• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • L’UMP 04 A LANCE SA CAMPAGNE POUR LES REGIONALES AVEC CHRISTIAN ESTROSI ET THIERRY MARIANI A MALIJAI

    visite-christian-estrosi-le-10-dec-071.jpg

    Le fait est assez rare pour être souligné, un ministre s’est arrêté à Malijai, en l’occurence Christian Estrosi, après ses étapes à Sisteron et Château-Arnoux. Cette escale avait pour but de lancer officiellement la campagne de l’UMP pour les prochaines élections régionales, où la maire de Malijai Eliane Barreille, sera tête de liste du parti présidentiel dans le département. Lors de la réunion, le ministre Estrosi a bien évidemment assuré Eliane Barreille, conseillère régionale depuis six ans, de son total soutien. Un soutien personnel et amical à «une femme d’action qui défend son territoire et n’hésite pas à aller sur le terrain».Pour la circonstance, le ministre de l’Industrie, était entouré, à la tribune, de Daniel Spagnou, «un député efficace qui ne manie pas la langue de bois et qui retient que l’on doit entendre la problématique économique d’un territoire, d’un pays dont les habitants sont pétris dans un moule-Alpin et haut provençal.Ce qui donne à ces gens, un caractère particulier et un attachement aux valeurs morales et historiques de leur région.» Devant un public de plus de 350 personnes, le député de haute Provence, a tenu à donner le ton. «Quel plaisir cher ami, Christian, de nous retrouver ce soir chez notre amie Eliane Barreille pour lancer la campagne des élections régionales… Ce soir, par ta présence, tu nous fait toucher du doigt ton attachement à ta région et aux Alpes-de-Haute Provence… Ton soutien est le signe de la volonté de faire taire les mensonges proférés par les élus socialistes contre toute action du gouvernement.»Comme l’a rappelé ensuite Christian Estrosi, «j’ai toujours mon coeur en région Paca. Je suis maire de Nice. Ne sommes-nous pas élus de circonscriptions qui se touchent au col de Restefond ?… Nous avons partagé durant de nombreuses années les bans de l’assemblée Régionale sous la présidence de Jean-Claude Gaudin.»Bien évidemment, «je mesure l’importance de cette échéance électorale avec Thierry Mariani, tête de liste UMP pour la Region, et Eliane Barreille pour les Alpes-de-Haute-Provence. Vous devez faire savoir aux habitants, vos amis, vos voisins de notre région Paca que la présidence Socialiste actuelle et qui dure depuis 12 ans, est concentrée sur le pouvoir d’un homme, d’un seul clan, qui n’admet pas la réalité des chiffres. Ils ont conduit une politique qui se résume à un saupoudrage et au clientélisme.»Ce qui veut dire, entre les lignes, «queles communes socialistes sont dotées en premier !» Le ministre ajoute également que «nous avons un esprit démocrate, et si les discussions ont eu lieu, nous avons réfléchi, c’est Eliane Barreille qui a été jugée la meilleure pour le département, comme Thierry Mariani l’est pour la région…» Et aujourd’hui si «nous sommes challengers, les habitants de cette Région, de ce département, n’ont-ils pas vu sous le régime socialiste, durant 12 ans, la fiscalité exploser ?» Puis il énonce quelques chiffres : «Plus 118% pour la taxe professionnelle ! Plus 108% Pour la taxe foncière bâtie ! Et Plus 110% pour le taux global !» Et d’enfoncer le clou : «La dette par habitant en Paca, fait de cette région, la plus endettée des trois régions du grand sud. Le volume de l’endettement en Paca des habitants a doublé en 12 ans, et il est passé de 720 millions d’euros à1498 millions !» Dans le même contexte les dépenses consacrées à l’équipement par habitant en trois ans «a baissé de 103 euros/hab à 30 euros par habitant. Ces chiffres ne sont pas contestables. Si nous sommes élus, avec Thierry Mariani nous nous efforcerons d’être équitables. Nous nous engageons à tout mettre en oeuvre pour redonner à cette belle région une dynamique qu’elle n’aurait jamais dû abandonner… Il conviendra de redonner espoir aux jeunes, aux actifs aux retraités qui souffrent». Pour Christian Estrosi, «nos concitoyens ne sont ni de droite, ni de gauche ni du centre, ils sont des habitants de Paca. Ils veulent reprendre espoir. Avec Thierry Mariani et Eliane Barreille, nous irons au combat en sachant ce que nous voulons prioritairement, c’est préserver l’emploi, l’environnement, la sécurité, un mieux vivre au quotidien…» Une large ovation clotura ce discours et cette réunion lançant véritablement la campagne électorale pour l’UMP qui part à la reconquête d’une région perdue depuis douze ans maintenant. Claude-Yves LAGARDE(Haute-Provence Info du Vendredi 18 décembre 2009)

    Les commentaires sont fermés.