• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LE DEPART DU C.I.E.C.M. EST UN TRAUMATISME QU’IL FAUT TRANSFORMER EN UNE OPPORTUNITE


    Daniel SPAGNOU souhaite rectifier les propos qu’il a tenus sur l’avenir de l’Ubaye lors de l’Assemblée Générale de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Alpes de Haute Provence, qui laissent penser qu’il se satisfait du départ de l’Armée de la Vallée.

     

    Daniel SPAGNOU, bien sûr, regrette profondément la fermeture du C.I.E.C.M., se mobilisant dès le début sur ce dossier et s’associant pleinement aux élus et à la population qui vivent naturellement le départ du C.I.E.C.M. comme un grand traumatisme.

     

    Aujourd’hui, la Vallée de l’Ubaye a mal au cœur de ce départ, car la grande tradition de la présence de l’Armée dans la vallée est ainsi malheureusement rompue.

     

    Cependant, le Député Daniel SPAGNOU, répondant à une question qui lui était posée, a rappelé que, malgré le désarroi et la grande inquiétude légitime déclenchés par ce départ, il convient de transformer ce traumatisme en une chance pour la vallée, grâce au travail des élus et au contrat de dynamisation qui prévoit 5 projets prometteurs.

     

    Daniel SPAGNOU a simplement manifesté sa conviction au regard de la qualité des dossiers présentés, du potentiel de ces projets avec, à la clé, 500 emplois prévus.

     

    Définitivement, le départ du C.I.E.C.M. n’est pas une chance, mais il faut le transformer en une opportunité  pour la vallée. C’est ce que d’autres appellent la capacité de résilience.

     

    Les commentaires sont fermés.