• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • MARIE-CLAUDE MORIN DANS LES PAS DE PIERRE MAGNAN

    cloture-festival-nouvelle-pierre-magnan-36.jpg

    Effervescence samedi soir à l’Alcazar de Sisteron, où l’on proclamait les résultats du concours de Nouvelles Pierre Magnan. Autour du maire Daniel SPAGNOU qui a rendu un vibrant hommage à Pierre Magnan, amoureux passionné qu’il était de Sisteron, sa veuve Françoise, mais aussi la comédienne Corinne Le Poulain, Claude Martel, André Bucher… Bon nombre du conseil municipal était également présent et notamment Franck Pérard, adjoint à la Culture, cheville ouvrière de cette belle manifestation.

    Il aura fallu beaucoup de temps et de patience d’abord pour lire les quelque 432 nouvelles reçues du monde entier, dont 16 auteurs sisteronais, puis ensuite se mettre d’accord sur le nom du vainqueur.

    In fine, c’est Marie-Claude Morin de Sainte-Florine (Haute-Loire), qui remporte le PRIX PIERRE MAGNAN pour sa nouvelle « Le train de 15 heures ». Sa nouvelle sera publiée. Elle a reçu en outre une œuvre du sculpteur Alfredo Lombardo et un chèque de 700 euros offert par la ville de Sisteron.

    Prix « Coup de cœur » pour « Le prix de la terre » de Jean-Luc Girard (une sculpture de Alfredo Lombardo et un chèque de 300 euros offert par la ville de Sisteron) et 2 prix d’encouragement à Lénaïc Baron (14 ans) pour « Au-delà des étoiles » et Camille-Marie Guille (17 ans) pour « Julien Debisouh » (un chèque de 100 euros offert par la ville de Sisteron et 2 livres de Pierre Magnan).

    Daniel Spagnou n’a pas manqué, dans le discours qui a précédé la remise des prix, de citer plusieurs fois l’œuvre de Pierre Magnan, si souvent adaptée à la télévision : « Je me suis promené pendant trois nuits entières dans les rues de Sisteron. Et là, j’ai vraiment aimé cette ville. Je l’ai découverte secrète, déroutante, merveilleuse… Une ville hors du temps. »

    Les commentaires sont fermés.