• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • L’HOMMAGE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE POUR MARIE-THERESE DRECHOU

    reception-mme-drechou-008.jpg

    Le Député Maire de Sisteron, Daniel SPAGNOU, entouré des membres du Conseil Municipal, a accueilli Madame Marie-Thérèse DRECHOU, en Mairie de Sisteron, pour lui rendre l’hommage de la Nation, et tout particulièrement celui de l’Assemblée Nationale, pour son action pour les Harkis. Madame DRECHOU vit à Ongles où elle s’est installée avec son époux à son retour en France, après avoir vécu au Maroc, en Lybie ; là où en 1970, ils avaient acheté une ruine dans ce coin de Provence pour qui ils avaient eu un coup de coeur. Marie-Thérèse DRECHOU s’investit dans la vie locale, au service des autres, notamment des plus démunis. Elle sera responsable du Secours Catholique du canton de Saint-Etienne les orgues pendant plusieurs années. Elle sera également Conseillère Municipale d’Ongle, et aujourd’hui elle est la Première Adjointe depuis 2000. Grâce au récit de son amie, Colette RAYBAUD, qui lui a permis de mieux comprendre, de mieux appréhender le désarroi des familles harkis transplantées, ballotées, parfois suspectées, elle s’est passionnée pour l’histoire de son village et sensibilisée à l’histoire des Harkis. Cela l’a conduit à proposer à Robert PECOUL, Maire d’Ongles, un projet d’exposition permanente qui fut accepté à l’unanimité ; un engagement répondant à celui manifeste du village, 46 ans plu tôt, d’accepter les familles expatriées sur sa commune. Ce projet voulait rendre clair, voulait rechercher les origines du drame harkis, voulait aussi conserver les mémoires – du village et des familles – pour montrer qu’il y a un après, qu’il y a un espoir, qu’il est possible de vivre ensemble. La Maison des Harkis a été inaugurée il y a quelques semaines et contribue pleinement au devoir de mémoire « qui s’enracine dans l’exigence de justice et qui se nourrit de vérité. Connaître et assumer nos pages d’histoire, les glorieuses comme les plus sombres, permet de refuser les mensonges qui entretiennent les haines ». Pour Marie-Thérèse DRECHOU, c’est l’amour avec un grand « A » qui donne un sens à la vie – uniquement l’amour. Au nom de Bernard ACCOYER, Président de l’Assemblée Nationale, Daniel SPAGNOU remettait à Madame DRECHOU la médaille frappée des insignes du Palais Bourbon, pour son investissement et son engagement pour nos frères Harkis. 

    Les commentaires sont fermés.