• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LE 1ER PRIX NATIONAL DU CONCOURS LUMIERE DE 2009 A ETE DECERNE A LA VILLE DE SISTERON POUR LA MISE EN SCENE LUMINEUSE DE LA CITADELLE.

    citadelle-de-nuit.JPG

    Après l’Hôtel de Ville et le Beffroi d’Arras (62) en 2006, le pont de Langeais (37) en 2007 et la Tour des Archives de Rouen (76) en 2008, la citadelle et le rocher de la Baume de Sisteron remporte le prix national de référence dans le domaine de la mise en lumières du patrimoine en France.

    Placé sous le haut patronage du Ministère de la Culture, la 21éme édition du « Concours Lumières », organisé par le SERCE (Syndicat des Entreprises de Génie Électrique) et PHILIPS LIGHTING, en partenariat avec le groupe Moniteur, a établi un palmarès, illustrant dans sa diversité des mises en lumières de grande qualité. Le palmarès 2009 témoigne du rôle croissant joué par l’éclairage dans la valorisation du patrimoine local.

    Les considérations économiques et environnementales se font clairement ressentir autour du concept d’efficacité énergétique. Cette année, le jury a tenu à honorer l’originalité autant que la grande qualité technique de l’illumination d’un ensemble militaire s’étendant sur 12 hectares avec plus de 24 000 m2 de murailles. La citadelle et le rocher de la Baume sont maintenant éclairés par 266 projecteurs reliés par 11 km de câbles complètement invisibles. « Il s’agit d’une véritable révolution architecturale pour la citadelle, précise William Sanial, concepteur lumière du projet. « Autrefois, les éclairages soulignaient uniquement les contours du monument. Aujourd’hui, ce site bénéficie d’une harmonieuse mise en scène lumineuse conçue comme une aquarelle.» Le site aux couleurs minérales et austères devient ainsi un paysage de lumière au ton fondu.

     

    C’est une belle reconnaissance émanant des professionnels français du génie électrique appuyant la vocation touristique d’un des sites les plus remarquables de l’hexagone. Notons que cette réalisation concoure aussi pour le Prix des rubans du Patrimoine 2009 et pour le Concours « Lumiville 2009 » (Concours International – Catégorie Patrimoine Bâti) dont les résultats seront dévoilés dans quelques semaines.

     

    Quelques chiffres

    4 mois d’études

    5 mois de travaux hors intempéries (fin des travaux juin 2008)

    11 kilomètres de câbles

    266 projecteurs

    Coût global : 580 000 €HT

    Les commentaires sont fermés.