• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • POURQUOI TOI ET PAS MOI ?

    L’Association « Capacité » qualifiée par la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité) organisait une Journée de Sensibilisation à l’Alcazar à Sisteron, dans le cadre de l’Année Européenne pour l’Egalité des Chances.

    Une journée bi-départementale de sensibilisation à la lutte contre les disciminations avec les Hautes-Alpes et les Alpes de Haute Provence, à laquelle étaient conviées de nombreuses personnalités, des enseignants, des membres d’associations, des représentants des services publics, à laquelle assistaient Madame Béatrice ABOLLIVIER, Préfet, et Monsieur Daniel SPAGNOU, Député Maire de Sisteron.

     

    Les participants ont travaillé en ateliers sur le projet présenté et retenu pour la Région P.A.C.A. « Pourquoi toi et pas moi ? de la discrimination à la violence », à travers la définition des critères de discriminations et leurs effets dans les pratiques professionnelles et institutionnelles ; les solutions et procédés pour y faire face…

     

    Cette journée de réflexion vient renforcer le travail d’information et de sensibilisation déjà mené localement par les Commissions pour la Promotion de l’Egalité des Chances et pour la Citoyenneté (C.O.P.E.C.), présidées par les Préfets, et réunissant différents partenaires institutionnels, socio-économiques et associatifs, dont l’objectif est la lutte en faveur de l’égalité des chances pour tous.

     

    Dans son allocution, le Député Maire de Sisteron, rendait hommage à l’association « Capacité » pour le travail d’éveil des consciences qu’elle effectue auprès des responsables et des personnels des institutions chargées des jeunes et des jeunes adultes. La prise de conscience générale des français et le travail de la HALDE commencent à porter leurs fruits.

     

    « Comment fermer les yeux face à des comportements et des pratiques, d’une République – qui se veut le berceau des Droits de l’Homme et du Citoyen – ne peut plus tolérer ? » déclarait-il avant de soulignait qu’il souscrivait pleinement à cette idée que l’égalité de la République, ce n’est pas de traiter également des situations inégales, mais de donner plus à ceux qui ont moins, et de compenser les handicaps, « car, sur la ligne de départ de la vie,  je pense qu’on ne part pas du même point. Il y en a qui partent de plus loin. »

     

    La diversité, le respect et la tolérance sont des richesses fragiles qu’il faut défendre sans cesse. La France dispose désormais d’un arsenal réglementaire et législatif avec différentes politiques appuyées tout particulièrement par la HALDE et, depuis un an, par l’Agence Nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances. Et le sujet de l’égalité des chances est aujourd’hui porté à l’échelle européenne démontrant qu’il est crucial pour l’avenir et la cohésion sociale aussi dans chacun des états membres.

     

    « Je reste particulièrement mobilisé, en tant que membre de la Commission parlementaire des Affaires Culturelles, Familiales et Sociales, car l’accès à l’emploi, aux services publics, au logement ou encore, à l’éducation, ne peuvent se voir éternellement opposer des considérations sexistes ou racistes sans que cela ne demeure impuni », dira simplement Daniel SPAGNOU pour conclure cette journée, sans oublier de remercier tous les participants pour la qualité du travail effectué.

     

    mercredi 31 octobre 2007

    Les commentaires sont fermés.