• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • Archive pour avril 2011

    Daniel SPAGNOU reçu par le Président de la République sur la ruralité

    mercredi 6 avril 2011

    1119760001.jpg

     

    Le Député Maire de Sisteron a rencontré hier mercredi, Nicolas SARKOZY dans le cadre du collectif de la Droite Rurale conduite par le Député Pierre MOREL A L’HUISSIER, afin de présenter les grandes lignes du Plan Marshall de la Ruralité déposé, il y a quelques semaines, sous la forme d’une proposition de loi à l’Assemblée Nationale. Daniel SPAGNOU n’a pas manqué de défendre la problématique liée à la mobilité et à l’aménagement du territoire dont il a la responsabilité depuis quelques semaines, en tant que Secrétaire National à l’UMP, en charge de ce dossier. Il est d’ailleurs revenu sur la situation et l’avenir des services publics en zone rurale et de montagne. Un thème qui lui tient à cœur et qu’il développera dans l’intervention qu’il fera, le 13 avril prochain à l’Assemblée Nationale, lors du Colloque National sur la Ruralité, en présence de Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire. Nicolas Sarkozy s’est ainsi prêté en toute franchise à un jeu de questions réponses.Les principaux sujets ont donc été abordés : l’accès aux soins, les normes, les services publics ou encore le désenclavement physique et numérique.  Rappelant le contexte budgétaire difficile et les efforts fournis par le pays, le Président de la République a annoncé son intention de multiplier les déplacements en territoires ruraux. Il a précisé certaines mesures sur les médecins, le numérique, les investissements structurants de désenclavement du territoire. Le Président a précisé que les territoires ruraux faisant partie intégrants de l’identité nationale et s’est montré ouvert à des adaptations pour le milieu rural. Interrompu par l’actualité ivoirienne, Nicolas Sarkozy a proposé que ces échanges soient plus fréquents et a programmé une autre réunion de travail avec la Droite rurale avant la fin du mois.

     

    Visite de lycéens du baccalauréat professionnel comptabilité de Paul Arène

    mardi 5 avril 2011

    imag0285.jpg

    Le député-maire de Sisteron, Daniel Spagnou, a reçu lundi 4 et mardi 5 avril des élèves de première du baccalauréat professionnel comptabilité du lycée Paul Arène.
    Un groupe composé d’une dizaine d’adolescents et de trois accompagnatrices ont ainsi pu visiter l’enceinte du Palais Bourbon et assister à une séance de questions au gouvernement dans l’hémicycle.
    Le député a tenu à les inviter pour le déjeuner avant la séance des questions et a ainsi  pu répondre à leurs multiples questions sur la fonction de député. Ils ont pu appréhender la richesse des lieux et des débats politiques. »

    DANIEL SPAGNOU CONTRE L’EXPLOITATION DES HUILES ET DU GAZ DE SCHISTE

    mardi 5 avril 2011

    Le Député Maire, Daniel SPAGNOU, s’est porté cosignataire de la proposition de loi qui va être déposé prochainement devant l’Assemblée Nationale, visant à abroger les permis exclusifs de recherche d’hydrocarbures non conventionnels et à interdire leur exploration sur le territoire national. Le gaz de schiste est un gaz dont l’extraction est demeurée longtemps impossible économiquement et physiquement, car pour pouvoir procéder à l’exploitation de ce type de gaz, il faut utiliser une technique développée aux Etats-Unis qui consiste à injecter des millions de litres d’eau et de produits chimiques dans le sous-sol pour fracturer le schiste et autoriser l’extraction du gaz ainsi libéré. Lire le reste de cet article »

    TAOUS EXPOSE A LA BANQUE POPULAIRE

    lundi 4 avril 2011

    banque_pop.JPG

     Suzanne CHAPON, Responsable de l’Agence Banque Populaire de Sisteron, a une véritable passion pour l’art. Depuis son arrivée dans la Cité de Paul Arène, elle a souhaité ouvrir les locaux de l’Agence aux Artistes, une initiative d’autant plus heureuse que cet espace se prête parfaitement à des expositions. Depuis deux semaines, Taous DUMOTIER, Peintre et Sculpteur de Forcalquier, est l’hôte de ces lieux. Celle qui signe ses oeuvres de son prénom, Taous, a été très tôt attirée par le dessin et la peinture qu’elle pratique depuis de nombreuses années. Sa découverte de l’art de sculpter a eu lieu lors d’un cours qu’elle a suivi en 2006 aux Beaux-Arts de Digne ; découverte qui s’est très vite transformée en passion. Le sujet de prédilection de Taous est la femme : femme de tous les pays, femme qui travaille, qui milite, qui se bat, femme de caractère. Lors du vernissage qui a eu lieu vendredi dernier en présence de Daniel SPAGNOU, Député Maire, nombreux sont ceux qui ont félicité l’artiste. Les oeuvres de Taous sont présentées jusqu’à aujourd’hui, Samedi 2 Avril, à l’Agence Banque Populaire – Place du Général de Gaulle à Sisteron.

    Communiqué des Députés du collectif de la Droite populaire.

    lundi 4 avril 2011

    En perspective du débat sur la laïcité du 5 avril prochain, nous affirmons notre attachement indéfectible au respect de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’Etat. Cette loi rappelle dans ses deux premiers articles que « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public. La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte… » La loi du 9 décembre 1905 ne doit pas être modifiée. Il s’agit d’un des piliers essentiels de notre pacte républicain. Nous ne transigerons pas sur ce point.Nous disposons de toutes les dispositions législatives et réglementaires de nature à faire respecter son application. Nous disposons également d’une évolution juridique de la notion d’ordre public consacrée par le conseil constitutionnel à l’occasion de l’examen de la loi sur l’interdiction de la dissimulation du visage dans l’espace public qui permet d’interdire toute dérive communautariste.Toutes discriminations fondées sur des pratiques religieuses revendiquées par les intéressés, que ce soit à l’hôpital, dans la restauration collective, dans les entreprises et les administrations, ne doivent pas être tolérées. Avec tous ces éléments, le respect de la loi de 1905 n’est donc plus qu’une seule question de volonté politique qui doit être appliquée.