• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LA DEPENSE PUBLIQUE EN QUESTION

    reunion-publique-etats-generaux-depenses-publique-002.jpg

    Dans un contexte où les français et la situation économique difficile exigent de l’Etat d’intervenir davantage pour sauvegarder les emplois et soutenir les plus fragilisés – au moment où la crise historique frappe tous les pays y compris la France –  les décisions de mettre en place des outils pour préserver le système bancaire, calmer les marchés, ainsi que les différents plans de relance et aides sectorielles, sont autant d’éléments qui contribuent à l’accroissement des déficits publics en 2009.

     

    C’est dans ce contexte que de nombreux Députés, sur l’ensemble du territoire national organisent des réunions publiques. Dans le cadre des états généraux des dépenses publiques, Daniel SPAGNOU, Député Maire de Sisteron a  ainsi convié les socio-professionnels dans une premier temps, dans le cadre du Comité d’Initiative Economique Locale, puis les citoyens du 04 lors d’une réunion publique, où il devait aborder et expliquer la situation particulièrement difficile des comptes publics de l’Etat, de la Sécurité Sociale et des Collectivités Locales.

     

    Il rappelait que le niveau d’endettement actuel qui atteindra 1 144 milliards d’euros en 2009, restreint fondamentalement les possibilités pour les politiques publiques.

     

    S’appuyant sur une présentation détaillée, le Député Maire de Sisteron, démontrait la nécessité de faire des économies. 58 Milliards par an à partir de 2012, afin d’atteindre l’équilibre budgétaire en 2014.

     

    Le décor planté, le débat pouvait s’engager. C’est ainsi que les socio-professionnels ont surtout insisté sur les conséquences des 35 heures, sur la nécessité de revoir les structures institutionnelles en France, trop coûteuses, ainsi que sur la suppression de la Taxe Professionnelle.

     

    Réformer l’organisation des Collectivités Locales et Territoriales par souci d’économie et d’efficacité ; mutualiser la commande publique ; intensifier la lutte contre les fraudes ; rationnaliser les subventions de l’Etat aux entreprises, syndicats et associations ; donner plus de moyens d’actions aux Chambres Régionales des Comptes ; inscrire dans la constitution une règle d’or en matière budgétaire consistant à n’autoriser le déficit budgétaire que pour financer les dépenses d’investissement ; voilà, entre autres, quelques pistes de travail sur lesquelles les échanges se sont organisés, et sur lesquelles Daniel SPAGNOU Député Maire, pourra s’appuyer en Juin, au moment du débat d’orientations budgétaires à l’Assemblée Nationale.

    Les commentaires sont fermés.