• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • DANIEL SPAGNOU SOUTIENT LE DEPARTEMENT ET DEFEND LA REFORME DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

    Daniel SPAGNOU, Député Maire de Sisteron et Président des Maires des Alpes de Haute Provence, regrette que Jean-Louis BIANCO, Président du Conseil Général puisse critiquer le rapport d’une commission qui compte dans ses rangs deux élus socialistes : Pierre Mauroy, sénateur du Nord, et André Vallini, député et président du conseil général de l’Isère, et ce avant même qu’il soit sorti, alors que personne n’en connaît le contenu exact.Au lieu d’apparaître comme des conservateurs, les élus responsables devant leurs concitoyens savent bien que les empilements de pouvoir et de compétence, ont abouti à des enchevêtrements, et même à des concurrences, qui sont coûteux pour le contribuable. De droite comme de gauche, les élus locaux de base ont conscience que notre pays ne peut plus supporter une telle situation institutionnelle locale dont les structures doivent être simplifiées, les compétences clarifiées et les dépenses locales maîtrisées.Daniel SPAGNOU qui suit ce dossier de près en participant aux groupes de travail sur le sujet à l’Assemblée Nationale, entend défendre l’échelon départemental dans les départements ruraux comme les Alpes de Haute Provence, dont la pertinence et la proximité ne peuvent être remis en cause, mais ne soutient pas les promoteurs du statu quo. « Ne cédons pas aux préjugés car le temps de l’analyse et du débat démocratique viendra dès lors que le gouvernement aura présenté son projet de loi qui reprendra en totalité ou partiellement les conclusions de la commission » rajoute Daniel SPAGNOU

    Les commentaires sont fermés.