• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • L’ASSEMBLEE GENERALE DE LA RESIDENCE DES VISITANDINES ET LES 30 ANS DE LA RESIDENCE

    AG RPA Visitandines + 30 ans (13)

    Samedi 17 juin, il y avait beaucoup d’émotion pour l’Assemblée générale de la Résidence pour personnes âgées les Visitandines qui fêtait également ses 30 ans d’existences, en présence du Président d’honneur Daniel SPAGNOU, de la Présidente Paulette REYNAUD, du Conseil d’administration, de Madame Edwige POMARES, directrice des Visitandines, de Madame Colette RODRIGUEZ, conseillère municipale, chargée des personnes âgées et handicapées, des résidents et du personnel.

    Madame Paulette REYNAUD, présentait le rapport moral de l’année 2016, avec une pensée pour les personnes qui sont décédés l’année dernière. Madame Edwige POMARES présentait le rapport d’activités qui a été très riche et varié. Madame Nadège TEMPLIER, présentait le rapport financier.

    Monsieur le Maire Daniel SPAGNOU, a rendu hommage aux personnels de la résidence pour leur dévouement et rappelé combien le devenir de nos aînés est important et combien il tenait à cette belle maison, construite il y a 30 ans, où l’on commence une nouvelle vie entourée de l’affection du personnel et où le mot clef est « Solidarité ». Il remerciait chaleureusement Madame Edwige POMARES, pour la qualité de son travail.

    Monsieur le maire de Sisteron avant d’inviter les résidents et les invités à lever le verre de l’amitié, rappelait : « C’est en 1987, il y a trente ans, que j’avais la joie d’inaugurer cette Résidence pour Personnes Âgées « Les Visitandines » en présence notamment de Michel AURILLAC, ministre de la coopération. Un ministre originaire des Bouches-du-Rhône et qui entrera l’année prochaine dans sa 90ème année… Je me souviens qu’à l’époque j’avais dit que l’on ne venait pas aux Visitandines pour finir sa vie, mais pour recommencer une nouvelle vie. Et c’est bien ce qui se produit depuis trente ans. Cet immeuble qui était voué à la démolition, permet aujourd’hui aux résidents de vivre non pas en isolement mais au centre-ville avec des commerces à proximité et des animations.

    Un immeuble qui, grâce à la Société immobilière de la Caisse des dépôts et Consignations d’alors et à la SA HLM de l’époque « Le Nouveau Logis Provençal », avait pu être complètement réaménagé.

    Pas moins de 15 millions de Francs de l’époque avaient été investis pour réhabiliter ces 57 logements, ce qui avait donné du travail à de nombreuses entreprises locales et départementales pendant plus de deux ans !

    J’ai toujours été très fier de cette réalisation à dimension humaine et je remercie toutes les personnes qui ont contribué à son succès et à sa pérennité à travers les décennies.

    J’en profite pour remercier les différentes présidentes et président qui se sont succédés, à commencer par l’actuelle Madame Paulette REYNAUD, mais aussi Rose-Marie MORERE, Marie-Madeleine CODOUL, Eliane ROUX, René TRON et Lucienne SCHWARZ.

    Sans oublier bien évidemment les directrices, avec aujourd‘hui Edwige POMARES, mais aussi Laurence JULIEN, Danièle CRES et Colette NEVEU.

    Je pense que les résidentes et résidents ont trouvé ici des logements adaptés à leurs besoins et à leurs souhaits. Au cours de ces années bien sûr, d’autres travaux d’entretien ont été nécessaires et d’ailleurs, comme me l’a confié la Présidente Paulette REYNAUD, il est temps désormais de penser à la réhabilitation des studios, qui est en fait le projet le plus important aujourd’hui envisagé dans cette résidence. Les fenêtres, le chauffage et bien d’autres améliorations sont inscrites dans un programme très ambitieux.

    Nous le devons bien entendu à la Société H2P qui va réaliser ces aménagements pour un montant important puisqu’il dépasse les 1 million 300 000 euros Hors taxes. J’en profite pour excuser son directeur M. CANAPA qui nous a fait savoir qu’il ne pouvait être présent, à regret, à cette sympathique manifestation d’anniversaire.

    Néanmoins, il m’a fait parvenir de bonnes nouvelles pour ce qui concerne la restauration qui va être entreprise, et ce, sans augmentation des loyers. Dans les studios, les salles de bains seront refaites et les WC et douches seront remplacés par du matériel adapté aux personnes à mobilité réduite.

    Mais ce n’est pas tout : les sols seront refaits, tout comme les peintures, les menuiseries et les installations électriques. Quant aux chauffages, ils seront eux-aussi changés pour du matériel plus performant.

    Les parties communes seront-elles-aussi restaurées, à l’image du hall d’entrée avec des portes désormais mécanisées avec ouvertures automatiques et programmables. Les peintures seront là encore refaites tout comme celles des couloirs.

    Je note avec satisfaction que le jardin intérieur a été réaménagé et que depuis cet hiver, je le rappelle, un logement meublé temporaire est également disponible, ce qui constitue une réelle avancée dans le service à la personne et à la solidarité. Une solution bien commode lorsque l’on sort de l’hôpital après une intervention chirurgicale par exemple et que l’on est en convalescence.

    Vous savez combien cette maison a de l’importance pour moi et combien le bien-être de ses résidentes et résidents me tient à cœur. Je suis toujours heureux de fréquenter cet endroit et de passer du temps avec vous, malheureusement pas aussi longtemps que je le voudrais. Nous sommes réunis aujourd‘hui pour fêter cet anniversaire qui compte, car trente années d’existence, c’est déjà une grande performance qui, je vous rassure, n’est pas près de s’arrêter !

    Alors je sais qu’aujourd’hui nous avons un peu bousculé vos habitudes, mais il n’était pas concevable de ne pas partager ce beau gâteau d’anniversaire avec les parents des résidentes et résidents. C’est pourquoi cet horaire est un peu inhabituel pour un goûter ! Je souhaite longue vie aux Visitandines ainsi que des jours heureux à tous les résidents. Pour finir, je vous citerai Agatha CHRISTIES qui fait dire à son héro Hercule POIROT : « C’est une erreur grossière que de croire qu’un homme affaibli physiquement est, du même fait, diminué intellectuellement. Il n’en est rien. La vieillesse affecte moins le cerveau qu’on ne le pense généralement. » Et j’ajouterai personnellement que si la jeunesse est la plus belle des fleurs, la vieillesse est le plus savoureux des fruits ! »

    AG RPA Visitandines + 30 ans (14)

     

    Les commentaires sont fermés.