• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • Archive pour mars 2012

    jeudi 29 mars 2012

    Réunion débat Daniel SPAGNOU à Sisteron2002-2012 : 10 ans d’action au service des Alpins de Haute Provence Réunion publique empreinte d’une forte émotion et du sentiment du devoir accompli.  

    reunion-publique-10-and-de-deputation-a-sisteron-010.JPG

    Ce soir là, la salle Alain Prieur était bien trop exigüe pour recevoir les 300 sisteronais qui avaient faits le déplacement pour le clap de fin de Daniel SPAGNOU à l’Assemblée Nationale. En effet, comme l’a annoncé à plusieurs reprises, le Député Maire de Sisteron ne se représentera pas pour un 3ème mandat de Parlementaire et il a souhaité organiser une tournée de bilan de fin de double mandat. Daniel SPAGNOU  a rappelé qu’il lui a fallu beaucoup de passion, de travail et de persévérance afin que l’élu rural et de montagne qu’il était, se fasse entendre dans les sphères parisiennes. Il faut être présent assidument à l’Assemblée Nationale pour y rencontrer les Ministres et Secrétaires d’Etat car sans cela, il est fort difficile de faire avancer des dossiers tels qu’ITER, l’Ecole Internationale, le nouvel Hôpital de Manosque ou plus récemment l’Internat d’Excellence de Barcelonnette(le seul en région PACA). N’oublions pas non plus, les 8 pôles d’excellence rurale labellisés sur notre territoire, ainsi que les 150M€ d’investissements au titre de la Prime à l’Aménagement du Territoire et les 40M€ injectés au titre du Plan de Relance pour relancer la croissance.  Sachant l’extraordinaire présence du Député en circonscription et dans le département, et les deux à trois jours à Paris par semaine, il est évident que ces 10 ans ont été un véritable sacerdoce au service de tous les Alpins de Haute. Le Député a aussi rappelé que malgré des convictions personnelles différentes, il y a toujours eu une « Union Sacrée » avec Jean Louis BIANCO sur l’ensemble des gros dossiers tels que ceux du désenclavement, d’Arkema ou de la prison de Digne. Daniel SPAGNOU a fait part aussi de sa déception concernant l’impasse dans laquelle se trouve la liaison autoroutière Sisteron/Grenoble, ainsi que le départ du CIECM de Barcelonnette. Mais le Député a tenu à rassurer ses « Amis » sisteronais présents ce soir là, en indiquant que la ville de Sisteron était inscrite dans ses gênes et qu’il souhaitait encore la servir pleinement et passionnément, et ce bien au-delà de 2012… Il a fait part à ses concitoyens de ses profondes motivations pour mener à son terme, entre-autres,  le Plan Local d’Urbanisme, la création d’un service de transport en commun, la mise en place du système de vidéosurveillance ou le développement du Parc d’Activités, gros pourvoyeur d’emplois dans les années à venir.   La parole fût ensuite offerte à la salle et c’est principalement lors de ces interventions que l’émotion fut grande pour Daniel SPAGNOU car on a pu entendre une multitude de témoignages poignants de personnes qui ont tenu à remercier le Député pour son aide précieuse et souvent décisive. Daniel SPAGNOU concluait cette rencontre en déclarant qu’il avait été « touche au cœur » par tous ces témoignages d’affection et d’amitié.

    50EME ANNIVERSAIRE DE L’ARRIVEE EN METROPOLE

    mercredi 28 mars 2012

    commemoration-rapatries-et-harkis-016.JPG

    Une centaine de personnes se sont déplacées à l’Alcazar, Samedi 24 mars dernier, pour assister à l’hommage rendu aux rapatriés d’Algérie et aux Harkis, arrivés en métropole il y a 50 ans. C’est sur un fond de musique orientale que le Député Maire accueillait toutes les personnes intéressées les familles de harkis et de rapatriés, en présence de Laurence Julien Conseillère municipale et Christiane Gherbi, déléguée aux manifestations, fille de harkis, et cheville ouvrière de l’organisation de cet hommage. Le film « La valise et le cercueil », en version écourtée de une heure trente minutes, était diffusé ensuite devant une assemblée prise par les souvenirs et l’émotion. Réalisé par Charly Cassan, lui-même fils de rapatriés, « La valise et le cercueil » retrace l’histoire de l’Algérie dans sa période de 1830 à 1962. Un film poignant, enrichi de plus de 120 témoignages. Daniel Spagnou prenait ensuite la parole pour rappeler les conditions de l’arrivée des familles de harkis en France et leur installation en 1963 à Sisteron, dans l’un des cinq villages construits à leur intention sur le département des Alpes de Haute Provence. 14 bâtiments avaient été construits par l’administration des eaux et forêts sur les terrains situés route de gap, tout près du silo, où 30 familles de harkis ont été reçues. « Cette période fut celle d’un exode massif de tout un peuple, devenu quasi apatride, dans divers pays et dans l’hexagone, désinformé, et parfois hostile aux français d’Algérie.Il suffit de se remémorer le piètre accueil qui leur a été fait à Marseille. Les familles qui arrivaient à Marseille ; celles qui n’avaient pas la chance d’être accueillies dans la famille ou chez des amis, étaient confrontées dans l’urgence aux problèmes de logement. On leur louait à prix d’or des garages, sans eau ni électricité où s’entassaient des familles nombreuses ;  toujours à prix d’or, on leur louait des maisons desquelles on avait enlevé les tuiles de la toiture,…  des agissements indignes mais qui ont eu lieu, ajoutant à la souffrance des familles émigrées. C’est pour tout cela qu’aujourd’hui,  à Sisteron, nous avons choisi de commémorer le 50ème anniversaire de l’arrivée en métropole des harkis et des rapatriés.», a déclaré le Député Maire de Sisteron, avant de rappeler qu’en tant que parlementaire, il avait œuvré pour la reconnaissance de la Nation envers les familles de rapatriés et de harkis : « Je suis fier de cette loi, portant reconnaissance de la patrie et de la contribution nationale en faveur des rapatriés, portée à l’époque, par le Président de la République. La dette d’honneur de la nation passe non seulement par le devoir de reconnaissance, mais aussi par celui de la mémoire. Et cela passe par le recueil de témoignages – l’organisation d’expositions, de colloques, de travaux de recherche – la diffusion dans les médias d’œuvre concernant cette période – l’introduction de la tragédie vécue par les pieds-noirs et les harkis dans les manuels scolaires – la conservation du patrimoine des rapatriés laissés en Algérie… Cette loi fut un grand pas en avant. Pour construire la France du 21ème siècle, il faut que, quelque soit leur origine, ses fils et ses filles soient rassemblés derrière notre idéal républicain et notre drapeau. » Aujourd’hui les familles harkis se sont intégrées dans la vie sisteronaise, leur vie est, ici à Sisteron, ou dans les environs proches, et elles étaient présentes dans la salle, ainsi que d’autres, venues de tout le département. Les rapatriés eux aussi se sont construit une nouvelle vie, comme eux, loin de la terre qu’ils ont tant aimée. L’émotion était aussi très présente pour beaucoup lorsqu’ils ont retrouvé le Père Avril, témoin de cette époque, estimé de tous pour sa gentillesse et l’aide qu’il a apporté à ces familles qui ne l’ont pas oublié. Dans la salle étaient exposés photos, témoignages et articles de presse relatant cette période précise, que chacun a pu consulter. Pour terminer cet hommage, une photographie de groupe a été remise aux familles harkis. 

    commemoration-rapatries-et-harkis-034.JPG

     mardi 27 mars 2012

    UN NOUVEAU FOURGON POUR L’ENVOLEE

    mercredi 28 mars 2012

    remise-clefs-vehicule-envolee-002.JPG

    Mardi dernier, en présence de Christiane TOUCHE Adjointe aux affaires sociales, Daniel SPAGNOU Député Maire de Sisteron a remis les clés d’un nouveau fourgon à Dominique BAILLY-CONTIOS, Présidente de l’Envolée, qui était accompagnée par Joëlle ARIEY Vice-présidente et des membres du bureau. L’achat de ce fourgon neuf, qui remplace un véhicule acheté d’occasion et qui arrivait en fin de vie, s’est fait avec un financement de 75% par l’Envolée et une aide de 25 % de la commune de Sisteron. Ce véhicule, mieux adapté que le précédent, permettra de répondre aux donateurs en servant au transport de meubles et de textiles collectés sur un rayon de 50 km, aux livraisons, et à la mise en oeuvre de la conduite économique grâce à son ordinateur de bord. L’Envolée emploie 4 personnels permanents et 18 salariés en insertion.

    mardi 27 mars 2012

    imag2092.jpg

     

    Madame Leulliot qui a organisé durant de nombreuses années la course mythique du Paris-Nice, qui désormais appartient au Tour de France. Elle tenait à remettre au Député Maire Daniel Spagnou en reconnaissance des relations excellentes qui se sont nouées entre la Ville de Sisteron et le Paris-Nice une magnifique peinture d’un cycliste en pleine action. Une peinture d’une grande valeur symbolique car elle a été réalisée par son père Jean Leulliot, peintre très connu, qui fût le créateur du Paris-Nice en 1951. Cette peinture rejoindra les collections de la Ville de Sisteron.

    mardi 27 mars 2012

    Un programme d’aménagements routiers de 1,5 millions d’euros va être lancé en 2012 par la Ville de Sisteron Et le Conseil Général : priorité à La Baume 

    presentation-cg-et-mairie-futures-voiries-004.JPG

    La présentation d’importants projets d’aménagement et de sécurisation sur les RD  53, RD 4 et RD 951, a eu lieu en présence du Député Maire de Sisteron, qui accueillait le Député et  Président du Conseil Général Jean-Louis BIANCO, Monsieur Gilbert SAUVAN Premier Vice-président du Conseil Général, Monsieur Claude BREMOND Conseiller Général du Canton de Sisteron, dans les salons de l’Hôtel de Ville.  Xavier DELCROIX,  Responsable de la communication du département, présentait de façon détaillée, plans à l’appui, les différentes chantiers prévus qui s’inscrivent dans le nouveau programme 2012-2013 Conseil Général / Ville de Sisteron – Aménagement de la ville. Après cinq années d’études, les travaux vont pouvoir commencer sur les Routes Départementales, 4, 53 et 951, et bénéficier pour leur financement de près de 800.000 euros de subventions du Conseil Général, qui fait de la sécurisation du réseau des routes départementales des Alpes e Haute Provence une vraie priorité. – RD 4 : élargissement et sécurisation aux abords du pont de la BaumeL’important rétrécissement que présente, sur une centaine de mètres, la section de route située en rive gauche de la Durance, rend le croisement des véhicules et les accès du pont de la Baume difficiles et la circulation des piétons particulièrement dangereuse.Le projet d’aménagement prévoit d’élargir la voie de circulation à 6,50 m et de la border, côté habitation d’un trottoir de 1,40 m.Cependant, cette portion de la voie étant en surplomb de la Durance, il est nécessaire de reconstruire un mur de soutènement ancré, techniquement complexe, dans des emprises très réduites (création de piliers maçonnés et dalles sur poutres) de soutènement en surplomb de la Durance, en avancée par rapport à l’ouvrage actuel. Il a fallu respecter les contraintes imposées par les Monuments Historiques ainsi que de celles de Natura 2000 qui impose un diagnostic environnemental poussé.Les acquisitions foncières et les diagnostics réseau ont déjà été réalisés et le réseau d’eau potable remplacé. La commune, dans le cadre de ces travaux, réalisera également la mise en place d’un réseau séparatif.Le coût des travaux : 1.000.000 d’euros sera supporté à part égale par le  Conseil Général 04 et la Commune de Sisteron soit : 500.000 euros chacun.La maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre seront assurées par le Conseil Général 04.Le lancement de ces travaux est prévu pour le premier semestre 2013, et ils devraient durer 8 mois.  RD 951 : Aménagement d’un cheminement piéton au départ du chemin de Sarrabosc pour se terminer un peu avant le pont de la BaumeLe projet s’étend sur une portion de 1.600 mètres, sur cette route qui connaît un accroissement très important du trafic automobile, augmenté à la saison estivale par la forte fréquentation du camping, et dont les accotements sont absents. Un aménagement conjoint sera réalisé par le Conseil Général 04 et la Commune de Sisteron sur une section d’un linéaire de 500 m afin d’assurer la continuité du cheminement piétons et cycles le long de la route départementale.Les travaux consisteront à l’élargissement de la chaussée à 6 mètres avec un revêtement neuf avec un cheminement piéton et cycles de 3 mètres, revêtu, séparé de la chaussée par un « muret montagne ». Un co-financement entre le Conseil Général 04 et la Commune a été envisagé sur la base d’une estimation de 500.000 Euros, répartis ainsi :– 270.000 euros à la charge de la Commune– 230.000 euros à la charge du Département, dont 40.000 euros en provenance des opérations cantonales de M. le Conseiller Général de Sisteron.La maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’œuvre seront assurées par le Conseil Général 04. Les travaux commenceront à l’automne 2012 pour une durée estimée à trois mois. RD 53 : Mur de soutènement Montée du ThorIl s’agit de reconstruire le mur de soutènement au lieu-dit « Le Perchoir » qui présente des signes de vétusté. Le diagnostic réalisé à la demande du Département ayant confirmé le mauvais état de l’ouvrage, les travaux vont nécessiter des interventions coordonnées entre les deux collectivités ainsi que des financements distincts.La commune devra démonter les glissières en béton servant actuellement de protection pour le chemin piéton, ainsi qu’un poteau France Télécom en raccordant le câble directement sur la façade.Le Département prend en charge la démolition et la reconstruction du mur, soit un coût de 23.000 euros TTC.Les travaux débuteront en avril 2012, pour une durée estimée à un mois et demi environ.    

    plan-de-coupe.JPG

    UNE MINUTE DE SILENCE EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE TOULOUSE

    mercredi 21 mars 2012

    minute-de-silence-victimes-attentats-toulouse-002.JPG

    Mardi 20 mars 2012 à 11 heures, le Député Maire de Sisteron, Daniel SPAGNOU et Jean-Marie KROCZEK, Inspecteur de l’Education nationale ont tenu à se joindre à l’hommage fait aux victimes de la tuerie de Toulouse, en se rendant dans la classe de Madame Patricia THOMET de Verdun. La ville de Sisteron s’associe à toutes les écoles de France et c’est tout un Pays qui a communié pour la mémoire des trois enfants et de l’enseignant assassinés lundi dans une école juive de Toulouse. « La ville de Sisteron est en deuil et les drapeaux de la mairie sont en berne, face à un acte barbare et incompréhensible », devait rappeler Daniel SPAGNOU. 

    LES MAIRES DU 04 RASSURES SUR LE FINANCEMENT DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

    mercredi 21 mars 2012

    conf-presse-asso-maires-prets-007.JPG

    Lundi dernier s’est déroulée en Préfecture de Digne-les-Bains une réunion entre les maires des Alpes-de-Haute-Provence et les services de l’Etat, pour faire le point sur le financement des collectivités territoriales, leurs emprunts et dotations. Daniel SPAGNOU, Député maire de Sisteron et Président de l’Association des maires des Alpes-de-Haute-Provence était présent aux côtés de Michel PAPAUD, Préfet, Jean-Benoît DUBOIS, Directeur de la Banque de France, Gilles GAUTHIER, Directeur départemental des finances publiques et les maires membres du bureau de l’association. Une réunion qui aura permis de faire le point sur le financement des collectivités, leurs emprunts et dotations, mais également de dresser le bilan du tissu économique local, révélant que le département est en tête au niveau national, en termes de croissance et de création d’emplois. Ceci grâce à des zones géographique à forte valeur ajoutée comme Manosque où le Sisteronais et également aux Pôles de compétitivité. Concernant les emprunts, le département se porte également mieux que ses voisins avec un nombre faible de commues en difficultés, qui de l’avis du directeur de la banque de France, n’a rien de critique. Au niveau national l’Etat va injecter 15 milliards de prêts pour les collectivités et les demande de crédit devront se mutualiser entre plusieurs partenaires dont le Crédit Agricole, la Caisse d’ Epargne, la Caisse des Dépôts et Consignations… Daniel SPAGNOU, devait se réjouir du dynamisme de notre département, en termes de création d’emplois et de croissance, malgré une période difficile. Il devait également donner rendez-vous dans quelques mois pour dresser un premier bilan quant aux futurs financements des collectivités du département.  

    50ème ANNIVERSAIRE DU CESSEZ-LE-FEU

    mercredi 21 mars 2012

    ceremonie-du-19-mars-1962-009.JPG

    Lundi 19 mars, ils étaient nombreux au Monument aux Morts où les Associations Patriotiques sisteronaises et leurs drapeaux, en présence des représentants de la Police Municipale, de la Gendarmerie Nationale, pour célébrer le 50ème Anniversaire du Cessez-le-Feu des combats en Algérie, Tunisie et au Maroc.Dans une brève allocution, le Premier Magistrat de la ville déclarait : « que les familles qui ont perdu un être cher, reçoivent notre soutien et notre respect, et qu’elles sachent que nous aurons toujours présent à l’esprit leur courage. Bien d’autres de nos concitoyens, depuis, hélas, sont tombés dans des combats bien loin du territoire national et comme nos jeunes soldats d’Algérie nous avons envers eux le même devoir qu’envers les victimes de guerres plus lointaines dans le temps. Contre la distance comme contre les années, nous cultiverons le souvenir des uns comme des autres, unis dans le même respect et la même affection. Nous ne savons que trop, qu’il ne nous appartient pas au niveau individuel, d’infléchir le courant de l’histoire. Les guerres se déclarent, se livrent, se gagnent ou se perdent, à l’insu de ceux que l’on y jette mais tous nos compatriotes ont donné à chaque fois le meilleur d’eux-mêmes pour que l’issue soit une aspiration de vivre en paix. Chacun de nous doit méditer sur ces sacrifices et ces exemples. Nos morts n’ont pas seulement fait notre histoire, nous devons évoquer leur souvenir pour guider nos actions. Jamais plus ! C’est le cri spontané de tout peuple qui a connu la guerre.C‘est aussi la prière des familles qui ont vu partir l’un des leurs. Jamais plus ! Et pourtant la paix sera toujours fragile tant que régnera dans le monde la haine, le mépris, la cupidité, le meurtre organisé, le manque de dialogue, l’ignorance et le repli sur soi, et ce, qu’elle que soit sa forme, quel qu’en soit le lieu. Pour rester fidèle à la mémoire de ceux que nous commémorons aujourd’hui, notre idéal doit être un idéal de paix et non de rivalités. Un devoir de mémoire, de vérités et de réconciliation qui permet aux hommes à se projeter dans l’avenir sans nier le passé. Telle est aussi la valeur de ce 50ème anniversaire que Sisteron se devait de souligner par cette cérémonie ». A l’occasion de cette cérémonie solennelle, Monsieur MOLINA a reçu la Médaille des Anciens Combattants d’Algérie.  mardi 20 mars 2012

    PROJECTION DU FILM EVENEMENT « LA VALISE OU LE CERCUEIL » SAMEDI 24 MARS PROCHAIN A L’ALCAZAR DE SISTERON A 15H30

    mercredi 21 mars 2012

    conf-presse-50-ans-rapatries-002.JPG

    Mardi dernier, Daniel SPAGNOU, Député Maire de Sisteron et Christiane GHERBI, Adjointe déléguée aux manifestations, ont présentés la journée du samedi 24 mars prochain qui débutera dès 14h30 à l’Alcazar de Sisteron. Il y a 50 ans, la seule alternative des Français d’Afrique du Nord été la valise ou le cercueil. Samedi 24 mars à l’Alcazar de Sisteron une après-midi consacrée au souvenir permettra de rendre hommage aux milliers de rapatriés d’Afrique du nord. Dès 14h30 vous serez accueillis par les danseuses orientales puis à 15h30 la projection du film événement, « La valise ou le cercueil » du réalisateur Charly CASSAN et Marie HAVENEL. Un film poignant qui retrace la vérité sur les Pieds noirs et Harkis de 1830 à l’exode de 1962 avec des témoignages poignants, sincères, vrais et forcément uniques, d’une très grande authenticité et pleines d’émotions. C’est cette mémoire trop longtemps oubliée ou pas entendue de la vie de ce peuple, injustement méconnu et humilié que retrace ce film, avec pour le réalisateur un investissement personnel et financier important, 12 mois de travail, plus de 50 heures de tournage, 120 personnes interrogées, des déplacements en Tunisie, en Andalousie et en Algérie. A la fin de la projection les spectateurs seront invités à un échange, puis à 18 heures les danseuses orientales inviteront l’assistance à lever le verre de l’amitié.

    ESTELLE DEGIOANNI EXPOSE SES ŒUVRES AU RESTAURANT LE PLANEUR A L’AERODROME DE BARCELONNETTE

    mercredi 21 mars 2012

    photo-2.JPG

    Le Député Maire de Sisteron, Daniel SPAGNOU, a profité de son séjour dans la Vallée de l’Ubaye, pour se rendre au restaurant « le Planeur » à l’aérodrome de Barcelonnette, pour y découvrir une magnifique exposition de peintures, d’Estelle DEGIOANNI. Une artiste peintre née dans la Vallée de l’Ubaye, qui nous fait voyager aux frontières du réel. Une peinture fine voilée et un regard doux. Son amour pour la couleur nous transporte dans un monde aux empreintes rayonnantes du visage du monde. « Je vous invite à aller voir cette magnifique exposition, ce qui vous permettra en même temps de faire un excellent repas au restaurant, Le Planeur », devait rajouter Daniel SPAGNOU.