance dont les auteurs sont le plus souvent des personnes de leur entourage (membre de la famille ou professionnels). Ces situations impliquent la nécessité de prévenir mais aussi de lutter contre ces abus. Ce sont les objectifs de cette journée mondiale, qui, depuis six ans, a permis le développement d’actions de prévention et de sensibilisation de l’opinion publique. Cette année, le sujet choisi porte sur l’accès au droit des personnes vulnérables dont beaucoup déclarent ne jamais pouvoir se faire entendre.La ville de sisteron a ouvert des permanences tenues, entre autres, par le conciliateur de justice, par le centre d’information sur le droit des femmes et des familles (cidff), par France alzheimer, par l’association des conjoints survivants (favec), etc… « Aujourd’hui, il vous revient de réfléchir à partir des éléments présentés par tous les organismes participants à ce colloque, à toujours plus de protection et de défense des droits des personnes vulnérables. Comme le mentionne l’article unique du préambule de la charte universelle de la protection juridique des aînés vulnérables, votée à Rome en octobre 2011 : « l’avancée en âge n’affecte en rien les droits, les devoirs, ou la liberté d’aucune personne, ni ne modifie les principes qui sont à la base de la dignité humaine. » aussi, je voudrais conclure sur cette phrase d’Albert EINSTEIN, inscrite sur la plaquette de cette journée : « le monde n’est pas perdu à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. », devait déclarer le Député Maire, en remerciant les divers intervenant, pour leur investissement et pour l’engagement auprès des personnes les plus vulnérables de notre société.

    Les commentaires sont fermés.