• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • LE MAINTIEN DE LA LIGNE DE FRET FERROVIAIRE DE SAINT AUBAN-SISTERON EST EN BONNE VOIE

     Daniel SPAGNOU s’insurge contre la désinformation relayée par le Président de la Région PACA, Michel VAUZELLE qui se préoccupe de ce dossier avec plusieurs semaines de retard et qui en fait une affaire politique au lieu d’accompagner de manière constructive les négociations en cours avec le Groupe SNCF.Le Député Maire de Sisteron rappelle que ces négociations rentrent dans le cadre de L’ouverture du fret ferroviaire à la concurrence émanant d’une directive adopté par le Parlement européen et les Ministres des Transports le 15 mars 2001, sous le gouvernement JOSPIN et qui s’est traduite, par l’ouverture à la concurrence du réseau ferroviaire français. Daniel SPAGNOU rappelle aussi que loin de vouloir faire disparaître le fret ferroviaire (branche déficitaire d’environ 200 millions d’euros par an), le gouvernement soutient cette activité grâce aux concours de l’Etat et entend développer ce mode de transport des marchandises et matières premières de 25% d’ici 2012, comme le stipule le relevé de conclusion du Grenelle de l’Environnement.Daniel SPAGNOU s’étonne de la polémique suscitée par Michel VAUZELLE et tient à rassurer le Président de la Région sur les intentions de Dominique BUSSEREAU, Ministre des Transports. Ce dernier n’a pas manqué d’intervenir et de relayer auprès de la SNCF, les préoccupations que lui a exposé Daniel SPAGNOU en janvier dernier, concernant les risques pesant sur l’activité des pôles industriels d’Arkema à St Auban, de Sanofi-Aventis à Sisteron et demain de SILPRO, mais aussi concernant les risques liés au transfert de l’acheminement des matières dangereuses par la route et les camions.C’est ainsi que des avancées significatives ont été enregistrées dans ce dossier. Il n’est plus question de fermeture de la ligne de fret du Val de Durance mais de partenariats entre la SNCF et les gros clients. Un groupe de travail mixte vient d’ailleurs de se constituer entre Sanofi et la SNCF qui doit aboutir à une solution pérenne. Sisteron, le 20 mars 2008

    Les commentaires sont fermés.