• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • L’AGREMENT « CUISINE CENTRALE » POUR LE RESTRAURANT SCOLAIRE MUNICIPAL DU TIVOLI

    Agrément cuisine centrale Tivoli (7)

    Vendredi 12 juin, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, Christiane GHERBI, adjointe à la vie quotidienne, à la proximité et à l’animation, Bernard CODOUL, adjoint à l’urbanisme, Franck PERARD, adjoint à la culture, au patrimoine et à la mémoire, Karima GULLY, conseillère municipale déléguée à la prévention, santé, Cécilia LOUVION, conseillère municipale déléguée aux école, Christine REYNIER, conseillère municipale déléguée à la politique familiale et Jean-Christian GRIMAUD, directeur général des services, étaient présents pour la visite des travaux qui ont permis à la restauration scolaire municipale du Tivoli d’obtenir l’agrément « cuisine centrale ».

    « Si j’ai tenu aujourd’hui à vous convier  à effectuer la visite des aménagements et travaux accomplis dans les locaux de la restauration scolaire, c’est que les conséquences ce cette opération sont importantes pour notre Commune et tout particulièrement pour l’enfance jeunesse. Depuis que nous avons déplacé les Accueils de Loisirs et créé la restauration scolaire petite enfance dans les locaux du Parc Massot-Devèze, nous fonctionnions avec des mesures dérogatoires qui nous permettaient notamment de pouvoir exporter de nos cuisines un nombre de repas limité. Deux services étaient concernés : la restauration scolaire petite enfance et les accueils de loisirs.

    En 10 ans, nos services de l’enfance jeunesse ont considérablement évolué au point que mes services m’ont alerté en avril 2014 sur les dépassements du cadre des mesures dérogatoires en fonction des périodes. J’ai immédiatement chargé Jean REYES, mon Directeur du Service Jeunesse de me faire un état des lieux de la situation et de prendre attache auprès des services d’État compétents. Après maintes réunions et visites des structures, 2 solutions été possibles pour pallier la problématique de pouvoir fournir et exporter, sans restrictions, les repas de nos cuisines de Tivoli vers les locaux de la restauration scolaire petite enfance et des accueils de loisirs. Premièrement et sûrement la plus simple, se faire livrer les repas par un établissement agréer « Cuisine Centrale ». Deuxièmement, obtenir l’agrément « Cuisine Centrale ».

    Cette seconde solution était de loin la plus contraignante techniquement et financièrement mais c’est celle qu’a choisi la Municipalité. Non pas que nous aimons nous compliquer la tâche mais parce que les enjeux d’importance en dépendaient : la pérennité du service de la restauration scolaire et de ses emplois, la qualité des repas préparés, la remobilisation du personnel autour d’un projet ou tout un chacun prenait sa part de responsabilités dans la mise en œuvre de tous les protocoles visant à assurer la sécurité pour nos enfants. Je ne peux aujourd’hui que me féliciter de ce choix et du défi que nous avons relevé. Nous avons démontré que quand il y a une volonté, il y a un chemin.

    En effet seulement 11 mois après la première réunion en Mairie avec mes services, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de  la Protection des Populations nous faisait part de notre agrément « Cuisine Centrale », je cite : « L’évolution positive constatée au fil de toutes les visites réalisées s’appuie sur une équipe consciencieuse et motivée tant au niveau de la structure elle-même que des services communaux ainsi que des élus. Globalement, les bases sont acquises et les objectifs sont atteints. Les principaux bénéficiaires de ce résultat sont les convives qui bénéficient d’une structure agréée communale. » D’après ces quelques mots, il est difficile de se rendre compte de la tâche qui nous incombait.

    Pourtant, il aura fallu : trouver de 64 000 € en fonds propres non prévus au budget sans compter les charges de frais de notre personnel; redéployer du personnel pour la coordination, les plans et les travaux avec un service en pleine restructuration dans sa direction. Cette seule volonté n’aurait pas suffi  à cette finalité.

    Je tiens à remercier du fond du cœur Mesdames MERLET et MICHEL du Service Consommation de la DDCSPP qui nous ont écouté,  conseillé techniquement, encadré dans les démarches et soutenu dans toutes les phases de l’échéancier qui nous a mené à la certification « Cuisine Centrale ». Vos services comme les services Vétérinaires ont souvent par méconnaissance l’image négative de la « sanction » et de la « répression ». La Ville de Sisteron vous considère comme des partenaires incontournables à même de nous donner les outils nécessaires à la prévention, à la qualité et au bon fonctionnement de nos structures et respectueux de la législation. A ces remerciements et cette reconnaissance j’associe également : la société BHYOQUAL qui a monté le dossier d’agrément, le Service départemental Vétérinaire et notamment M. Coste qui s’est chargé de former le personnel dans la mise en œuvre des différents protocoles; L’ensemble du personnel de la Restauration Scolaire avec sa Directrice Alia HAMRI, sans oublier Didier BISCARAT, son ancien Directeur qui avait commencé l’aventure; Les Services Techniques de la Ville de Sisteron et notamment, Messieurs MINETTO, Directeur et MOULLET, Technicien en charge du projet technique;Tous les contremaitres et les services « peinture », « maçonnerie », « plomberie », « électricité » et « menuiserie »; Les différentes entreprises pour les travaux  mais également leurs conseils; M. REYES, Directeur du Service Jeunesse à qui j’avais donné la charge du dossier sous-couvert de M. GRIMAUD, Directeur des Services; Les élus du Comité de pilotage : Mme LOUVION, Conseillère Déléguée aux Affaires Scolaires, Mme REYNIER, Conseillère Municipale Déléguée à la petite enfance et à la Politique Familiale, M. LEONE, Adjoint Délégué à la Jeunesse, aux Sports et à l’Éducation, M. PERARD, Adjoint à la Culture mais qui a été sollicité pour ces compétences professionnelles dans le cadre de ses fonctions de Directeur de l’Ecole Hôtelière de Sisteron.

    Nos cuisines sont donc officiellement « Cuisine Centrale » depuis le 4 avril 2015. Cela nous permet désormais d’être en totale conformité avec la législation et de fournir en repas et en toute tranquillité  nos structures satellites.

     

    Grâce à cet agrément, nous envisageons également de fournir nos 2 structures               multi-accueils « Arc-en-ciel » et « Clair de lune » après aménagements de leurs locaux. Le projet sera soumis pour avis au Service Consommation de la DDCSPP et le Service Départemental Vétérinaire sera conventionné pour les formations nécessaires au personnel.

    Nous avons désormais avec cet agrément un outil qui nous permet de pérenniser et développer nos structures. Nous sommes conscients qu’il n’est jamais définitif et qu’il est soumis à l’évolution de la législation et des normes. Je sais que je peux compter sur le personnel de la restauration scolaire pour faire en sorte d’être vigilant. Je sais également que la Ville de Sisteron pourra également compter sur les services de la DDCSPP et le Service Départemental Vétérinaire. » rappelait Daniel SPAGNOU.

     

    Les commentaires sont fermés.