• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LA FEE MARTINE AUBRY ENTRE CYNISME ET IRRESPONSABILITE


    En mal de reconnaissance et de capacité de leadership sur le Parti Socialiste, la première secrétaire Martine AUBRY, vient de renouer avec les vieux démons du socialisme bien pensant et surtout totalement irresponsable, en demandant une régularisation massive des immigrés clandestins. Cette prise de position, veut nous faire croire que d’un coup de baguette magique, le problème de l’immigration peut se régler en régularisant les sans-papiers. C’est une pure folie qui met à mal les valeurs de la République et donne raison aux réseaux criminels d’immigration clandestine, aux employeurs voyous de main d’œuvre clandestine, aux rêveurs d’un monde où toutes les frontières devraient être abattues.

    Tout le contraire de la politique d’immigration choisie mise en place ces dernières années avec les résultats reconnus de la France qui, il faut le rappeler a des comptes à rendre par rapport à ses voisins européens qui partagent l’espace Schengen. D’ailleurs, comment ne pas relever l’anachronisme de la proposition du Parti Socialiste français, alors même qu’aucun pays gouverné par ses amis politiques en Europe, par exemple en Espagne, ne se risquerait à prôner une telle ineptie.

    Il y a aussi un cynisme, à peine caché de la part de Martine AUBRY, qui renvoie dos à dos, ceux qui font l’effort de respecter la loi française et qui montre un vrai désir d’intégration et ceux qui motivés par les chimères d’une vie meilleure se font piégés et entre illégalement sur le sol français. Et le comble, c’est que dans un période où le chômage frappe près d’un français sur dix, nos concitoyens ne peuvent légitimement supporter que l’on accepte de régulariser des dizaines de milliers de clandestins. Fort heureusement, la nouvelle politique du gouvernement, volontariste et reconnue de tous, à travers la reconduite aux frontières, la lutte contre les réseaux mafieux et contre le travail illégal, porte ses fruits mais aussi constitue un signal très clair qu’adresse notre pays aux populations des pays d’émigration.

    Régulariser massivement, c’est comme remettre en marche un aimant ultra-puissant attirant la pauvreté et la détresse, alimentant l’insécurité sociale dans notre pays et générant des déséquilibres qui peuvent être extrêmement dangereux. Après la dernière régularisation opérée en France par Lionel JOSPIN, le nombre de demandes, a été multiplié par quatre. Comme l’a rappelé le Président de la République, « chaque année la France accueille 100.000 personnes, un peu plus, mais si on traite de la même façon ceux qui ont des papiers et ceux qui n’en ont pas, alors pourquoi donner des papiers à ceux qui en demandent ? ». La France montre ainsi sa générosité responsable et non aveugle en favorisant l’immigration choisie, celle du travail légal, du contrôle strict du regroupement familial, celle qui respecte à la fois notre pays et ceux qui désirent s’y installer en montrant une volonté de s’y intégrer dans des conditions d’accueil convenables.

    Malgré tout, la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Déroger à la régulation éclairée des flux migratoires en suivant la vision dogmatique du Parti Socialiste serait une folie dont les conséquences tragiques masquent mal, la fausse générosité voire naïveté d’une gauche française, en panne d’idées et de renouvellement.

    Les commentaires sont fermés.