• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • ALLOCUTION PRONONCEE PAR CHRISTOPHE LEONE CONSEILLER MUNICIPAL A L’OCCASION DU DEBAT D’ORIENTATIONS BUDGETAIRES DU 25 MARS 2010


    mairie-1.JPG

    Monsieur le Député Maire,

    Je vous remercie de me donner la parole au nom de la Majorité Municipale, à l’occasion de ce débat sur les orientations budgétaires de la ville, dont nous avons la responsabilité et la gestion.

     

    Tout le monde sait que le vote du budget marque le rendez-vous le plus important de l’année municipale, et permet d’établir les choix notamment stratégiques de l’action municipale à venir.

     

    Monsieur le député maire, un seul mot me vient ce soir, BRAVO !

     

    Bravo pour ces orientations budgétaires telles qu’elles viennent de nous être présentées par Jean-Pierre TEMPLIER. Car dans le contexte économique toujours aussi difficile, non seulement notre ville ne fléchit pas ses efforts mais elle confirme notre volonté de relever le défi de la crise en conservant un niveau exceptionnel d’investissement et en mettant en œuvre une politique de maîtrise des coûts.

     

    Une fois de plus, alors que bon nombre de collectivités locales voient leur fiscalité déraper, Sisteron joue le rôle d’exception en perpétuant son effort et en maintenant toujours des taux parmi les plus bas de la Région. La majorité municipale revendique cette position responsable envers et contre ceux qui voudraient de manière déraisonnable ouvrir les vannes des dépenses et surtout ponctionner le contribuable sisteronais.

     

    Rappelons par exemple que, par rapport à la fiscalité des principales villes de notre région, celle de Sisteron est d’un tiers et jusqu’à la moitié moins lourde qu’ailleurs.

     

    Je note aussi avec satisfaction, l’évolution particulièrement positive des produits de la taxe professionnelle (+315 000 euros) qui montre, malgré la crise, le dynamisme économique de la ville.

     

    Ce budget est un document de référence car il s’inscrit dans une vraie logique qui mêle volontarisme et responsabilité avec des objectifs précis et des ambitions claires.

     

    Nos ambitions sont d’abord liées :

           à l’aménagement des quartiers et des liaisons inter-quartiers avec l’Avenue Jean Moulin,

           à la réhabilitation du Centre-ville avec une opération RHI historique,

           à l’environnement avec la restructuration de la forêt du Molard.

     

    Nos ambitions sont aussi dirigées

           vers la jeunesse avec l’extension de la crèche dont la capacité d’accueil va être augmentée de 50%.

           Vers le renforcement des Services Publics avec l’acquisition des terrains pour la future caserne des pompiers et le futur centre administratif avec l’Hôtel des Impôts, la Trésorerie, la CRAM.

    Mais, l’ambition première qui prévaut aujourd’hui encore plus qu’hier est :

           l’emploi, notamment au travers des aménagements prévus avec l’extension de la zone d’activité.

     

    Voilà la vraie valeur économique et sociale des choix opérés à travers ce budget exemplaire et ce bien au-delà des investissements de la ville toujours aussi conséquents, avec 3.700.000 euros, subventionnés à seulement 220 000 d’euros.

     

    Et que l’on ne vienne pas nous dire que nous sommes hors critère ou que notre ville est trop riche ! Que l’on ne nous demande pas non plus de nous excuser d’avoir créé de la richesse fiscale quand d’autres ont dilapidé les deniers publics.

     

    C’est malheureusement une triste réalité que celle de constater que la Région a divisé par trois depuis 2004 son taux d’intervention dans les investissements de Sisteron.

     

    Je croyais que l’Egalité était un principe républicain. La majorité municipale et les sisteronais ne souhaitent qu’une seul chose… que la Région montre l’exemple.

     

    Si je rajoute au montant considérable des investissements de la Ville, ceux qui seront réalisés par la Communauté de Communes qui, rien que pour les travaux, dépassent les 5 millions d’euros, ce sont près de 9 millions d’euros qui seront donc injectés directement dans l’économie locale en 2010, sur Sisteron, soit 30% de plus que l’année dernière.

     

    Nous le revendiquons, ici même à Sisteron, nous faisons le choix de soutenir l’investissement pour créer de l’activité locale et des emplois. C’est notre modeste contribution à la fois réaliste et efficace, face à cette crise financière, économique et sociale sans précédent.

     

    La force de ce budget réside bien entendu dans ce constat, mais aussi parce qu’il concerne des investissements et des services publics municipaux qui répondent aux besoins quotidiens des sisteronais, qui permettent de mieux vivre ensemble à Sisteron et de préparer l’avenir de notre ville.

     

    En parlant des services municipaux, je relève aussi l’effort consenti pour le personnel communal, et l’attention portée à la prise en compte des mérites et de l’évolution de la consolidation des carrières des agents.

     

    D’autre part, je me réjouis de constater que le niveau d’endettement reste maîtrisé, manifestant ainsi le choix raisonnable de contrôler les finances d’une ville qui ne veut pas faire payer aux générations futures des choix disproportionnés.

     

    Vous l’aurez compris, les orientations, que nous retrouverons dans ce budget, donnent des contours lisibles à l’ambition que nous avons pour Sisteron.

     

    Sisteron demeure plus que jamais, une ville décomplexée et rayonnante qui construit résolument son présent sans compromettre l’avenir.

     

     

    Les commentaires sont fermés.