• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • Archive pour la catégorie ‘Réactions à chaud’

    LE CONSEIL DE LA C.C.V.U. SE PENCHE SUR LE PROBLEME DU LOUP

    vendredi 5 août 2011

    com-com-ubaye-loup-9.jpg

    Le Conseil de la Communauté de Communes de la Vallée de l’Ubaye s’est réuni il y a quelques jours avec les éleveurs, les Maires de la Vallée, et en présence du Député Maire de Sisteron, Daniel SPAGNOU.

     

    L’ objet de cette réunion était bien sur la problématique posée par la présence du loup et les ravages qu’il fait en ce moment dans la Vallée de l’Ubaye sur les troupeaux.

     

    Daniel SPAGNOU a affirmé une nouvelle fois son soutien aux éleveurs

    Et, revenant sur les avancées obtenues lors de sa rencontre avec la Ministre Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, la semaine dernière, il a rappelé sa détermination à voir aboutir très vite les engagements pris, par leur application sur le terrain

    com-com-ubaye-loup.jpg

    LES ELUS MOBILISES POUR SILPRO RECUS CE MATIN A L’ELYSEE

    mardi 28 avril 2009

    silpro-elysee.jpg

    Une réunion s’est tenue lundi dernier à l’Elysée de 10 h 30 a 12 h 30 autour de Monsieur Christian Fremont, Directeur de cabinet du Président de la République Nicolas Sarkozy, et réunissait les députés Jean-Louis Bianco (PS) et Daniel Spagnou (UMP), le sénateur Claude Domeizel, le vice-Président du Conseil régional, le Président de la Communauté de Communes de la Moyenne Durance, le conseiller général et le Préfet N’Gahane, ainsi que les ministères concernés et tous les financeurs publics et privés.

    Le tour de table a permis de constater que les problèmes pendants depuis des mois n’étaient toujours pas réglés mais la volonté d’aboutir a été réaffirmée.

    D’après M. Fremont, l’Etat veut que le projet voit le jour. Engagement a été pris qu’une réunion décisionnelle avec les mêmes participants se tiendrait aux alentours du 20 mai, avec comme objectif de boucler un plan de financement viable.

     

    RAPPORT BALLADUR : LIBERTE MAIS AUSSI RESPONSABILITE DANS LES TERRITOIRES

    vendredi 13 mars 2009

    J’accueille avec le plus grand intérêt le rapport Balladur et je considère inéluctable et nécessaire la réforme territoriale. Les conclusions du rapport sont des propositions qui ne peuvent être mise en œuvre en l’état et qui feront à la fin de l’année l’objet d’un projet de loi qui sera largement discuté et amendé. L’élu de proximité que je suis, à la culture des territoires affirmée, ne peut cautionner ceux qui prônent le statu quo. Vu la crise systémique mondiale qui plonge notre pays dans une situation économique et sociale des plus préoccupantes, je crois qu’il est temps que certains élus, au lieu de penser à protéger leurs pouvoirs établis, fassent preuve de responsabilité pour diminuer les dépenses des collectivités, éviter les doublons et clarifier les compétences de chacun. La décentralisation repose sur un socle immuable qui est la liberté d’agir sur un territoire donné mais aussi la responsabilité tout particulièrement vis-à-vis du contribuable. Lire le reste de cet article »

    ADIEUX EMOUVANTS DE BEATRICE ABOLLIVIER

    mercredi 10 décembre 2008

    depart-prefete-abollivier-002.jpg

    Avec à ses côtés, les Députés des deux circonscriptions du département Daniel SPAGNOU et Jean-Louis BIANCO, Béatrice ABOLLIVIER a fait ses adieux en Préfecture de Digne, aux personnalités et acteurs de la vie politique, économique, administrative, et culturelle des Alpes de Haute Provence. Nommée Préfet de Dordogne, à Périgueux, Madame ABOLLIVIER quitte notre région après près de deux années passées dans les Alpes de Haute Provence où elle s’est impliquée auprès des élus et autres partenaires Première femme Préfet de ce département, Béatrice ABOLLIVIER  a su mettre son expérience au profit de chacun et elle était appréciée de tous, et c’est avec une grande émotion qu’elle a salué les représentants de chaque administration, institution, organisme ou service, avec lesquels elle a travaillé. Madame ABOLLIVIER a dit ne pas attendre quarante ans pour revenir dans les Alpes de Haute Provence, qu’elle a découvert à l’âge de douze à l’occasion de vacances dans la Vallée de l’Ubaye.  

    PLAN ARKEMA : UN NOUVEAU SEISME SOCIAL ET ECONOMIQUE POUR LE 04

    lundi 1 décembre 2008

    L’annonce officielle du nouveau projet de plan de réorganisation du site industriel d’ARKEMA de SAINT-AUBAN est un nouveau séisme social et économique désastreux pour notre Département. Le Député Daniel SPAGNOU regrette vivement qu’une telle décision ait été prise, même si ce plan prévoit d’abord de conserver 117 emplois dans les unités maintenues à ARKEMA ; puis 130 emplois sauvegardés à travers la constitution de la filiale ARKEMA INTERSERVICES avec les Sociétés ARKEMA et SILPRO comme principales actionnaires ; puis 80 emplois qui sembleraient être transférés sur la structure SILPRO SA directement ; enfin 16 emplois qui seraient supprimés, avec la mise en place des dispositifs de soutien au reclassement groupe ou projets personnels. Le Député Maire de Sisteron émet de sérieux doutes sur la capacité d’Arkema à tenir ses promesses sachant que les engagements pris par le Groupe Arkema lors du premier Plan sont loin d’avoir été réalisés. Et même si ce projet de plan de réorganisation semble préserver l’essentiel des emplois sur le papier, il repose quasi exclusivement sur l’hypothétique aboutissement et l’implantation de SILPRO sur le site de SAINT-AUBAN. Aujourd’hui, les motifs d’inquiétude quand à une disparition pure et simple du pôle industriel de SAINT-AUBAN n’ont jamais été aussi fondés car rien ne permet de certifier que le projet SILPRO se fera.  Daniel SPAGNOU exige que très vite soit évaluées les conséquences indirectes et les menaces que fait peser ce projet de plan sur les entreprises sous-traitantes et leurs salariés. Le Député Daniel SPAGNOU est encore intervenu il y a quelques jours auprès de Madame Christine LAGARDE, Ministre de l’Economie des Finances et de l’Emploi, en charge du dossier, afin qu’une fois pour toutes soient débloqués les financements pour SILPRO. D’ailleurs, la Caisse des Dépôts et Consignations doit donner sa réponse très vite, sachant que le Premier Ministre, François FILLON en personne, qui était en visite dans le département le 27 octobre dernier, s’est saisi personnellement de ce dossier, que le Gouvernement considère comme prioritaire. Par ailleurs, à l’occasion du Congrès National des Maires, une motion signée par 43 maires du département vient d’être signée au Sénat. Daniel SPAGNOU apporte son soutien le plus complet aux employés d’ARKEMA, aux sous-traitants et aux maires du carrefour Bléone-Durance, durement touchés. Le Député Maire de Sisteron assistera ainsi à la réunion du Comité de Vigilance qui se tiendra demain à Château-Arnoux en présence notamment du Maire et du Président de Conseil Général.  

    UN NOUVEAU PREFET ET UN GESTE POLITIQUE FORT

    jeudi 13 novembre 2008

    photo_1226488017972-5-0.jpg

    Malgré le départ anticipé de Madame Abollivier, Daniel Spagnou accueille avec satisfaction que Nicolas Sarkozy ait nommé ce mercredi en conseil des ministres Pierre N’Gahane nouveau préfet des Alpes-de-Haute-Provence. Après avoir présidé en second l’Université catholique de Lille, ce quadragénaire né au Cameroun occupait déjà un poste de préfet « délégué à l’égalité des chances » à Marseille, une fonction créée au lendemain de l’embrasement des banlieues françaises, en novembre 2005. Il devient ainsi le premier préfet noir issu de l’immigration et les Alpes de Haute Provence, un territoire de prédilection où il va pouvoir montrer la plénitude de ses qualités d’homme dynamique et mobilisateur au service de l’Etat et de ses concitoyens et ce bien au-delà des questions de promotion des minorités dites « visibles ».

    Cette nomination est un vrai symbole pour toute la nation française, porteuse de l’idéal de la méritocratie républicaine dont Pierre N’Gahane camerounais d’origine est le pur produit, lui qui est le dernier né d’une famille de sept enfants, arrivé dans l’Hexagone, avec un baccalauréat scientifique en poche à l’âge de 20 ans. Cette nomination intervient aussi une semaine jour pour jour après l’élection de Barack Obama, premier président noir des Etats-Unis et Daniel SPAGNOU y voit « une réponse politique à l’espoir » né de l’élection américaine.  Pierre N’Gahane remplace donc moins deux ans après son arrivée Béatrice Abollivier qui obtient ainsi une belle promotion méritée en tant que Préfète du département de la Dordogne. Daniel Spagnou tient à rendre hommage à l’immense travail de proximité et de terrain réalisé par Mme Abollivier, pour les relations de confiance qu’elle avait su instaurer avec les élus du département et pour l’efficacité dont elle a toujours fait preuve dans la conduite des dossiers départementaux comme SILPRO, les inondations et la promotion des énergies nouvelles dans les Alpes de Haute Provence. D’ailleurs, au dernier Congrès des Maires, chacun a pu encore mesurer toute l’étendue de sa capacité hors du commun pour s’approprier les dossiers locaux. Les élus la regrettent déjà.

    MOTION DU COMITE DE VIGILANCE ARKEMA

    mercredi 12 novembre 2008

    conseil-general-2.JPG

    Le comité de vigilance ARKEMA réuni le 30 octobre 2008 a analysé les conclusions des rapports d’expertises demandés par les représentants du personnel dans le cadre du droit d’alerte et présentés lors du Comité Central d’Entreprise du 6 octobre 2008. Ces documents traitent des résultats du pôle produits vinyliques du groupe ARKEMA et du bilan du plan de consolidation présenté début 2005. Considérant que le plan de consolidation avait pour but de rendre durablement compétitives les activités du pôle et que le principal site concerné était celui de Saint-Auban avec la volonté de le pérenniser par un investissement global de 35 M€ en le spécialisant autour des PVC de spécialités et des solvants chlorés (T111), Lire le reste de cet article »

    ARKEMA : DANIEL SPAGNOU ALERTE CHRISTINE LAGARDE MINISTRE DE L’ECONOMIE

    mardi 4 novembre 2008

    Dans une question adressée à Madame Christine LAGARDE, Daniel Spagnou vient d’alerter Mme la ministre de l’économie, de l’industrie et de l’emploi sur la situation plus que préoccupante de la société ARKEMA, filiale du Groupe TOTAL, à Château-Arnoux Saint Auban, suite à la fermeture d’un atelier de PVC- copolymères et la menace pesant sur d’autres ateliers entrainant un nouveau plan social par la direction. Il rappelle l’importance de cette unité de production pour l’économie locale et départementale; cette industrie ayant façonné le territoire pour lequel elle était et demeure un atout historique. Il ajoute que depuis les années 70, nous avons assisté au lent déclin des effectifs ouvriers du site; de 2000 agents, nous étions passés à 750 suite au premier plan social. La réduction à 350 fut alors vécue comme un séisme mais nous avions obtenu du Groupe TOTAL la signature en 2005, d’une convention avec l’Etat et les collectivités locales comprenant des engagements afin de pérenniser l’emploi sur le bassin Durance-Bléone avec un plan de restructuration basé sur le maintien de l’atelier de PVC. Aussi, il souligne, tout comme le comité de vigilance mis en place à la suite de cette convention que la remise en cause de l’existence de tels ateliers démontre l’échec de la stratégie d’entreprise. Il demande donc d’une part, que les engagements pris en 2005 par TOTAL, pour maintenir l’emploi sur le site, soient tenus, notamment par la mise en place d’une stratégie industrielle propre au maintien de tous les emplois actuels et par la création de nouvelles unités de fabrication et non la fermeture d’ateliers existants; et d’autre part l’annulation de toute procédure de mise en place d’un second plan de sauvegarde de l’emploi alors même que le premier est toujours présent dans l’esprit de tous dans les Alpes de Haute Provence.

    THERMALISME :DANIEL SPAGNOU A DEMANDE LE RETRAIT DE L’AMENDEMENT « BUR »

    mardi 4 novembre 2008

    Daniel SPAGNOU a vivement réagit face à la menace que fait planer l’amendement du Député Yves BUR, qui prévoit une diminution du remboursement des cures thermales, passant de 65 à 35%. Les Maires de Gréoux-les-Bains et Digne-les-Bains s’en sont inquiétés directement auprès du Député SPAGNOU qui a rencontré dès hier, à l’Assemblée Nationale, à la fois Roselyne BACHELOT, Ministre de la Santé, mais aussi Jean-François COPé, Président du Groupe UMP à l’Assemblée Nationale, afin de procéder au retrait de cet amendement du Projet de Loi de Finances de la Sécurité Sociale. Il a également rappelé au Ministre de la Santé le poids économique que représente les thermes dans les Alpes de Haute Provence, notamment 350 emplois directs et 200 emplois induits. Plusieurs Députés UMP souhaitent le retrait de cet amendement et Daniel SPAGNOU se montre confiant quant à une issue favorable. 

    PAR DANIEL SPAGNOU : POURQUOI JE CROIS QUE LE SPECTRE DE 1929 DOIT ENFIN NOUS FAIRE AGIR !

    dimanche 19 octobre 2008

    1929bis.jpgSi l’histoire ne se répète jamais, les manifestations de l’histoire sont souvent récurrentes. En cela, la très grande dépression dans laquelle le monde entier est entré, génératrice d’une crise sociale inévitable, ne doit pas aboutir aux reflexes des crispations nationalistes et à la montée en puissance des pouvoirs « militarisants ». Dire la vérité sur la crise comme l’a fait le Président de la République à Toulon le 25 septembre dernier est un acte de responsabilité, car cette crise et ses conséquences nous engagent tous : les Etats, les banques bien sûr, mais aussi, les entreprises, les épargnants, les employés, les jeunes sur qui pèsera le coût de ce désastre tout comme les personnes âgées qui peuvent légitimement se poser des questions sur leur retraite. L’organisation du monde s’est profondément modifiée au cours des vingt dernières années avec la fin de la guerre froide et le début des guerres du pétrole, avec la fin du roi « dollar » et l’avènement d’autres monnaies alternatives comme l’Euros, avec l’abandon de l’économie réelle et le développement de l’économie dérégulée et dématérialisée, avec la délocalisation des appareils productifs locaux pour une restructuration régionale facilitée par le développement des flux mondiaux de marchandises. Lire le reste de cet article »