• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • RAPPORT BALLADUR : LIBERTE MAIS AUSSI RESPONSABILITE DANS LES TERRITOIRES

    J’accueille avec le plus grand intérêt le rapport Balladur et je considère inéluctable et nécessaire la réforme territoriale. Les conclusions du rapport sont des propositions qui ne peuvent être mise en œuvre en l’état et qui feront à la fin de l’année l’objet d’un projet de loi qui sera largement discuté et amendé. L’élu de proximité que je suis, à la culture des territoires affirmée, ne peut cautionner ceux qui prônent le statu quo. Vu la crise systémique mondiale qui plonge notre pays dans une situation économique et sociale des plus préoccupantes, je crois qu’il est temps que certains élus, au lieu de penser à protéger leurs pouvoirs établis, fassent preuve de responsabilité pour diminuer les dépenses des collectivités, éviter les doublons et clarifier les compétences de chacun. La décentralisation repose sur un socle immuable qui est la liberté d’agir sur un territoire donné mais aussi la responsabilité tout particulièrement vis-à-vis du contribuable. A force d’oublier cette deuxième composante, c’est l’avenir même de nos territoires qui se trouve en danger avec des inégalités croissantes, du saupoudrage voire parfois du clientélisme et de la partialité dans les politiques territoriales mises en œuvre. Où est aujourd’hui l’équité quand une ville comme Sisteron, arrive qu’à grande peine à récupérer seulement 5% de ce que payent les sisteronais aux collectivités territoriales départementale et régionale, pour financer les infrastructures municipales ? J’ai toujours fait jouer la plus grande solidarité, nécessaire dans nos territoires, mais un peu plus de justice et un rééquilibrage s’imposent. D’autre part, contrairement à ce qu’avançaient nombre de détracteurs, les départements ne seront pas supprimés et je m’en réjouis. Le rapprochement des collectivités est une bonne idée et cela doit se décider par référendum, mais je crois que rien ne changera sur la simple voie du volontariat s’il n’y a pas des incitations fortes qu’il faut prévoir. D’ailleurs, à l’image du projet de Communauté d’Agglomération regroupant Manosque, Oraison et Forcalquier, présentant un poids et une cohérence géographique indéniable, je pense que le Sisteronais a vocation à se rapprocher du Gapençais à l’avenir. L’élection des organes délibérants de l’intercommunalité au suffrage universel direct en même temps et sur la même liste que les conseillers municipaux, est une bonne chose qui ne remet aucunement en cause le rôle prépondérant des Maires. Enfin, la définition de nouvelles circonscriptions infra-départementales en remplacement des cantons pour l’élection simultanée des Conseillers Généraux et Conseillers Régionaux, répond à des réalités actuelles d’organisation territoriale qui rendent les cantons de plus en plus inadaptés. Mais le scrutin de liste doit nous permettre de conserver dans nos régions rurales, l’ancrage territorial des élus et la personnification du mandat sur le modèle, « un mandat, une personnalité locale, un territoire ».

    Les commentaires sont fermés.