• Blog/Actualités
  • Votre Maire
  • La circonscription des Alpes de Haute Provence
  • Documents
  • Contacts
  • Archive pour septembre 2018

    MINUTE DE SILENCE EN LA MEMOIRE DE PASCAL FILOE

    vendredi 28 septembre 2018

    Minute silence Pascal FILOE (2)

    Ce vendredi 28 septembre à 14 heures, en présence de la sous-préfète de Forcalquier Fabienne Ellul et de la vice-présidente du Conseil régional Eliane Barreille, Daniel Spagnou et les agents fonctionnaires de l’hôtel de ville de Sisteron, ont observé une minute de silence, en mémoire de Pascal Filoé, directeur général adjoint de la ville de Rodez chargé de la police municipale, sauvagement assassiné à coups de couteau jeudi matin devant la mairie de Rodez par un délinquant âgé de 39 ans et défavorablement connu des services de police et de gendarmerie.

    Pascal Filoé, 41 ans, était marié et père de 3 enfants. « Je veux dire ici toute mon indignation devant cette nouvelle atteinte aux forces de l’ordre. J’exprime aussi tout mon soutien et celui du personnel de la mairie de Sisteron aux proches de notre collègue ainsi qu’au maire et au conseil municipal de Rodez », a déclaré Daniel Spagnou.

    JEAN-BAPTISTE OLIVE A LA L’ESPACE D’ORNANO DU MUSEE GALO-ROMAIN

    vendredi 28 septembre 2018

    3745 - 061 - EXPO JEAN-BAPTISTE OLIVE (2)

    Samedi 22 septembre, Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, en présence de Monsieur Olivier JACOB, Préfet des Alpes-de-Haute-Provence et de sa charmante épouse, assistaient au vernissage de l’exposition consacrée à Jean-Baptiste OLIVE (1848 – 1936) à l’espace d’Ornano du Musée Gallo-Romain, qui sera exposée jusqu’au 24 novembre. En début d’après-midi Monsieur Alexis PENTCHEFF, expert et galeriste commentait l’exposition.

    « Durant tout l’été, j’ai eu le grand privilège d’inaugurer de magnifiques expositions, aussi bien à la Galerie Domnine qu’ici-même. Aujourd’hui Monsieur Olivier Jacob, Préfet des Alpes-de-Haute-Provence et son épouse nous font le plaisir et l’honneur d’être présents, pour ce nouveau vernissage.

    Celui d’une exposition de grande qualité, mettant à l’honneur les œuvres de Jean-Baptiste Olive, né à Marseille en 1848.

    Enfant issu d’un milieu modeste, l’artiste passait son temps à dessiner.

    Il aimait beaucoup sa ville et était particulièrement doué pour peindre le vieux port, ses îles et ses rivages. Et, tout au long de sa vie, il alternera dans sa peinture, la violence et la douceur des tons traités, avec une profonde conscience du beau et du vrai. Perfectionniste, Jean-Baptiste OLIVE n’est cependant ni le peintre des sentiments, ni celui des attitudes, encore moins du portrait. Et, dans son œuvre, il n’y a pas de référence à l’actualité du moment, à l’Histoire, ni même à l’évolution urbaine, économique et industrielle.

    Il reste en marge, solitaire, aucune influence ne l’atteint. C’est un travailleur acharné, méthodique, discret et attentif qui possède l’intelligence des ambitieux et embrasse avec intégrité cette qualité qui le portera au sommet.

    A Paris, il participe à la décoration du Cirque d’Hiver ainsi qu’à celle de la Basilique du Sacré Cœur de Montmartre. Dès 1874, il obtient plusieurs prix et reçoit, en 1889, une médaille d’argent à l’Exposition Universelle. Et pour ne citer qu’un seul exemple de son succès, il compte parmi ses admirateurs le Général Malesherbes qui lui achètera plusieurs de ses toiles.

    Jean-Baptiste Olive a su se faire une place d’honneur dans la vie et le cœur des personnes rencontrées au cours de sa carrière, parmi lesquelles Etienne Corneiller grand décorateur, Johanny Rave professeur aux Beaux-Arts de Marseille, ou encore Noël Mazet, grand collectionneur et défenseur de ses œuvres.

    On peut regretter que ce peintre, d’une grande humilité quant à son talent, n’ait jamais pensé devoir transmettre son savoir. A son décès en 1936 à Paris, Jean-Baptiste Olive laisse perplexes autant de critiques et de galeristes que d’amis, fascinés par le contraste entre une peinture éblouissante de clarté et un peintre à la personnalité complexe et introvertie, à l’inverse de l’exubérance provençale. », dira le Maire de Sisteron.

     

     

     

    OUVERTURE DU SNACK CHEZ KAMEL

    vendredi 28 septembre 2018

    Inauguration Kebab Chez Kamel

    Le Snack chez Kamel vient d’ouvrir dans un magnifique espace au 1, Avenue des Arcades à Sisteron. Monsieur le maire de Sisteron est venu saluer Kamel et sa famille, en lui souhaitant une belle activité à venir.

     

    LA FOIRE EXPOSITION DE SISTERON SE PREPARE

    jeudi 27 septembre 2018

    Installation Foire Expo

    La Foire Exposition de Sisteron, se prépare, la structure est montée et les employés communaux sont maintenant à l’œuvre, pour que tout soit prêt lors de l’inauguration, vendredi 5 octobre à 11 heures, par Miss France 2017.

     

    « L’APPEL DE MARSEILLE » DOIT-ETRE ENTENDU !

    jeudi 27 septembre 2018

    Apple de Marseille 1                                                                                                                (François Baroin durant son allocution)

    Mercredi 26 septembre, les élus de tout bord politique étaient réunis au Palais du Pharo à Marseille pour lancer « l’Appel de Marseille », en défense des libertés locales, pour Une République décentralisée et contre une certaine forme de recentralisation du pouvoir central et d’une technocratie qui se coupe des territoires.

    A la tête de cette fronde des élus contre la mise sous tutelle de leurs communes et intercommunalités, Renaud MUSELIER, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, député européen, François BAROIN, Président de l’AMF, Martine VASSAL, Présidente du Département des Bouches-du-Rhône, Présidente de la Métropole Aix-Marseille Provence, Dominique BUSSEREAU, Président de l’Assemblée des Départements de France, Hervé MORIN, Président de Régions de France et Gérard LARCHER, Président du Sénat, ont réaffirmé avec force qu’ils n’accepteraient pas eux qui ont été élus au suffrage universel d’être mis sous tutelle des Préfectures et autre représentant de l’Etat. Ils refusent la baisse drastique des dotations qui ont été décidé depuis Paris sans aucune concertation et ils demandent à l’Etat d’assurer ses missions régaliennes sans se dédouaner sur les collectivités locales.

    Monsieur Daniel SPAGNOU, président de l’Association des Maires des Alpes-de-Haute-Provence et Monsieur Jean-Jacques LACHAMP, président de l’Association des Maires ruraux avaient fait le déplacement pour soutenir « l’appel de Marseille ».

    L’Appel de Marseille pour les libertés locales :

    Nous, élus de la République, unis dans la diversité de nos histoires et de nos sensibilités politiques, lançons aujourd’hui à Marseille un appel solennel pour les Libertés locales et constituons une association nous réunissant : les Territoires unis.

    Au moment où les peuples grondent, partout en Europe, contre leurs classes dirigeantes, où la capacité du Gouvernement à réformer le pays est mise en doute par les Français, la République des territoires, elle, n’a toujours pas été tentée en France.

    Tous les défis d’avenir de notre pays, qu’il s’agisse de la transition énergétique et écologique, de la recherche d’un nouveau modèle agricole ou encore de la réindustrialisation de notre pays par les Petites et Moyennes Entreprises (PME) et les Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI) supposent un puissant mouvement de décentralisation. C’est la force de tous nos voisins européens. C’est également au plus près du terrain, que se mènent au quotidien, avec nos collectivités et nos associations, la bataille contre la pauvreté, l’accompagnement des personnes les plus vulnérables, notamment handicapées, ou encore l’accès au logement et à la culture.

    Notre pays meurt à petits feux de son ultra-centralisation. Que l’on ne s’y trompe pas, nous sommes d’authentiques républicains attachés à l’unité de notre pays, à ses institutions, mais nous ne pouvons plus accepter la prise de pouvoir et le mépris de plus en plus flagrant d’une technocratie, enfermée dans ses certitudes et coupée de nos territoires et de nos vies. Lire le reste de cet article »

    DANIEL SPAGNOU INVITE DU JOURNAL DE D’ICI TV

    jeudi 27 septembre 2018

    Interview D'Ici Tv

    Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron et président de la Communauté de communes du Sisteronais-Buëch (CCSB) était mercredi 26 septembre l’invité de la rédaction de D’ICI Midi dans les locaux de la télé locale des Alpes du Sud à Chorges, pour participer au journal de 12h et réagir à l’actualité locale et nationale.

    Vous pouvez suivre l’actualité de D’Ici sur le canal 31 de la TNT, le canal 102 sur FRANSAT ou en streaming sur www.dici.tv.

     

    LA RENTREE DU CENTRE MUNICIPAL DES LOISIRS DE SISTERON

    mercredi 26 septembre 2018

    Rentrée CML (2)

    Mardi 25 septembre, les différents intervenants du Centre Municipal des Loisirs étaient réunis autour de Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, de Cécilia LOUVION, conseillère municipale déléguée aux écoles, de Jean REYES, directeur du département jeunesse et, de Carole LASMARIAS, directrice du Centre Municipal des Loisirs, pour la rentrée du Centre Municipal des Loisirs de la ville de Sisteron.

    « Comme chaque année avant l’ouverture du centre Municipal des loisirs j’ai le plaisir de vous retrouver : animateurs, professeurs et permanents, car c’est pour moi l’occasion de vous exprimer mon attachement à cette structure municipale qui offre une trentaine d’activités différentes aux enfants, aux jeunes et aux adultes. Je vous félicite tous pour votre travail.

    Suite au départ de Mesdames Josiane MOSCA et Jacqueline LHERMET qui intervenaient en Italien depuis plusieurs années et Rosa RODRIGUEZ en Espagne, nous avons le plaisir d’accueillir Giacomo BOTTOSSO en Italien et Francisco ARRANZ de la FUENTE en espagnol. Je leurs souhaite la bienvenue. Le Centre Municipal des Loisirs compte 17 animateurs et propose une trentaine d’activités différentes. Les inscriptions sont en cours on compte déjà + de 270 inscriptions adultes et + de 210 inscriptions enfants. Le chiffre étant provisoire, demain débutent les inscriptions des enfants extérieurs à Sisteron. La reprise des cours aura lieu, le 1er octobre prochain, je vous encourage tous et toutes à poursuivre avec énergie, chacun dans différents domaines. Pour les enfants, danse Jazz, danse classique, dessin BD, petite argile, travaux manuel, karaté, gym, dessin BD peinture, théâtre, quadrille… Ces activités se multiplient sur plusieurs créneaux en fonction des âges ce qui représente 30 heures d’activité hebdomadaire. Pour les adultes, danse Jazz, danse de salon, danse orientales, remise en forme, karaté, poterie, couture, bois, sculpture, peinture dessin, vitrail, restauration de fauteuils, peinture sur porcelaine, théâtre, Anglais, Espagnol, Italien, Langue des signes ….., soit, 52 heures d’activités hebdomadaires.

    Que cette saison qui commence, soit couronnée de réussite et qu’elle apporte à tous, animateurs comme utilisateurs, entière satisfaction. Je tiens à remercier, le personnel permanent, l’équipe du département jeunesse Jean REYES, Carole LASMARIAS pour le travail effectué tout au long de l’année sans oublier Cécilia LOUVION conseillère municipale. Merci à tous et bonne rentrée ! » rappelait Daniel SPAGNOU.

    Centre Municipal des Loisirs, 100 place René Cassin, Bâtiment Tivoli

    Tél. 04.92.61.43.52 – Tél.fax : 04.92.34.56.38

    www.sisteron.fr/centre-loisirs

     

     

    DEJEUNER DE RENTREE AU RESTAURANT SCOLAIRE MUNICIPAL DE SISTERON

    mardi 25 septembre 2018

    Repas Restaurant Scolaire (2)

    Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron, en présence de Madame Françoise GARCIN, adjointe aux affaires agricoles et productions du terroir, de Madame Cécilia LOUVION, conseillère municipale déléguée aux écoles, de Monsieur Cyril ROUVIER, directeur du service des sports et de Madame HAMRI, directrice de la cantine ont eu le plaisir de recevoir à déjeuner les directrices des groupes scolaires de la commune de Sisteron, pour le traditionnel repas de rentrée du restaurant scolaire, en ce mardi 25 septembre.

    Un repas 100% « produits locaux », avec au menu salade de tomate de chez Vesian à Sisteron, sauté de veau de chez Gandon à Saint-Geniez avec ses pommes de terre de chez Garcin, fromage du Petit Jabron à Sisteron et pêche du producteur Bénistant de Claret.

    Une belle occasion d’échanger autour d’un déjeuner convivial en présence des enfants qui ont été surpris, mais aussi ravis de retrouver leurs directrices, pour le déjeuner.

     

    HOMMAGE AUX HARKIS ET AUTRES MEMBRES DES FORMATIONS SUPPLETIVES

    mardi 25 septembre 2018

    Cérèmonie Hommage Harkis (13)

    Mardi 25 septembre avait lieu la seizième Journée Nationale d’Hommage aux Harkis. Une journée instituée par le président de la République, Jacques CHIRAC, en mars 2003, pour honorer solennellement les Harkis et autres membres des formations supplétives pour avoir servi la République durant la guerre d’Algérie.

    Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron et président des Maires des Alpes de Haute-Provence était présent au cimetière de Sisteron, au pied de la stèle des rapatriés, pour déposer une gerbe en cette journée du souvenir en présence des membres de l’Association des Rapatriés Anciens Combattants d’Afrique du Nord, (ARACAN), de sa représentante régionale, Madame Yamina CHALABI, de Madame Christiane GHERBI conseillère municipale, de Madame Valérie AUCOMTE, chef d’établissement de la Cité scolaire Paul Arène, de Monsieur le curé de Sisteron, des autorités civiles, militaires, dont la Capitaine MAZOYER, du Major GALANTINI, de l’adjudant-chef LATIL et des représentants des associations patriotiques.

    Madame CHALABI, présidente de l’ARACAN, venue à la tête d’une importante délégation de Harkis, devait prononcer une allocution sévère concernant le sort réservé aujourd’hui, comme hier aux Harkis.

    Monsieur le maire de Sisteron devait lire le message de Madame Geneviève DARRIEUSSECQ, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées : « La République française témoigne sa reconnaissance envers les rapatriés anciens membres des formations supplétives et assimilés ou victimes de la captivité en Algérie pour les sacrifices qu’ils ont consentis. » Tels sont les mots qui sont inscrits sur les murs de l’Hôtel National des Invalides, mémorial de notre histoire militaire.

    Cette inscription rend hommage aux Harkis et membres des formations supplétives ou assimilés qui servirent la France, de 1954 à 1962, durant la guerre d’Algérie. Elle rend hommage à leur fidélité, à leur abnégation et à leur sacrifice. Cette inscription rappelle leur rôle dans notre histoire. Ce rôle nous oblige.

    En ce 25 septembre, sur tout le territoire, la République française se souvient de leur engagement et de leur courage. Elle proclame à nouveau sa reconnaissance pleine et entière. Elle se souvient des tragédies vécues par les Harkis et leurs familles lorsque les armes se sont tues en Algérie. Elle rend un hommage solennel à ceux qui, abandonnés par la France, subirent de violentes représailles ou connurent le pire.

    Elle se souvient de tous ceux qui durent quitter leur terre natale et furent rapatriés. Ils espéraient la fraternité de la République, ils furent confrontés à l’oubli ou à l’hostilité. Avec leurs familles, ils connurent le déracinement, la précarité et une relégation inacceptable dans des camps de transit, des hameaux de forestage ou des cités urbaines.

    Aujourd’hui, la France regarde son passé en face et fait sienne l’exigence de vérité.

    Par ses plus hauts représentants, par les lois adoptées, notre Nation a reconnu, à plusieurs reprises, les sacrifices consentis et les souffrances endurées par les Harkis. Elle a reconnu avoir manqué à son devoir de protection et d’accueil envers ceux qui lui avaient fait confiance, ceux qui l’avaient choisie.

    Cependant, cinquante-six ans après la fin de la guerre d’Algérie, les blessures et les attentes restent fortes. Nous ne pouvons accepter ni l’indifférence, ni l’exclusion, ni la stigmatisation. C’est pourquoi, à la demande du Président de la République, des mesures nouvelles vont être prises pour la mémoire des Harkis, pour leur reconnaissance et aussi pour certains de leurs fils et filles qui peuvent connaître, encore aujourd’hui, les situations les plus difficiles du fait de cette histoire si singulière.

    Le souvenir des Harkis doit demeurer dans la mémoire nationale et y occuper une place particulière. Il nous faut parachever la reconnaissance et renforcer la solidarité envers ceux qui ont tant souffert d’avoir aidé la France, de l’avoir aimée. Le Président de la République aura prochainement l’occasion de l’exprimer personnellement et solennellement. Par cette journée nationale d’hommage, c’est notre attachement profond et sincère que nous voulons redire à ces hommes, à ces femmes et à leurs enfants. Aux Harkis, la France est reconnaissante ! »

    Puis, la délégation s’est déplacés square Pierre Lanza, pour déposer une gerbe au pied de la stèle en hommage aux Harkis.

    Cérèmonie Hommage Harkis (16)                                                                                                                  (La Communauté Harkie de Sisteron)

     

     

    FRANCISCO MESTRE SUR LA VIA DOMITIA

    mardi 25 septembre 2018

    Francisco Mestre (2)

    Lundi 24 septembre, c’est une sympathique et conviviale visite qu’a reçu Monsieur Daniel SPAGNOU, maire de Sisteron en la personne de Monsieur Francisco MESTRE, qui habite la ville jumelée à Sisteron, Oliva et qui n’était pas revenu à Sisteron depuis vingt ans.

    Il profitait de son passage sur Sisteron pour venir saluer une amie, madame Huguette CHAILLAN et Monsieur Daniel SPAGNOU, dans le cadre de son voyage sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui lui fait parcourir la Via Domitia, au départ de Turin jusqu’à Arles.

    Francisco Mestre (3)