• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • DOMINIQUE PERBEN S’EST PRETE AUX DEBATS ANIMES DES MAIRES DU 04

    ag-des-maires-a-corbieres-023.jpg

    Le rendez-vous était particulièrement attendu. En effet, l’Assemblée Générale des Maires du 04 recevait Dominique PERBEN, ancien Ministre, et surtout Rapporteur de la réforme des collectivités locales. Cette réforme, couplée à celle de la suppression de la taxe professionnelle, suscite ces dernières semaines, de nombreuses discussions au sein, non seulement du Parlement, mais aussi auprès des Maires. C’est pour cela que Daniel SPAGNOU, Député Maire, Président de l’Association des Maires des Alpes de Haute Provence, avait souhaité placer l’Assemblée Générale du 5 décembre dernier sous l’égide de cette question. Alors que Daniel SPAGNOU, dix jours après le Congrès des Maires Porte de Versailles à Paris, revenait sur les principaux thèmes de préoccupation des élus locaux comme la couverture en TNT, les services publics, les cinémas de proximités, le devoir de la nation d’embaucher des Harkis, c’est avec une volonté constructive qu’il abordait la question des réformes des collectivités locales et de la taxe professionnelle. « Les Maires sont dans le flou ; Ils ont besoin d’être éclairés pour être rassurés. Les répercussions des réformes doivent être évaluées le plus rapidement possible. Je viens de recevoir de Bercy une première évaluation que je transmettrai à chacun des Maires de notre département dans les prochains jours. Vous constaterez que la suppression de la taxe professionnelle sera compensée à l’euro près. » Jean-Louis BIANCO, Président du Conseil Général, devait apporter une lecture différente, parlant de réforme qui aurait du être reportée car, de son point de vue, non prioritaire, apostrophant plusieurs fois Dominique PERBEN, à travers de vifs échanges. Jean-Louis BIANCO évoquait la remise en cause par le gouvernement de la clause de compétence générale, arguant que 19 millions d’euros de subventions du Conseil Général permettant aux communes de réaliser 40 millions d’euros de travaux, pourraient être supprimés. Dominique PERBEN rétorquait sine die : « Je suis désolé. On ne peut pas dire ça ! C’est de la propagande. Dis-moi où c’est écrit ! » Les débats ont permis aux Maires de mieux appréhender les enjeux des deux réformes. Dominique PERBEN, quant à lui, se posant sur le registre de l’explication, tentait de rassurer les maires à l’instar du Préfet N’GAHANE qui lui, rappelait l’engagement de l’Etat au service des maires. Les 118 maires présents – un record – accueillis chaleureusement par Jean-Claude CASTEL, jeune maire de Corbières, ne cachaient pas leur satisfaction face aux débats, certes animés mais instructifs. 

    Les commentaires sont fermés.