• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LA TOMBE DE PAUL ARENE A ÉTÉ RESTAUREE

    visite-tombe-de-paul-arene-1.JPG

    La tombe de la Famille A. ARENE a été réalisée vers 1897.Elle abrite les parents du poète, sa sœur Isabelle et son frère Jules.Elle se présente comme une vaste dalle de pierre. Avec le temps, l’usure ayant fait son œuvre, il était important de la restaurer et d’en reprendre les textes gravés sur la pierre. Le Député Maire de Sisteron, accompagné de Monsieur Pierre COLOMB Historien, de Monsieur Marcel BAGARD Conseiller Municipal et de Monsieur René LHERMET, Gardien du cimetière, se sont rendus sur le site pour la réception des travaux. La pierre tombale a été remplacée par une dalle en gris du Tarn flammé et les inscriptions qui la recouvrent ont été reprises. Ainsi on peut lire, en haut, un texte en provençal traduit par « Je m’en vais, l’âme ravie d’avoir rêvé ma vie » ; au-dessous, quatre vers d’Armand SYLVESTRE, contemporain de Paul Arène : « … Hôte du paysage où ton esprit courait d’Avignon aux cent tours au port bleu de Martigues. De la ruelle obscure où Domnine pleurait au jardin paternel où rêvait Jean des Figues … » On peut également redécouvrir les deux décorations sculptées en creux dans la pierre en hommage à Jules ARENE, frère du poète et Consul de France, soit la Nicham If TIK AR, ordre tunisien, et la Croix de la Légion d’Honneur. Le montant de cette rénovation, effectuée par les Etablissements CARTIER, .s’élève à environ 4.500 Euros. Une pancarte indique l’emplacement de la sépulture avec la mention : « Tombe de Paul ArèneRomancier, Conteur et Poète »  Devant le monument rénové, Monsieur Pierre COLOMB rendait hommage au poète sisteronais en déclamant ses vers :La CigaleL’air est si chaud que la cigale,La pauvre cigale frugaleQui se régale de chansons,Ne fait plus entendre les sonsDe sa chansonnette inégale ;Et, rêvant qu’elle agite encoreSes petits tambourins de fée,Sur l’écorce des pins, chauffée,Où pleure une résine d’or,Ivre de soleil, elle dort. 

    Les commentaires sont fermés.