• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LES ALPES DU SUD CANDIDATES AUX JO 2018

    conf-presse-ojo-2018.JPG

    Annecy, Grenoble et Nice se sont déjà déclarés. Il ne manquait plus que les Alpes du Sud pour boucler ce quatuor qui doit permettre à la France d’obtenir les J.O. d’hiver en 2018. La candidature des Alpes du Sud est d’abord celle d’un territoire qui s’est choisi comme porte drapeau le Pays des Ecrins avec son point culminant des Alpes du Sud ainsi que son Parc Naturel, mondialement connus. Cette candidature « Nature » est plus qu’un symbole, elle est portée par un territoire qui a fait de la qualité environnementale son fond de commerce et son cadre de vie au quotidien. Cette candidature, elle est le fruit d’une volonté et d’un travail initiés il y a quatre ans visant à faire des Jeux du développement durable, des Jeux économes, des Jeux à l’échelle humaine. Voilà trois thèmes qui sont, aujourd’hui avec l’actualité mais encore plus demain avec les enjeux qui se posent au monde entier, au centre des modèles sociaux et économiques qui s’imposeront à l’avenir. Aussi, quel beau clin d’œil que celui symbolisé par la candidature d’une petite commune au cœur d’un massif parmi les plus préservés et enneigés de France. A côté d’Annecy, Grenoble et Nice, cette candidature est celle du Petit Poucet qui veut prouver que l’on peut relever un défi à force de volonté, de détermination et d’un peu de malice. Cette candidature doit nous permettre de démontrer que la force n’est pas dans le surdimensionnement mais plutôt dans la finesse et l’humilité.  Aujourd’hui, l’ensemble des Alpins du Sud doivent se réjouir que pour une fois, on ne se laisse pas passer le train et que le choix courageux de monter dans le wagon des J.O. a été fait. Aujourd’hui, je pense à Honoré BONNET, le Pape du ski car c’est cet ubayen qui a lancé cette idée au lendemain des Jeux Olympiques d’Albertville. Il serait aujourd’hui très fier lui qui avait fait le pari de construire et d’investir dans sa vallée,  lui qui avait su transmettre les valeurs de courage et d’humilité qu’oblige la montagne, lui qui avait su pendant de nombreuses années, semer et cultiver les graines des plus grands champions du ski français. Cette candidature est celle de la patience et de la détermination. L’ambition est d’organiser les plus beaux Jeux Olympiques d’Hiver dans notre massif que certains ont appelé les Alpes vraies quand d’autres les dénommaient Les Alpes Authentiques. C’est pour cela que les deux départements des Alpes de Haute Provence et des Hautes Alpes constituent un territoire cohérent qui doit faire gagner pour la première fois de son histoire, la Région Provence Alpes Côte d’Azur. Si Nice a le même objectif, elle n’a pas les mêmes moyens, pas la même philosophie. Le Petit Poucet des Alpes du Sud et le Géant de Nice, loin de s’opposer sont deux candidatures complémentaires, elles ne peuvent que concourir à obtenir les Jeux Olympiques dans une région qui ne les a jamais organisés, dans une région qui les mérite, dans une région de France qui a l’ambition de faire de ses montagnes, un atout d’avenir. D’ailleurs, au soir du 18 mars prochain lorsque le verdict de la primaire française sera rendu, c’est la Région Provence Alpes Côte d’Azur qui doit être choisie avec pourquoi pas une bonne surprise.

    Les commentaires sont fermés.