• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LA FEUILLE DE ROUTE DES JEUNES POP 04.

    soiree-jeunes-ump-2510.JPG

    Les jeunes POP 04 signent leur feuille de route Pour leurs retrouvailles, ils ont été nombreux à répondre présent à l’occasion de la soirée des Jeunes Populaires organisée le samedi 25 octobre dernier à Sisteron.

    Daniel SPAGNOU Député-Maire de Sisteron, Pascal ANTIQ, Secrétaire Départemental de l’UMP 04 et Thierry Gaudin, Délégué UMP de la Seconde circonscription étaient aussi présents à ce rendez-vous dont l’ordre du jour était important et la soif de se retrouver visiblement présente. Ont ainsi été abordés : L’organisation et l’orientation des Jeunes Populaires 04, la création de l’ UMP Lycée sur le département et un débat sur la discrimination positive.

    Une occasion de rappeler les propos de Nicolas Sarkozy sur le sujet « Si je suis élu je mettrai en oeuvre une politique de discrimination positive à la Française, fondée non pas sur des critères ethniques qui nourriraient le communautarisme, mais sur des critères économiques et sociaux, parce que l’égalité républicaine ce n’est pas traiter également des situations inégales mais de donner plus à ceux qui ont moins, de compenser les handicaps. »

    Daniel SPAGNOU faisait part de son point de vue sur le sujet à travers une introduction sur la thématique engageant rapidement le débat entre les participants. Un sentiment majeur est apparu : Celui d’une difficulté actuelle des jeunes issus des classes moyennes à pouvoir rêver à un avenir meilleur. Si les jeunes issus de familles défavorisés et de quartiers dits sensibles sont en droit d’obtenir des aides, ou encore des préférences dans le cadre de projets comme l’accés aux grandes écoles (cf.quotats), QUID du destin de jeunes issus de familles de la classe moyenne qui souffrent économiquement et socialement malgré les efforts actuels du gouvernement.

    Une deuxième étape de l’analyse s’est alors engagée sur l’impératif de prendre en compte les inégalités de développement des territoires comme facteur de discrimination. Des mesures justes sur le plan social doivent être menées afin de permettre à un jeune alpin de mener à bien ses études supérieures (cf. coût du transport, logement, etc 

    Les commentaires sont fermés.