• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • PREMIER ETAL PAYSAN A PEIPIN

    C’est en présence de Monsieur le Député Maire de Sisteron, Daniel SPAGNOU, du Président deinauguration-point-de-vente-collectif-a-peipin-2.JPG la Chambre d’Agriculture, du Président de la Jeune Chambre Economique, du Maire de la commune Pierre VEYAN, que Madame Béatrice ABOLLIVIER, Préfète des Alpes de Haute Provence, a inauguré Vendredi dernier « L’Etal des Paysans ». 

     Un établissement dont le projet remonte à plus de deux ans, un jour de Foire-Exposition à Sisteron, où Laurent RICHAUD lançait cette idée de marché paysan avec le Député Maire Daniel SPAGNOU.

     Le chemin a été long et difficile pour arriver à ce point de vente collectif né de la volonté d’une trentaine d’agriculteurs qui constitue la première entreprise des Alpes du Sud 04 – 05 à proposer la vente directe de produits du terroir. Le Maire de Peipin se réjouissait du choix de sa commune pour cette implantation  sur la zone artisanale de Saint-Pierre ; une zone en pleine expansion du carrefour de Moyenne Durance, et les élus présents saluait cette initiative économique. Onze producteurs vont donc, à tour de rôle, assurer une demi-journée de présence par semaine sur le point de vente. Une surface de 140 m² qui comporte également un dépôt avec des produits tels que miel, vins, essence de lavande, etc… proposés à la vente. On ne peut que se féliciter de cette innovation : un marché paysan qui propose aux consommateurs leur production, fruit de leur labeur ; un produit de qualité en provenance directe du terroir. Une initiative qui devrait également participer à faire mieux vivre notre agriculture, à la faire mieux connaître, ainsi que les jeunes agriculteurs qui veulent agir pour l’économie locale.    

    Un commentaire pour “PREMIER ETAL PAYSAN A PEIPIN”

    1. Maurin Donneaud dit :

      Je suis admiratif devant cette entreprise qui donne de la fierté aux travailleurs qui restent souvent dans l’ombre. J’espère que ce lieu trouvera sa clientèle qui n’a plus qu’a faire un pas de coté pour changer de l’habituel.