• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LE PLAN DE REFINANCEMENT DE L’ECONOMIE N’EST PAS UN RENFLOUEMENT DES BANQUES A FONDS PERDUS.

    Il faut torde le coup à une campagne de désinformation qui dit que le gouvernement ne serait pas cohérent, quand il trouve 360 milliards d’euros pour les banques, voire pour les banquiers, alors qu’il répète à raison sans arrêt qu’il faut faire des économies. Je me permets de le dire à nouveau : Le plan de refinancement de l’économie n’est en aucun cas un renflouement des banques à fonds perdus. Les 360 milliards d’euros du plan ne sont aucunement comparables aux dépenses du RSA, de l’Education Nationale ou toute autre dépense budgétaire, ceux qui laissent croire le contraire sont soit malhonnêtes, soit insuffisamment informés. J’insiste donc : Ce plan ne pèse pas sur les finances publiques, le gouvernement n’a  pas créé un « fonds » de  360 milliards d’euros dans lequel les banques pourraient venir puiser. En ce qui concerne les 40 milliards d’€uros pouvant servir pour des prises de participations : Elles seront financées par emprunts, ce qui augmente facilement la dette publique. Mais en face de cette dette, il y aura bien des actifs, qui seront rentables à terme pour le contribuable. Pour ce qui concerne l’autre volet du plan, la garantie accordée par l’Etat, ce n’est pas une dépense, elle sera même payante. Les 320 milliards d’€uros dont il est question, ne se verront jamais dans un budget, il ne s’agit pas d’une prévision de dépenses, ni même d’une prévision d’engagements, c’est uniquement le montant maximal de prêts qui pourront être garantis. 

    Les commentaires sont fermés.